Accueil » Actualité » Moonfall : la Lune pourrait-elle vraiment s’écraser sur Terre ? Décryptage

Moonfall : la Lune pourrait-elle vraiment s’écraser sur Terre ? Décryptage

Le film de science-fiction Moonfall, de Roland Emmerich, montre les conséquences de la collision de la Lune avec la Terre. Mais ce scénario est-il scientifiquement crédible ? Attention aux spoilers !

Moonfall
Moonfall © Centropolis Entertainment, H. Brothers, Street Entertainment

Rolan Emmerich est de retour sur grand écran avec un nouveau film catastrophe. Après Independence Day, The Day After Tomorrow et 2012, le réalisateur de films de science-fiction signe Moonfall, où une force mystérieuse provoque la chute de la Lune, qui menace de s’écraser sur la Terre.

Dans le film, Jo Fowler, ex-astronaute, pense avoir la solution pour empêcher ce terrible destin. Si peu de gens croient en elle (façon Don’t Look Up) un autre astronaute, Brian Harper et un théoricien du complot, K.C. Houseman, se rangent de son côté pour tenter une mission jugée impossible. Mais ce scénario est-il crédible ?

Moonfall est une palpitante et sauvage aventure de science-fiction. Mais son scénario penche parfois un peu trop sur la fiction, tout en jouant librement avec la science. Si l’équipe créative derrière le film indique avoir consulté des scientifiques, certains aspects sont hautement improbables tandis que d’autres sont carrément impossibles. Ce qui ne vient pour autant pas entacher l’expérience, il faut le dire.

Non, parce que la Lune s’éloigne de nous

Dans le film, la Lune resserre son orbite autour de la Terre, ayant pour conséquence de faire monter et de descendre brusquement le niveau des mers, créant des tsunamis, etc. Mais il est toutefois hautement improbable que la Lune quitte un jour soudainement son orbite et se précipite vers la Terre puisque au contraire, la Lune s’éloigne constamment (mais très lentement) de notre planète.

Non, parce que Moonfall n’est pas crédible sur ses dates

Dans le film, la Lune a été créée par une ancienne civilisation humanoïde qui vivait sur Terre « des milliards » d’années avant les événements retranscrits. Pourtant, et même si la vie est apparue il y a près de 3,7 milliards d’années sur Terre (sous forme de microfossiles incrustés au cœur d’anciennes roches), notre planète n’est habitable que depuis 700 millions d’années. Se seraient-ils développés dans d’atroces conditions ? Possible, mais peu crédible.

À lire : Star Wars et les super-héros gâchent le cinéma pour le réalisateur de Moonfall

Non, parce qu’une naine blanche dans la Lune c’est improbable et impossible

Dans le film, une étoile naine blanche se trouve à l’intérieur de notre satellite naturel, son énergie étant récoltée pour alimenter la structure en orbite. Bien qu’il soit théoriquement possible de générer de l’énergie à partir de naines blanches grâce au rayonnement électromagnétique dérivé de la gravité qu’elles dégagent, le problème réside dans le fait que les naines blanches sont des étoiles, ou des soleils.

Une certaine distance est nécessaire pour que la vie existe à proximité d’une étoile en raison de la chaleur qu’elle dégage et à ce titre, la distance Terre-Lune nous semble bien trop juste. Et puis, au fond, comment cette naine blanche est-elle arrivée là ? Et pourquoi choisir une source d’énergie mourante, qui termine, de surcroît, sa vie en supernova, une gigantesque explosion ? Et enfin, comment arrivent-ils à faire décoller cette vieille fusée qui traînait dans un musée, lorsque l’on connait les innombrables calculs et préparations qu’il faut IRL pour faire un lancement ?

Moonfall reste malgré tout un excellent film à découvrir : un film de science-fiction qui, par définition, invente son propre monde, ses êtres, son espace-temps, ses sciences, ses technologies, tout en racontant des situations radicalement différentes.

À lire : Le réalisateur d’Independence Day refuse de détruire ce monument dans un film

Source : ScreenRant