Accueil » Actualité » Face à l’Apple M1, Qualcomm prépare sa propre puce ARM pour PC

Face à l’Apple M1, Qualcomm prépare sa propre puce ARM pour PC

Pour Intel, le cauchemar ne fait que commencer. En disgrâce chez Apple, le fabricant de puces pourrait avoir un nouveau concurrent de taille sur le marché du PC.

Voici une nouvelle qui risque de ne pas plaire à Intel. La société a d’abord essayé de se placer en tant que fabricant de puces pour la marque à la pomme avant de vendre directement ses produits pour équiper les différents Mac. L’année dernière, Apple a lancé sa gamme M1 afin de réduire sa dépendance à Intel et a récidivé cette année avec les nouveaux MacBook Pro équipés des M1 Pro et M1 Max.

Qualcomm PC
Qualcomm compte bien investir le marché du PC. Crédit : Qualcomm

Les critiques positives reçues par ces nouveaux processeurs ont fini par donner des idées à d’autres fabricants qui voient une porte de sortie à la domination Intel/AMD sur Windows. C’est dans ce contexte que Qualcomm a annoncé son intention de faire une puce pour les PC sous Windows 11 capable de rivaliser avec la série M1.

Une domination d’Apple en ce qui concerne les performances

Avec ses processeurs de la série M et les puces de la série A pour les iPhone, Apple a clairement une longueur d’avance sur la concurrence dans ce secteur. Le meilleur des Snapdragon actuels n’est pas en mesure de battre les derniers nés de la série A à moins que le nouveau Snapdragon 898 puisse inverser la tendance.

Si la menace pour Intel est limitée, notamment grâce au fait que les puces M1 ne s’adressent pas aux PC Windows, les annonces de la firme de Cupertino concernant l’avenir de ces puces et l’arrivée de modèles « bien plus puissants que tout ce qu’Intel peut proposer au grand public » ne risquent pas d’apaiser le fabricant.

Qualcomm à la conquête du PC

Après une incursion timide sur le marché du PC avec les Snapdragon 8cx, Qualcomm a décidé de passer à la vitesse supérieure en rachetant Nuvia un peu plus tôt cette année. Il s’agit d’un fabricant de puces fondé en 2019 par d’anciens employés d’Apple qui avait travaillé sur la série A qui sert de base à la série M.

Si cela ne signifie pas forcément que Qualcomm s’inspirera directement du processeur Apple, mais l’acquisition de cette société pourrait donner un nouvel élan au fabricant dans le but de s’établir comme la nouvelle référence sur le marché du PC. Si l’on ajoute à cela que Microsoft s’intéresse de près à la technologie ARM pour les PC, tous les éléments sont réunis pour venir bousculer les géants en place.

Le développement de ce nouveau processeur devrait prendre encore un peu de temps. Cela laisserait aux concurrents l’occasion de préparer leur réponse, du moins jusqu’en 2023, année où Qualcomm devrait présenter son processeur PC.

Source : BGR