Test Pixel Tablet : l’IA de Google fait mouche, on attendait mieux côté matériel

Livrée avec une station de charge capable notamment d’optimiser la qualité audio, cette Pixel est la première tablette de Google à intégrer le processeur maison Tensor G2, pour des fonctions boostées à l’IA. Un ensemble original qui souffre de quelques défauts de jeunesse.

Sommaire

Brièvement dévoilée il y a un an, la Pixel Tablet a été officialisée lors de l’évènement Google I/O de mai dernier. La firme de Mountain View n’avait pas lancé de tablettes depuis la Pixel Slate de 2018, un modèle convertible tournant sous Chrome OS, donc pas franchement comparable.

Image 3 : Test Pixel Tablet : l’IA de Google fait mouche, on attendait mieux côté matériel
Google Pixel Tablet – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Avec la Pixel Tablet, Google compte séduire l’utilisateur lambda (et pas seulement le geek) en facilitant son quotidien au travers d’un dispositif hybride qui revêt tour à tour le rôle d’une enceinte intelligente, d’une console de pilotage de la maison ou encore d’un cadre connecté. Toute l’intelligence artificielle de Google est mise à la disposition du grand public et plus particulièrement de la famille avec un mode multi-utilisateurs et enfants pour répondre à leurs moindres attentes numériques. Une caractéristique rendue possible grâce au processeur Tensor G2, la même puce de dernière génération qui anime les smartphones Pixel 7, Pixel 7 Pro et Pixel 7a.

Image 4 : Test Pixel Tablet : l’IA de Google fait mouche, on attendait mieux côté matériel
Google Pixel Tablet – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

La Pixel Tablet remplit-elle haut la main sa mission de fidèle compagnon de la famille ? Après l’avoir testée quelques jours en avant-première, voici ce que nous en avons pensé.

Prix et disponibilité de des versions de la tablette

Annoncée le 10 mai dernier, la Pixel Tablet est désormais disponible chez les principaux revendeurs (Fnac, Darty, Boulanger) et sur le Google Store. Deux versions de capacité de stockage différentes sont commercialisées et la tablette est déclinée en deux coloris en France, Porcelaine (un blanc cassé) et Vert Sauge.

  • Google Pixel Tablet : 8/128 Go à 679 euros
  • Google Pixel Pixel Tablet : 8 /256 Go à 799 euros
Image 5 : Test Pixel Tablet : l’IA de Google fait mouche, on attendait mieux côté matériel
Déballage de la Google Pixel Tablet – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Pour ce tarif, la tablette est livrée avec un dock dont le support magnétique permet d’accueillir facilement le boîtier de la Pixel. Accompagnée d’un adaptateur pour la brancher sur le secteur, cette station de charge intègre un haut-parleur large bande pour lequel Google annonce une intensité sonore de 78 dB (71 dB en basses). Malgré cette originalité, nombreux sont ceux qui trouveront le prix de cet ensemble pour le moins salé. A titre de comparaison, le Nest Hub Max (Nest avec grand écran) de Google ne vaut que 229 euros. La Pixel Tablet coûte aussi cher que le dernier iPad et beaucoup plus cher qu’une tablette milieu de gamme comme l’Oppo Pad Air. Les usages ne sont certes pas les mêmes, mais Google va devoir convaincre avec sa nouveauté.

À lire aussi : où acheter la Google Pixel Tablet au meilleur prix

Image 6 : Test Pixel Tablet : l’IA de Google fait mouche, on attendait mieux côté matériel
Google Pixel Tablet : couleurs et accessoires – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Avec la tablette, Google propose divers accessoires, des stations de charge supplémentaires pour équiper plusieurs pièces dans la maison (149 euros) ou bien encore des étuis.

Google Pixel Tablet 128 Go
Image 7 : Test Pixel Tablet : l’IA de Google fait mouche, on attendait mieux côté matériel
  • Google Pixel Tablet 128 Go
    586.25€
  • Amazon
    586.25€
  • Boulanger
    586.26€
  • Rakuten
    586.26€
  • Cdiscount
    657.53€
  • Fnac
    705.88€
  • Pixmania FR
    790.25€
Plus d'offres

Quelles sont les caractéristiques techniques de la Pixel Tablet ?

Correctement équipée, la Pixel Tablet n’est pas pour autant ce qu’on pourrait appeler une tablette haut de gamme. Elle offre cependant des caractéristiques confortables (sinon irréprochables) lui permettant d’assurer les usages pour laquelle elle est conçue. Ce ne sera peut-être pas la tablette des geeks qui ne jurent que par le processeur le plus puissant ni celles des baroudeurs, mais son processeur Tensor G2, conçu par Google, la fait clairement sortir du lot en matière de fonctions originales et n’interdit pas certains usages un peu poussés comme le jeu.

Image 8 : Test Pixel Tablet : l’IA de Google fait mouche, on attendait mieux côté matériel
Google Pixel Tablet et station – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Tablette

  • Écran : LCD 10,95 pouces WQHD+ (2560 x 1600 points), 16:10, 60 Hz, 276 ppp, 500 nits
  • Dimensions : 258 x 169 x 8.1 mm
  • Poids : 493 g.
  • Processeur : Tensor G2 avec Titan M2
  • RAM : 8 Go LPDDR5
  • Caméras avant et arrière : 8 Mpx, f/2.0, champ de vision de 84°
  • Stockage : 128 ou 256 Go UFS 3.1
  • Batterie : 27 Wh, jusqu’à 12 heures de streaming vidéo annoncé, chargement 15 W sur le dock
  • Connectivité : Wi-Fi 6, Bluetooth 5.2
  • OS : Android 13
  • Divers : ports USB-C, connecteur magnétique, 4 HP (son stéréo), 3 microphones, capteur d’empreintes digitales
  • Design : revêtement nanocéramique et tranches aluminium
Image 9 : Test Pixel Tablet : l’IA de Google fait mouche, on attendait mieux côté matériel
Google Pixel Tablet et sa station de charge- Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Station de charge

  • Charge : 15 W avec interface magnétique
  • Haut-parleur intégré : 43.5 mm large bande
  • Dimensions :  169 x 94,1 x 70,3 mm
  • Poids : 400 g. environ
  • Design : textile avec 90 % de plastique recyclé

D’ailleurs comme, on le verra plus loin, ce n’est pas une tablette au sens classique du terme, mais plutôt un produit qui tient du Google Nest tout en allant un peu plus loin, grâce au côté tablette détachable et à l’IA. Cela pourrait signifier la fin des enceintes intelligentes avec écran, les Nest, remplacées par la Pixel Tablet et ses futures descendantes.

A lire aussi :

Un design mat, agréable en main

Google a soigné le design de sa tablette comme celui de sa station d’accueil. Notre modèle de test a été livré en couleur Porcelaine plutôt classe. Le revêtement nanocéramique de cette grande tablette de 11 pouces est agréable sous les doigts, avec un effet plus crayeux que la porcelaine. La prise en main est sûre, du fait de ce dos mat, non glissant, et qui présente le second avantage de ne pas prendre les traces de doigts.

Image 10 : Test Pixel Tablet : l’IA de Google fait mouche, on attendait mieux côté matériel
Google Pixel Tablet de dos – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

La petite station de charge, de forme ovale, bénéficie sur son pourtour d’un revêtement beige de type textile, assorti au dos de la tablette. La partie supérieure, lisse, est inclinée pour accueillir cette dernière. En matière de connectique, c’est une interface de type magnétique qui permet de maintenir les deux éléments associés. Clipser, déclipser la tablette de sa station s’avère simple et rapide. On vous conseille toutefois de procéder à l’arrimage/désarrimage avec vos deux mains pour ne pas tenter le sort. Un grand écran reste fragile et sensible aux chutes.

Image 11 : Test Pixel Tablet : l’IA de Google fait mouche, on attendait mieux côté matériel
Station de la Google Pixel Tablet – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Précisons à ce propos que la tablette n’est pas étanche. Censée être posée le plus souvent sur sa station, elle n’a pas vocation à être utilisée au bord de la piscine. Un accident reste toujours possible, comme un verre renversé, et pour le tarif annoncé, une certification IP67 aurait été la bienvenue.

Image 12 : Test Pixel Tablet : l’IA de Google fait mouche, on attendait mieux côté matériel
Station de la Google Pixel Tablet – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

D’apparence sobre, la tablette embarque deux caméras identiques de 8 Mpx, une à l’arrière pour prendre des photos, l’autre à l’avant, plus particulièrement dédiée aux appels vidéo. Cette caméra avant est logée dans le cadre au-dessus de l’écran, les bordures d’écran de la Pixel Tablet étant pour cela suffisamment épaisses, un peu à la façon du dernier iPad d’ailleurs. Rien ne vient donc troubler la lecture.

Image 13 : Test Pixel Tablet : l’IA de Google fait mouche, on attendait mieux côté matériel
Lecteur d’empreintes et volume de la Google Pixel Tablet – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Le port USB-C se situe sur la tranche droite et les boutons de volume ainsi que le bouton d’allumage (qui inclut un capteur d’empreintes digitales) sont situés sur le dessus, ce qui les rend particulièrement accessibles lorsque la tablette est sur son Dock. Assez fin, avec une épaisseur de 8,1 mm, le boîtier reste d’un poids acceptable, soit 493 g. À ce niveau l’iPad fait mieux avec une épaisseur de seulement 7 mm pour 477 g. Mais les usages sont, il est vrai, assez différents.

Un bon écran, aux reflets parfois gênants

En dépit de ses bordures blanches bien visibles, l’écran de la Pixel Tablet fait plutôt bonne impression au premier abord avec des images riches de couleurs bien contrastées. Après un usage plus intensif, il apparaît que la dalle manque dans certains scénarii un peu de luminosité et qu’elle s’avère sujette à des reflets parfois gênants. Nos tests réalisés à la sonde confirment certains de ces défauts. En mode couleurs adaptatives, nous avons relevé une luminosité maximale de 439 cd/m² qui n’est pas si éloignée des 500 cd/m² annoncés par Google.

Image 14 : Test Pixel Tablet : l’IA de Google fait mouche, on attendait mieux côté matériel
Google Pixel Tablet – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

C’est suffisant pour un usage en intérieur ou pour regarder des vidéos le soir dans son lit, mais un peu juste dans un intérieur baigné de lumière, surtout avec une dalle aussi brillante. Google n’a de plus pas pris en compte ceux qui aiment utiliser leur tablette, au fond de leur transat sur la terrasse. La température des couleurs de 6431 K est excellente, le DeltaE de 3,7 un peu élevé sans que ce soit rédhibitoire avec une légère dérive dans les verts. Passer en mode couleurs naturelles permet d’élever un peu la luminosité, à 451 cd/m2, et d’obtenir une meilleure fidélité des couleurs avec un DeltaE de 2.6, avec toujours une excellente température des couleurs (6433 K). Autant ne pas s’en priver ! Dans les deux cas, la tablette bénéficie d’un contraste satisfaisant, autour de 1400:1.

Image 15 : Test Pixel Tablet : l’IA de Google fait mouche, on attendait mieux côté matériel
Google Pixel Tablet – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Cet écran ne bénéficie que d’un rafraîchissement standard à 60 Hz. Google n’a pas jugé utile de fluidifier un peu plus les images en offrant à sa tablette un taux à 90 ou 120 Hz comme sur les smartphones Pixel. Et surtout, la firme américaine fait confiance à son processeur Tensor G2 pour garantir un fonctionnement et une navigation fluide à sa Pixel Tablet. Ce qui a globalement été le cas pendant quelques jours, avant qu’on ne rencontre sur la fin de notre test de gros bugs d’affichage. Il est vrai qu’il s’agissait d’une préversion et que d’autres rédactions n’ont semble-t-il pas rencontré ce problème. On peut donc espérer que les futurs acquéreurs échapperont à notre bug.

Google Pixel Tablet 128 Go
Image 7 : Test Pixel Tablet : l’IA de Google fait mouche, on attendait mieux côté matériel
  • Google Pixel Tablet 128 Go
    586.25€
  • Amazon
    586.25€
  • Boulanger
    586.26€
  • Rakuten
    586.26€
  • Cdiscount
    657.53€
  • Fnac
    705.88€
  • Pixmania FR
    790.25€
Plus d'offres

Logiciel et Ergonomie : l’IA pour vous servir

C’est avant tout par son logiciel, Android 13, enrichi à l’IA par Google et l’ergonomie qui en découle que la Google Tablet n’est pas une ardoise comme les autres. C’est d’ailleurs tout ce qui fait son intérêt et compense certains défauts qu’on tolérerait moins sur un modèle de la concurrence. L’écran de cette Pixel ne compte pas parmi les plus lumineux ? Ses appareils photo ne sont pas vraiment à la hauteur ? Peu importe ! vous n’êtes pas censé partir avec sous le bras au musée ou sur la plage. C’est placée sur sa station de charge qu’elle livre tout son potentiel.

Image 17 : Test Pixel Tablet : l’IA de Google fait mouche, on attendait mieux côté matériel
WhatsApp sur Google Pixel Tablet – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Si l’écran de la Pixel Tablet est, semble-t-il, compatible avec un stylet, Google n’a pas misé sur la fonction préférée de Samsung et de ses meilleures Galaxy Tab comme la S8 Ultra. Parmi les fonctions de prédilections de Google, on découvre tout ce qui peut tourner autour des usages domestiques comme le contrôle, notamment par commande vocale, des appareils connectés (lumière, thermostat, caméra de sécurité, etc.).

Image 18 : Test Pixel Tablet : l’IA de Google fait mouche, on attendait mieux côté matériel
Image 19 : Test Pixel Tablet : l’IA de Google fait mouche, on attendait mieux côté matériel
Image 20 : Test Pixel Tablet : l’IA de Google fait mouche, on attendait mieux côté matériel

Avec la tablette placée sur son dock, on peut piloter depuis Google Home les autres appareils connectés de la maison, comme le Chromecast du téléviseur du Séjour.

Il est bien sûr possible de lancer de la musique, de vidéos, d’obtenir des informations de Google Assistant ou bien encore de personnaliser son écran avec ses photos personnelles… Comme on le ferait avec un n’importe quel Google Nest.

Image 21 : Test Pixel Tablet : l’IA de Google fait mouche, on attendait mieux côté matériel
Google Pixel Tablet – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Le « plus » avec la tablette c’est que les usages vont plus en profondeur et que la tablette est détachable pour profiter d’un grand écran partout dans la maison pour regarder une série, consulter les news ou même jouer.

Image 22 : Test Pixel Tablet : l’IA de Google fait mouche, on attendait mieux côté matériel
Google Pixel Tablet – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Google a également poussé le curseur de l’IA bien plus loin pour rendre l’ensemble fluide y compris en multitâche ou encore donner accès à des outils d’édition en photo habituellement réservés aux smartphones Pixel.

Image 23 : Test Pixel Tablet : l’IA de Google fait mouche, on attendait mieux côté matériel
Google Pixel Tablet – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Android 13 ouvre des portes essentielles en matière d’ergonomie avec la possibilité de splitter l’écran pour utiliser simultanément deux fonctions, avec même une fonction de drag & drop pratique pour glisser une image de la galerie photo dans un mail.

Image 24 : Test Pixel Tablet : l’IA de Google fait mouche, on attendait mieux côté matériel
Google Pixel Tablet – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

La fonction partage à proximité permet de son côté d’échanger facilement des fichiers entre les appareils tech de la maison. Grâce à la fonction ChromeCast intégrée, il est même possible de caster le contenu de son smartphone vers l’écran de la tablette (sous réserve de laisser la tablette sur son dock).

Image 25 : Test Pixel Tablet : l’IA de Google fait mouche, on attendait mieux côté matériel
Google Pixel Tablet – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

La tablette est prévue dans le cadre d’un usage familial, avec la possibilité de créer plusieurs comptes disposant chacun de leur environnement logiciel propre et même d’un espace Kids avec contrôle parental. Pas besoin de se connecter à son propre compte pour des fonctions de base comme le pilotage de la lumière. En revanche, dès qu’il s’agit d’applis donnant accès à des données personnelles, le mot de passe du propriétaire de la tablette est requis.  

Naturellement, Android 13 ou pas, les applis fonctionnant et optimisées pour la tablette sont peu nombreuses dans le magasin dédié par rapport à un smartphone. Google en propose cependant plus d’une cinquantaine, optimisées pour la Pixel, parmi les plus importantes. Les applis Google bien sûr, quelques jeux ou les principaux services de streaming. Google TV (ex Google Play) est également préinstallé, soit la possibilité d’accéder très rapidement à de nombreux contenus gratuits et payants. Seul bémol, seule une poignée de services de streaming dont Disney+ et Prime vidéo sont mis à disposition. Il faudra patienter un peu pour ajouter à ses services Google TV Netflix ou Arte. Rien bien sûr n’empêche d’y accéder directement au travers de ces deux applis téléchargées individuellement.

A lire aussi :

Plus plaisante en qualité audio qu’en qualité photo

La Pixel Tablet est équipée de deux capteurs photo identiques en façade et au dos, de chacun 8 mégapixels. Dans de bonnes conditions de luminosité, ils font le job. Pour le reste, mieux vaut utiliser votre smartphone.

Image 26 : Test Pixel Tablet : l’IA de Google fait mouche, on attendait mieux côté matériel
Avec le capteur 8 mégapixels, les photos manquent un peu de définition. Google Pixel Tablet – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide
Image 27 : Test Pixel Tablet : l’IA de Google fait mouche, on attendait mieux côté matériel
En intérieur, les photos ne sont as d’une netteté parfaite avec la Google Pixel Tablet – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

En revanche, le capteur frontal vous permettra de profiter d’appels vidéo optimisés grâce à Google Meet. La caméra compatible HD 1080p et les 3 micros intégrés “far field” pour un son équilibré offrent un confort indéniable en appels vidéo avec un mode qui permet d’ajuster automatiquement la lumière, de bénéficier d’arrières plans à 360 degrés ou encore d’un suivi de l’appelant pour qu’il reste bien centré dans le cadre, le tout boosté par l’IA. Les réunions familiales longue distance n’en seront que plus simples et agréables.

Image 28 : Test Pixel Tablet : l’IA de Google fait mouche, on attendait mieux côté matériel
Google Pixel Tablet – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Le son de la tablette s’avère relativement puissant et pas trop désagréable quand on pousse un peu le volume grâce à quatre haut-parleurs répartis sur les tranches latérales. Néanmoins, le son prend toute son ampleur lorsque la Pixel est posée sur sa station, grâce à un haut-parleur 43,5 mm large bande intégré à cette dernière. De quoi sonoriser efficacement une pièce de dimension moyenne si on veut écouter un peu de musique ou un podcast. Toutefois, ne vous attendez pas à une qualité exceptionnelle. Vous ne remplacerez aussi vite votre enceinte Bose ou Sonos !

Le même processeur que sur les smartphones Pixel 7

Nous ne nous appesantirons pas sur les capacités du processeur maison de dernière génération de Google, le Tensor G2, déjà expérimenté dans les derniers smartphones Pixel. S’il n’est pas le plus puissant du marché, on ne peut que constater qu’il suffit à offrir à la tablette une bonne polyvalence, jeux inclus, même si Google n’en a pas optimisés beaucoup pour l’instant. D’ailleurs parmi eux, il y a le titre de course automobile Asphalt 9 : Legends avec un mode qui fait appel aux capteurs de mouvement intégrés de la tablette, comme le Gyroscope pour négocier les virages en inclinant le boîtier.

Image 29 : Test Pixel Tablet : l’IA de Google fait mouche, on attendait mieux côté matériel
Google Pixel Tablet : on peut jouer à Asphalt 9 en inclinant la tablette – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide
Image 30 : Test Pixel Tablet : l’IA de Google fait mouche, on attendait mieux côté matériel
Image 31 : Test Pixel Tablet : l’IA de Google fait mouche, on attendait mieux côté matériel

Les autres facettes du Tensor sont son appétence pour l’IA et son co-processeur de sécurité Titan 2. On reste avant tout assez bluffé par les capacités du processeur lui-même en matière de dictée / commandes vocales (traduction incluse), de retouche photo ou même d’interactivités avec d’autres appareils.

Une bonne autonomie

L’autonomie n’est clairement pas un critère de choix essentiel de la Pixel Tablet, puisque cette dernière est censée passer la majeure partie de son temps, posée sur sa station. Pour protéger la batterie, Google a limité sa recharge à 90 % maximum, même s’il est possible d’atteindre 100 % en chargeant directement la Pixel depuis son port USB-C (câble et adaptateur secteur non fournis). Si vous avez laissé votre tablette se décharger intégralement, comptez plus de 2h45 pour la recharger jusqu’à 90 % grâce à sa station.

Nous avons mesuré l’autonomie de la tablette sans sa station, afin de savoir si une nuit de Binge Watching au lit était possible. Rassurez-vous, c’est le cas, la tablette a tenu plus de 11 heures en streaming vidéo et a atteint 10 heures au test d’autonomie de PCMark pour Android, avec l’écran réglé à 200 cd/m².

Notre verdict

Image 32 : Test Pixel Tablet : l’IA de Google fait mouche, on attendait mieux côté matériel
7,5/10

Google Pixel Tablet

La tablette intelligente de la famille

  • Google Pixel Tablet avec station de…
    586.25€
  • 586.25€
    Voir l’offre
  • 586.26€
    Voir l’offre
  • 586.26€
    Voir l’offre
  • 657.53€
    Voir l’offre
  • 705.88€
    Voir l’offre
  • 790.25€
    Voir l’offre
Plus d’offres
On aime
  • L'IA à chaque tournant
  • Les apports fonctionnels de la station
  • Les usages larges (et ceux à venir)
  • Les fonctions multitâche et de partage
  • les appels vidéo Meet
On n’aime pas
  • Le prix élevé de l'ensemble
  • La luminosité un peu juste de l'écran
  • Seulement 50 applis optimisées
Verdict :

La Pixel Tablet remplit sa mission avec un certain brio et laisse espérer, avec Google aux manettes, des fonctions encore améliorées, toujours plus intelligentes et des nouveautés qui élargiront son champ d’action. Ce produit ne fait sens qu’accompagné de sa station qui apporte des fonctions supplémentaires, une sonorisation améliorée et une ergonomie plutôt attrayante. Si vous être en quête d’une tablette classique, vous risquez d’être déçus. Ce n’est ni la plus puissante ni la mieux équipée, malgré son prix élevé. Si vous revanche, vous cherchez un outil de divertissement et d’aide au pilotage de la maison connectée pour toute la famille, vous devriez être conquis, car la Pixel Tablet à bien plus à offrir et à promettre qu’un Google Nest.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !