Accueil » Actualité » Netflix avec pub : la nouvelle offre pas chère est-elle une aubaine ? Quelles sont ses limitations ?

Netflix avec pub : la nouvelle offre pas chère est-elle une aubaine ? Quelles sont ses limitations ?

Netflix vient de dévoiler son nouveau forfait à bas prix. Une aubaine ou une offre (trop) au rabais ?

Image 1 : Netflix avec pub : la nouvelle offre pas chère est-elle une aubaine ? Quelles sont ses limitations ?

Netflix s’est enfin décidé à lever le voile sur sa nouvelle offre low-cost. Elle sera déployée dès le 3 septembre en France, aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, au Japon et en Corée du Sud.

A lire > Netflix, Amazon, Disney, etc. : qui a la meilleure offre de streaming ?

Combien coûte Netflix Essentiel avec Pub ?

Son prix ? 5,99 € par mois. C’est trois euros de moins que l’offre de base de Netflix. Une aubaine pourrait-on dire si elle ne s’accompagnait pas d’autant de sacrifices.

Quelles sont les options de Netflix Essentiel avec Pub ?

Baptisée Essentiel avec Pub, elle colle plus ou moins avec les options de l’offre Essentiel à 8,99 € par mois. Ainsi, elle n’autorise la connexion que d’un utilisateur à la fois, les programmes sont diffusés uniquement en HD et l’on peut annuler son abonnement à tout moment. Sans engagement donc.

La petite différence se joue sur les programmes hors ligne. Impossible avec l’offre Essentiel avec Pub de télécharger du contenu pour le visionner a posteriori. On imagine alors que la publicité est donc poussée en direct sur les programmes et non encapsulée d’origine.

En revanche, Netflix en profite pour augmenter la qualité de diffusion. Les forfaits Essentiel et Essentiel avec Pub seront en HD 720p et non pas en 480p comme c’est encore le cas pour l’offre Essentiel.

Tous les programmes Netflix sont-ils disponibles ?

Tous les films et séries du catalogue Netflix ne seront pas accessibles avec l’offre publicitaire. 85% des contenus seront disponibles, dont toutes les productions originales.

Le restant correspond à des programmes qui n’ont, contractuellement, été cédés à Netflix pour une diffusion sans publicité. Si elle souhaite les réintégrer, la plateforme devrait reverser entre 15 et 30% de plus aux ayants-droits.

Comment s’articulent les pubs dans Netflix Essentiel avec Pub ?

Mais la grande nouveauté de Netflix Essentiel avec Pub, c’est bien évidemment la publicité. Les habitués de la TV ne seront pas dépaysés pourrait-on dire. Netflix met en place un système déjà croisé sur YouTube notamment avec des publicités au début et en plein coeur de votre film ou série. Une recette qui a déjà fait ses preuves sur les services de streaming gratuits. Voilà comment s’articuleront ces coupures pubs

  • Pubs en début de programme : entre 15 et 30 secondes
  • Pubs durant le programme : de 15 à 30 secondes et sans excéder « 4 à 5 minutes de publicité par heure », assure Netflix.

Un rapide calcul permet de dégager un temps de pub de 4 minutes minimum sur un épisode de 40 minutes d’une série. Mais c’est la fréquence des coupures qui surprendra les utilisateurs français. Une pause imposée toutes les 7 minutes, Netflix applique ici le modèle américain qui ne cesse de couper ses séries par des spots publicitaires. Un visionnage totalement haché alors que l’Hexagone est plutôt habitué à une coupure plus longue mais unique.

Seuls les consommateurs – non abonnés Premium – de vidéos YouTube ont déjà goûté à ce système. Mais attention, contrairement à la plateforme de Google, impossible de zapper les pubs sur l’offre de Netflix.

Quels seront les programmes dépourvus de pubs ?

C’est la bonne nouvelle, certains contenus seront débarrassés de publicité. C’est le cas des programmes lus dans les profils enfants. L’autre cas concerne les nouveautés produites par Netflix. Lors de leur sortie, elles ne s’accompagneront que d’une pub au début de la diffusion. Pas de coupure pour elles durant leur lancement.

Netflix Essentiel avec Pub, ça vaut le coup ?

C’est la première étape du plan de Netflix pour tenter d’endiguer le partage de comptes qui lui coûte tant aujourd’hui.

Le temps de publicité n’est pas hallucinant, c’est plutôt sa répétition durant la diffusion qui pourrait être harassante. A côté de cela, Netflix fait un effort sur la qualité en montant la qualité de diffusion en 720p. Le catalogue aminci, privé de certains films ou séries pourrait être un frein pour certains. Il faudra voir le 3 novembre les contenus qui n’y seront pas pour se faire une idée.

En l’état, cette nouvelle offre pourrait séduire une partie des internautes. Disons surtout que si Netflix prend des mesures drastiques pour stopper le partage de comptes, il récupèrera inévitablement une partie de ses utilisateurs non payants vers cette formule, la plus attractive financièrement.