Accueil » Actualité » Tesla Yoke : testé, ce volant original est infernal à utiliser

Tesla Yoke : testé, ce volant original est infernal à utiliser

Tesla a livré ses premières Model S redesignées avec le nouveau volant Yoke. Ce dernier ressemble beaucoup à un moteur de F1 à cause de sa forme, et semble beaucoup moins pratique à utiliser qu’un volant traditionnel d’après les premiers retours.

Un utilisateur a publié deux vidéos dans lesquelles il se filme en train de conduire la nouvelle Model S avec le volant Yoke. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ça n’a pas l’air si facile que vous pouvez le penser.

Tesla Yoke - Tesla
Tesla Yoke – Crédit : Tesla

Tesla avait présenté son volant Yoke en même temps que les nouvelles versions des Model S et X en début d’année. Nous ne savions pas si celui-ci allait ou non être homologué, mais des véhicules prêts à quitter l’usine avec le volant Yoke avaient confirmé son adoption par Tesla.

Les Yokes sont conçus de telle sorte que vos mains ne puissent pas beaucoup bouger. En effet, vous n’avez pas d’autre choix que de laisser vos mains ou elles sont et d’accompagner le volant dans des virages, plutôt que de replacer vos mains autour d’un volant traditionnel.

Le Yoke est plus compliqué à utiliser qu’un volant traditionnel

Sur les deux vidéos ci-dessous, vous remarquerez que le volant Yoke ne peut être tourné qu’entre 300 et 400 degrés, contre près de 900 degrés pour l’ancien modèle. Le conducteur note alors qu’il faut un certain temps d’adaptation avant de s’habituer aux nouveaux angles pour prendre des virages.

De plus, on peut relever l’emplacement du klaxon qui n’est pas des plus pratiques, puisqu’il s’agit de simples boutons sur lesquels vous pouvez appuyer en tournant le volant. Dans la première vidéo, on peut voir le conducteur appuyer malencontreusement dessus dans un rond-point.

On imagine donc que certains conducteurs pourraient avoir des accidents s’ils sont surpris par les nouvelles habitudes à prendre avec ce volant atypique. On se rassurera donc en sachant qu‘il est possible pour les conducteurs d’activer l’Autopilot, qui leur permet de moins l’utiliser.

Le Yoke serait simplement une étape avant des modèles dépourvus de volant. Tesla avait déjà par le passé exprimé son intention d’enlever les volants, mais avait déclaré qu’elle ne possédait pas les autorisations nécessaires pour le faire.

Source : jalopnik