Accueil » Actualité » Tesla : La vidéo du 11ème crash d’une Model 3 en autopilote

Tesla : La vidéo du 11ème crash d’une Model 3 en autopilote

La vidéo de la Tesla Model 3 qui a percuté en autopilote une patrouille de police est enfin rendue publique après plus d’un mois. Enregistrée le 28 août dernier, c’est encore un véhicule d’intervention qui n’est pas évité. Heureusement, tous s’en sont sortis indemnes. Mais que nous apprend cette vidéo ?

Cette vidéo est captée par la caméra embarquée d’un véhicule du FHP patrol, une brigade de police gérant la sécurité des autoroutes en Floride. On peut voir une Mercedez-Benz SUV immobilisée au milieu des voies après un accident. Subitement, le véhicule de police est percuté par l’arrière par la Tesla qui finit sa route dans la Mercedez-Benz. Le policier et le conducteur de la Mercedes étant déjà à l’extérieur des véhicules échappent de très peu à l’impact. Finalement, le policier ouvre la portière de la conductrice de la Tesla qui en sort elle aussi saine et sauve.

Exrtait de la vidéo de l'accident d'une Tesla Model 3 en mode autopilote
Exrtait de la vidéo de l’accident d’une Tesla Model 3 en mode autopilote – Crédit : YouTube/
WKMG News 6 ClickOrlando



Autopilote Tesla : déjà 11 collisions enregistrées

Les 11 collisions enregistrées ont déjà causé 17 blessés et un mort. En mars 2021, c’était encore une Tesla Model 3 sous autopilote qui était rentrée dans un véhicule de police.  On comprend pourquoi l’autopilote de Tesla est dans le collimateur des autorités américaines. La NHTSA qui se charge du dossier a suite à cet incident envoyé début septembre une lettre détaillée au constructeur avec de nombreuses questions. La société d’Elon Musk a jusqu’au 22 octobre pour y répondre et 4 mois pour proposer des modifications de son système.

L’autopilote de Tesla est guidé exclusivement par des caméras et l’intelligence artificielle. Cela expliquerait pourquoi c’est presque à chaque fois un véhicule utilisant un gyrophare dans la pénombre qui se trouve percuté. Le système de détection se trouve en quelque sorte ébloui. Et si le conducteur n’est pas lui-même attentif, un accident peut se produire. Tesla précise bien à ses utilisateurs que ses véhicules ne sont pas autonomes. Mais face à la pression de la NHTSA, la firme d’Elon Musk va devoir trouver une solution rapide au risque de rappeler 765000 véhicules.

Une des solutions pourrait peut-être de compléter le système par un capteur Lidar. Ce système, similaire au radar, n’est pas sensible aux variations intenses de luminosité. Si Tesla n’a pas encore fait ce choix, la concurrente directe de la Tesla Model 3, la Xpeng P5 en sera équipée de deux.

Source : Auto evolution