Accueil » Actualité » Tesla : un conducteur repéré sur le siège arrière avec l’Autopilot engagé

Tesla : un conducteur repéré sur le siège arrière avec l’Autopilot engagé

Un conducteur inconscient a été repéré à plusieurs reprises sur le siège arrière de sa Model 3 laissant à l’Autopilot le contrôle total de la voiture.

Le mois dernier, nous évoquions cet accident mortel d’une Tesla a priori sans conducteur. Une bien mauvaise publicité pour l’Autopilot. Cependant, Elon Musk s’était empressé de démentir la responsabilité du système puisque selon les données de l’entreprise, le propriétaire n’avait simplement pas acheté l’option.

Image 1 : Tesla : un conducteur repéré sur le siège arrière avec l’Autopilot engagé
Crédit : Youtube / Ingineerix

Si l’Autopilot fait la une de l’actualité au moindre accrochage, cela ne dissuade pas certains propriétaires de faire fi des avertissements du fabricant et d’utiliser l’Autopilot n’importe comment. Alors que des sécurités ont été mises en place pour s’assurer de l’attention du conducteur, il semblerait que les contourner ne soit pas bien compliqué.

Il s’installe à l’arrière de sa Model 3

La semaine dernière, une Model 3 fraîchement immatriculée a été repérée à de nombreuses reprises sans personne au volant. En effet, le jeune propriétaire semble préférer le confort de la banquette arrière à celui du siège conducteur et arpente régulièrement la région de la baie de San Francisco dans cette position.

Plutôt fier de son exploit, l’inconscient n’hésite pas à suivre les autres usagers du regard avec un grand sourire. Mais qu’en est-il des sécurités mises en place pour l’Autopilot ?

Afin d’actionner l’Autopilot, il y a deux conditions : que la ceinture soit attachée et qu’une précision soit appliquée à interval régulier sur le volant (interval dépendant de la vitesse de véhicule).

Pour la première condition, il suffit au conducteur de boucler sa ceinture dans son dos et de se glisser à l’arrière pendant que l’Autopilot conduit.

Pour la seconde, le propriétaire a trouvé un moyen original. Afin de simuler la pression sur le volant, il s’allonge tout simplement dans la voiture afin de se servir de ses pieds. Et cela fonctionne si l’on en croit les différents témoignages sur Reddit.

Un système sûr, si bien utilisé.

Elon Musk ne cesse de le répéter, l’Autopilot doit être utilisé à bon escient. Il s’agit d’un excellent système d’assistance à la conduite, permettant de diviser par 10 les risques d’accident, mais ce n’est en aucun cas un système de conduite autonome.

Cette histoire montre une fois de plus la nécessité pour Tesla de revoir le système de détection de la présence du conducteur derrière le volant au risque de voir cette situation se reproduire. Selon le fondateur de la marque, la plupart des personnes activant l’Autopilot sont extrêmement attentives au comportement de la voiture tant il est peu ordinaire de la laisser se conduire toute seule.

Cependant, il existe les « petits malins » qui, au détriment de la sécurité, n’hésitent pas à détourner le système par jeu. Il ne sera peut-être pas possible d’empêcher totalement ce comportement, mais rendre la tâche bien plus difficile à ces personnes devrait être une priorité pour Tesla dans un futur proche.

Pour ce qui est du « chauffeur » de la Model 3 repérée, il y a fort à parier que la police finisse par se mêler de l’affaire étant donné que le numéro de plaque de la voiture circule sur les réseaux sociaux.

Source : electrek