Accueil » Test » Test LG Tone Free T90Q : les premiers écouteurs Dolby Atmos avec ou sans fil

Test LG Tone Free T90Q : les premiers écouteurs Dolby Atmos avec ou sans fil

Les Tone Free T90Q sont les nouveaux écouteurs haut de gamme de LG. Comme leurs prédécesseurs, il mettent toujours en avant leur nettoyage automatique par ulraviolet. Mais le reste a quelque peu changé.

Image 2 : Test LG Tone Free T90Q : les premiers écouteurs Dolby Atmos avec ou sans fil
7,5/10

LG Tone Free T90Q

On aime
  • Compacts et confortables
  • Le Dolby Atmos qui élargit et boost la scène sonore
  • Le mode chuchotant
  • La vitesse de charge (40% en 5 minutes)
  • L'aspect hygénique (canules et UVnano)
  • AptX Adaptative et égaliseur 8 bandes
  • Connexion multipoint
On n’aime pas
  • La réduction de bruit pas optimale
  • La trop grande latence
  • L'autonomie un peu courte (4h en ANC)
  • L'ANC qui gonfle les basses
Verdict :

Les T90Q redorent le blason des écouteurs LG. Ils ne sont pas les meilleurs du marché, mais offrent une bonne qualité générale. Sur tous les plans ou presque ils améliorent le rendu de leurs prédécesseurs. A l’usage, nous avons particulièrement apprécié l’ajout du Dolby Atmos. Si l’on est loin d’un système home cinéma, on gagne largement en espace sonore et en profondeur. Et il faut reconnaître qu’ils proposent des options singulières avec l’UVnano, la connexion filaires et le mode chuchotant. D’un autre côté, on apprécierait une réduction de bruit plus efficace, une plus faible latence et une meilleure autonomie, mais dans l’ensemble ils sont bien mieux que les générations précédentes.

LG renouvelle sa gamme d’écouteurs sans fil. Pour cette rentrée 2022, les Tone Free T90Q chapeautent la liste. Recharge sans fil, réduction de bruit active, AptX Adaptative, Dolby Atmos, trois micros par écouteur, capteur à conduction osseuse, on a même un mode filaire via leur boîtier. LG a mis le paquet cette année. De quoi aussi justifier les 229 € réclamés pour s’offrir ces écouteurs.

Et ce n’est peut-être pas une si mauvaise idée, tant nous n’avons jusqu’alors été qu’assez déçus par les performances des Tone Free, génération après génération, les FP8 peinant à remonter le niveau. Bref, c’est sans appréhension que nous avons entamé notre test. La surprise est d’autant plus grande.

A lire > notre sélection des meilleurs écouteurs sans fil

LG Tone Free T90Q écouteurs sans fil
LG Tone Free T90Q ©Tom’s Guide

Confort d’utilisation

LG ne révolutionne pas le design de ses écouteurs. C’est identiquement le même que celui des Tone Free FP8 que nous avions testés. On en veut pour preuve qu’ils peuvent être intervertis dans leurs boîtiers sans souci et que même la charge fonctionne.

LG Tone Free T90Q écouteurs sans fil
LG Tone Free T90Q et FP8 (ils sont interchangeables) ©Tom’s Guide

Malgré de nombreux défauts, on ne peut retirer aux FP8 leur confort. Compacts, les T90Q le sont donc tout autant. LG s’est fortement inspiré de la forme des AirPods Pro. On a donc un bourrelet soutenant la canule et prolongé d’une tige très courte.

LG Tone Free T90Q écouteurs sans fil
LG Tone Free T90Q ©Tom’s Guide

À ce titre, on ne peut que reprendre notre ressenti des FP8, identique : « ils sont particulièrement confortables. Ils ne pressent pas le pavillon, tiennent en place et se font oublier. On peut les utiliser durant des heures sans éprouver aucune gêne. Idem lors de séances de sport, les FP8 étant conformes à la norme IPX4. »

À noter que LG a tout de même choisi de revoir ses embouts. Ronds sur les FP8, ils deviennent ovales sur les T90Q. Ils sont également un peu plus durs sur leur partie haute, mais la combinaison de ces deux caractéristiques offre un maintien encore amélioré. Que du bon.

LG Tone Free T90Q écouteurs sans fil
Les canules ont changé sur les T90Q (à gauche) ©Tom’s Guide

UVnano, le petit plus hygiénique de LG

UVnano, c’est la marque de fabrique des écouteurs LG. Un système de nettoyage des canules par ultraviolet. Leur boîtier ne se contente pas de charger les T90Q, non, il nettoie également leurs embouts dans un souci d’hygiène permanent. D’ailleurs, ces mêmes embouts sont dits hypoallergéniques.

LG Tone Free T90Q écouteurs sans fil
UVnano LG Tone Free T90Q ©Tom’s Guide

Comme lors de notre test des Tone Free FP8, difficile de nous prononcer sur l’efficience du système UVnano de LG. Le constructeur indique que « des tests indépendants montrent que le boîtier de charge UVnano élimine 99,9 % des E. coli, S aureus et Klebsiella pneumoniae présents sur le maillage des écouteurs après dix minutes d’exposition aux LED UV. » Étonnamment, c’est ici deux fois plus long que le temps donné pour les FP8 et FP9.

Mais la nouveauté des T90Q est qu’il est désormais possible de lancer un cycle UVnano sans que le boîtier ne soit en charge. Il suffit qu’il lui reste au moins 40% d’autonomie.

Rendu audio

Malgré une signature sonore signée Meridian, les FP8 nous ont déçus pour leur rendu audio. Les T90Q ont également été pensés avec le fabricant d’équipements audio britannique. Mais on a désormais un résultat bien plus sympathique.

Côté matériel tout d’abord, LG passe à des drivers de 11 mm et change en même temps de codec Bluetooth. En adoptant l’AptX Adaptative, il livre un codec bien plus en rapport avec le prix de ses écouteurs. Pour rappel l’AptX Adaptative permet de régler automatiquement sa latence et son bitrate en fonction de l’environnement. En outre, les T90Q sont les premiers écouteurs certifiés Dolby Atmos.

LG Tone Free T90Q écouteurs sans fil
LG Tone Free T90Q sur Qobuz ©Tom’s Guide

Via son application Tone Free, LG propose plusieurs égalisations. D’origine, les T90Q sont fixés sur le mode Bass Boost de Meridian. Si l’on pouvait reprocher à d’anciens écouteurs de LG de ne pas avoir assez de graves, là c’est un peu trop.

Parmi les cinq préréglages de Meridian, aucun n’est vraiment juste, excepté le mode dit « Natural » qui se rapproche le plus de la réalité audio. Le mieux est d’utiliser le preset Custom placé plus bas. Là on évite toute modification acoustique.

LG Tone Free T90Q écouteurs sans fil
Le Dolby Atmos des LG Tone Free T90Q s’exprime sur les films ©Tom’s Guide

Grâce au Dolby Atmos, les profils de Meridian changent pas mal la dynamique et la scène stéréo. Les puristes ne trouveront leur compte qu’avec l’égalisation personnalisée. Les autres auront un bon profil avec le « Treble Boost ». Il vient gonfler les aigus pour gagner en détail et élargit pleinement la scène sonore. C’est très agréable, surtout pour des films ou séries.

Notons aussi que l’activation de la réduction de bruit active gonfle les basses. C’est un aspect que nous avions déjà observé sur les Freebuds Pro 2 de Huawei. Ici, on préfère le rendu sans ANC. Même schéma pour la réserve de volume qui diffère entre les presets de Meridian et le mode Custom. Ce dernier est bien moins fort.

App Tone Free de LG
App Tone Free de LG ©Tom’s Guide

Enfin, LG ajoute aussi une option Head Tracking, laquelle fixe la scène devant le porteur des écouteurs. S’il bouge la tête, le son demeure au même endroit. C’est assez gadget.

Réduction de bruit

On l’a vu plus haut, les T90Q ont changé de canules. Cela permet d’améliorer leur réduction de bruit passive. Additionné à celle-ci, on a la réduction de bruit active (ANC) qui s’appuie sur deux micros par écouteur.

Le résultat est toujours loin des attentes, malheureusement. Les basses sont bien réduites tout comme une partie des aigus. Le reste du spectre traverser presque sans soucis cet ANC. Les médiums et les hauts aigus sont les plus sujets à cela. Et dans ces fréquences, on trouve la voix humaine. Difficile ainsi de s’isoler efficacement.

LG Tone Free T90Q écouteurs sans fil
LG Tone Free T90Q ©Tom’s Guide

Ajoutons que pour ces T90Q, LG a fait le choix d’une réduction de bruit adaptative. Aucune possibilité n’est laissée à l’utilisateur de fixer l’intensité de l’ANC.

Malgré tout, il faut reconnaître que la réduction de bruit des T90Q est meilleure que celle des Tone Free FP8. Mais on reste en deçà de bon nombre de concurrents à ce tarif, comme les Sony WF-1000XM4, Bose QC Earbuds ou encore les Oppo Enco X2.

Latence

Les T90Q sont AptX Adaptative. Leur latence est censée être faible. Pour autant, nous avons mesuré une latence de 450 ms en AptX Adaptative et 350 ms en SBC. La différence est de taille, mais surtout dans les deux cas, il est impossible d’envisager les T90Q pour jouer ou regarder des vidéos depuis un player. Le décalage est trop grand.

Image 3 : Test LG Tone Free T90Q : les premiers écouteurs Dolby Atmos avec ou sans fil
Latence T90Q SBC ©Tom’s Guide
Image 4 : Test LG Tone Free T90Q : les premiers écouteurs Dolby Atmos avec ou sans fil
Latence T90Q AptX Adaptative ©Tom’s Guide

Coup de chance, LG a pensé à ajouter un mode jeu dans son application. En activant cette option, la latence chute à 176 ms en AptX Adaptative et 235 ms en SBC. Ce n’est pas la panacée, on est au même niveau que les Tone Free FP8 et donc toujours dans l’impossibilité de les considérer pour du jeu, notamment.

Image 5 : Test LG Tone Free T90Q : les premiers écouteurs Dolby Atmos avec ou sans fil
Latence T90Q SBC (mode jeu) ©Tom’s Guide
Image 6 : Test LG Tone Free T90Q : les premiers écouteurs Dolby Atmos avec ou sans fil
Latence T90Q AptX Adaptative (mode jeu) ©Tom’s Guide

En revanche, aucun souci pour des services de streaming comme Netflix, YouTube et consorts. Tous possèdent des algorithmes qui permettent de recaler le son sur l’image et ainsi éviter la désynchronisation labiale.

Les T90Q sont avec ou sans fil

Si les T90Q sont Bluetooth, ils peuvent être transformés en écouteurs filaires, en partie tout du moins. Déjà croisée sur les FP9, la fonction en question permet de relier en USB-C vers minijack ou USB le boîtier des T90Q à un appareil distant non compatible Bluetooth.

Image 7 : Test LG Tone Free T90Q : les premiers écouteurs Dolby Atmos avec ou sans fil
LG Tone Free T90Q en filaire sur Switch ©Tom’s Guide

L’idée est plutôt sympa, notamment pour les voyages en avion, les écrans préinstallés ne fonctionnant qu’en audio filaire. Cela évite d’avoir à emporter plusieurs appareils avec soi.

Néanmoins, nous n’avons pas testé cette option en vol. Nous craignons que la latence puisse gâcher l’expérience. Au sol, branché à une Nintendo Switch Oled, nous observons un beau décalage entre le son et l’image.

Commandes

LG conserve des commandes tactiles. Elles peuvent être réorganisées et l’on peut attribuer tous les contrôles sur les écouteurs. Plus besoin de se servir de son smartphone. Via une option de l’application, on peut verrouiller les zones tactiles pour éviter de les presser involontairement.

À noter que les T90Q sont multipoint (plusieurs appareils en même temps) et disposent de la pause automatique, coupant le son lorsqu’on retire les écouteurs.

LG Tone Free T90Q
LG Tone Free T90Q ©Tom’s Guide

Appels

En kit mains libres, les T90Q sont plutôt intéressants. Un mode chuchotant permet en effet d’utiliser l’écouteur droit comme seul micro. En le plaçant devant la bouche, il augmente son gain afin de capter au mieux la voix, notamment dans les lieux bruyants. Dans le métro, ça fonctionne très bien si l’on fait attention à bien chuchoter. Notre interlocuteur nous indique qu’il nous entend et comprend, mais que la voix est déformée. Pratique pour donner un appel rapide, mais pas idéal pour un appel long.

Autonomie

L’autonomie n’était pas le fort des FP8. Ce n’est toujours pas le cas sur les T90Q. En test, ils ont tenu 4 heures (AptX Adaptative, ANC activé, volume 50%). C’est autant que les FP8 qui n’avaient pas de réduction de bruit adaptative. Ici, on aurait vraiment pu escompter obtenir mieux, le codec AptX Adaptative pouvant aussi jouer sur un gain d’autonomie. Au final, il y a de quoi être déçu. 4h c’est trop peu. Reste qu’en cinq minutes de charge, on récupère 40% d’autonomie, c’est bien plus que l’heure d’écoute annoncée par LG. Ça rattrape le coup.