Accueil » Actualité » Tesla vs. BMW : qui a le meilleur autopilot ?

Tesla vs. BMW : qui a le meilleur autopilot ?

La chaine YouTube Ash Davies on Cars a comparé l’Autopilot d’une Tesla Model 3 dans sa version basique avec l’assistant de conduite de la luxueuse BMW M850i Gran Coupé. Le résultat est sans appel, l’Autopilot a un comportement plus humain et plus efficace.

Les assistants de conduite sont de plus en plus répandus. Selon les constructeurs et les modèles, ils sont disponibles de série, en option et se déclinent en versions plus ou moins avancées. La chaine Ash Davies on Cars a comparé l’Autopilot qui équipe une Tesla Model 3 Standard Range Plus avec l’assistant de conduite de l’un des véhicules les plus chers de BMW, la M850i Gran Coupé

Image 1 : Tesla vs. BMW : qui a le meilleur autopilot ?

D’un côté, on a donc le véhicule le plus économique de Tesla, doté de l’Autopilot dans sa version basique qui équipe désormais tous les véhicules de la marque. Il est capable de suivre une voie, d’accélérer, et de freiner. De l’autre, la BMW est équipée de la version la plus avancée de l’assistant de conduite de la marque. Disponible en option, il surveille les angles morts, le trafic environnant, et assure le changement de voie ainsi que la mise en stationnement du véhicule.

Tesla : il filme son pilote automatique et finit dans le fossé

L’Autopilot de Tesla prend l’avantage sur l’assistant de conduite de BMW

Dès les premiers mètres sur une voie rapide, le YouTubeur insiste sur la sensation de sécurité qu’offre le Model 3. Le système rassure le conducteur notamment grâce à son écran qui reproduit l’environnement autour du véhicule. Bien que l’Autopilot ne soit pas en mesure de changer de voie dans sa version basique, il note un comportement identique à celui d’une personne à qui on est prêt à confier le volant.

Sans surprise, les performances et la finition luxueuse de la BMW impressionnent. En ce qui concerne le système d’aide à la conduite, le Youtubeur est plus mesuré. Selon lui, il est nettement moins convaincant que sur la Tesla. Rien n’est affiché, on n’a aucune idée de ce que le véhicule connait de son environnement. Le véhicule rencontre des difficultés pour changer de voie automatiquement, et freine tardivement au premier ralentissement. 

En conclusion, le YouTubeur estime que le comportement de l’Autopilot donne un véritable sentiment de pilotage automatique, alors que celui de BMW se rapproche plus d’un dispositif de conduite assisté pour éviter une collision. Le véhicule allemand semble réagir à son environnement alors que le Model 3 semble anticiper.

Tesla Autopilot : la Model 3 confond le t-shirt orange d’un garçon avec un plot de chantier

Tesla limite les capacités de son Autopilot pour se conformer aux lois européennes

Source : Ash Davies on Cars