Accueil » Actualité » Tesla : la conduite 100 % autonome sera opérationnelle l’année prochaine, assure Elon Musk

Tesla : la conduite 100 % autonome sera opérationnelle l’année prochaine, assure Elon Musk

Depuis plusieurs années, Elon Musk veut rendre les voitures électriques Tesla 100 % autonomes sans conducteur humain derrière le volant. Elon Musk vient d’affirmer que cette conduite 100 % autonome sera complètement opérationnelle l’année prochaine.

Depuis septembre 2015, Elon Musk a repoussé à maintes reprises la conduite 100 % autonome des voitures électriques Tesla. Cette technologie n’est pas encore disponible en 2022. On parle effectivement du niveau 5 du système de conduite autonome, c’est-à-dire que la voiture bénéficie d’un niveau d’automatisation maximal. Elle est capable de tout faire toute seule. Il n’y a pas besoin de conducteur humain derrière le volant qui est d’ailleurs lui aussi inutile.

Voiture Tesla
Voiture Tesla – Crédit : Bram Van Oost / Unsplash

Aujourd’hui, l’Autopilot de Tesla permet d’automatiser quelques fonctionnalités comme le stationnement, mais il est encore loin d’être totalement autonome. Il se situe entre le niveau 2 et 3 de la conduite 100 % autonome. Cependant, Elon Musk vient de faire une nouvelle promesse quant à la conduite autonome de ses voitures électriques Tesla.

À lire aussi > Tesla : l’Autopilot suspecté d’avoir tué trois personnes dans l’accident d’une Model S

Des voitures Tesla autonomes sans conducteur dès 2023 ?

Le PDG de Tesla s’est rendu au Brésil pour un partenariat avec le gouvernement local qui vise à lancer un programme de connexion Starlink pour les régions amazoniennes. Tesla n’était donc pas le sujet de cette visite, mais Elon Musk a tout de même glissé quelques mots aux journalistes.

D’après Elon Musk, Tesla aura des voitures électriques entièrement autonomes sans conducteur humain dans un an, vers mai 2023. La version FSD (Full Self-Driving Capability) est la version la plus complète de l’Autopilot, soit le niveau 5 du système de conduite autonome. Des mises à jour sont régulièrement déployées en se basant sur les données collectées pour améliorer le système, mais il n’est pas encore prêt à être utilisé sans la surveillance d’un conducteur.

Même si Elon Musk a l’air sûr de lui, ses propos sèment le doute, notamment au niveau juridique. C’est effectivement loin d’être sa première promesse sur la conduite 100 % autonome. Tesla espère pouvoir rendre son système FSD suffisamment fiable pour l’utiliser sans conducteur, mais c’est encore impossible pour le moment. En tout cas, Elon Musk n’a pas donné de détails supplémentaires sur cette conduite 100 % autonome qui devrait être opérationnelle mi-2023.

Source : Electrek