Test Samsung Galaxy S24+ : grand, fin, performant… avec une bonne dose d’IA

Version intermédiaire entre le puissant S24 Ultra et le très compact S24, le Galaxy S24+ mérite tout autant le détour. Il offre le même niveau de performances que son petit frère, tout en disposant d’un grand écran censé ravir les gros consommateurs de contenus.

Sommaire

Après avoir testé les nouveaux Galaxy S24 Ultra et Galaxy S24 de Samsung, un cru 2024 riche de nouveautés logicielles à base d’intelligence artificielle, voici notre évaluation du Galaxy S24+ qui vient clore le chapitre 2024 de la gamme phare du constructeur. Coincé entre un mini destiné aux amateurs de téléphones compacts et un « Ultra » comptant parmi les modèles les plus polyvalents du marché, on peut se demander s’il reste une place pour un modèle « Plus ».

Son équipement s’avère proche de celui de son petit frère, avec un processeur identique et les mêmes appareils photos… qui n’ont d’ailleurs pas évolué depuis les Galaxy S23 et Galaxy S23+ ! Heureusement pour lui, les amateurs de grand écran restent nombreux et pour un prix bien moins élevé que celui du Galaxy S24 Ultra qui atteint des sommets, il offre une confortable dalle de 6,7 pouces, qui plus est de très haute définition.

Offre-t-il les performances attendues d’un smartphone de son rang et suffisamment de polyvalence pour répondre à tous types d’usage ? L’an passé, son prédécesseur, le Galaxy S23+, nous avait séduit par son efficacité, voici les résultats de nos tests et notre verdict sur le Galaxy S24 +.

À lire aussi : quel Galaxy S24 acheter ?

Galaxy S24+ : où est-il disponible et quel est son prix ?

Les Galaxy S24 ont été annoncés tôt cette année, dès le 17 janvier, et ils sont donc déjà disponibles chez les principaux revendeurs (Darty, Fnac, Boulanger…) et chez les opérateurs, en magasin comme en ligne. On trouve aussi le Galaxy S24+ sur Amazon et, bien sûr, sur le site de Samsung ou dans son Store parisien.

Le Galaxy S24+ existe en quatre coloris, les mêmes que ceux de son petit frère, soit de l’Indigo, du Crème, du Noir et de l’Argent. Fidèle à ses habitudes, Samsung propose aussi en exclusivité quelques couleurs supplémentaires plus originales : du Bleu, du Vert et de l’Orange. Le smartphone est décliné en deux versions de stockage dont voici les prix :

  • Samsung Galaxy S24+ 12 Go / 256 Go : 1169 euros vs s24 899 euros  (270)
  • Samsung Galaxy S24 12 Go / 512 Go : 1289 euros vs 959 euros (330)

A équipement presque identique – à l’exception bien sûr de l’écran et de la batterie, le Galaxy S24+ s’avère sensiblement plus cher que le S24, avec un écart de prix de 270 à 330 euros (selon la version choisie). Précisons de plus que le modèle grand format de Samsung est mieux loti en termes de mémoire, avec 12 Go de RAM au lieu de 8 Go et un espace stockage deux fois plus important qui culmine à 512 Go. En comparant le S24 256 Go avec le S24+ 256 Go, la différence de prix n’est donc plus que de 210 euros.

Le Galaxy S24+ reste malgré tout un smartphone assez cher, même s’il coûte 300 euros de moins que l’Ultra. Certains seront donc tentés d’écumer le Web pour trouver des offres promotionnelles. Elles ne sont pas encore très répandues, mais Samsung propose un bonus reprise de 150 euros sur votre ancien mobile, une offre valable chez certains distributeurs aussi. La Fnac propose une remise de 50 euros à ses adhérents, Darty un bon cadeau de la même somme tandis qu’Amazon inclut un chargeur 25 W.

Image 8 : Test Samsung Galaxy S24+ : grand, fin, performant... avec une bonne dose d'IA
Samsung Galaxy S24/S24+ : les quatre couleurs principales / Crédit : Stéphanie Molinier – Tom’s Guide

Chez les revendeurs (hors Marketplace et Samsung Shop), pour tout achat du Galaxy S24+ avant le 4 mars, la montre Galaxy Watch6 40 mm est offerte (d’une valeur de 319 euros). Ce n’est qu’un début. On le sait d’expérience, les remises sur les Galaxy S sont fréquentes. Boursorama propose, par exemple, 15 % de réduction à ses clients, soit la possibilité d’acheter un S24+ à partir de 994 euros !

Les accessoires vendus par Samsung sont toujours aussi chèrement facturés. Comptez 49,90 euros pour le chargeur officiel 45 W (et oui Samsung ne fournit qu’un câble USB avec son dernier-né !) et entre 29,90 euros et 69,90 euros pour une coque.

Quelles sont les caractéristiques techniques du Galaxy S24+ ?

Grand écran Amoled haute définition, batterie boostée avec charge rapide, mémoire vive et stockage bien fournis… Les atouts du Galaxy S24+ sont solides. Pour le reste, c’est la copie conforme du Galaxy S24 en moins compact !

Voici la fiche technique complète du Galaxy S24+ :

  • Écran : 6,7 pouces Dynamic Amoled 2X LTPO, WQHD+ (3120 x 1440 points), 513 ppp, 120 Hz
  • Processeur : Exynos 2400
  • Dimensions : 75,9 x 158,5 x 7.7 mm
  • Poids : 196 grammes
  • Connectivité : Wi-Fi 6E, Bluetooth 5.3, NFC, 5G
  • Mémoire : 12 Go
  • Stockage : 256 ou 512 Go
  • Grand-angle : 50 Mpx (Samsung GN5), f/1.8, OIS, AF, FOV 85°, 8K UHD à 30 i/s
  • Ultra grand-angle : 12 Mpx f/2.2, FOV 120°
  • Téléobjectif : 10 Mpx f/2.4, FOV 36°, Zoom optique 3x
  • Caméra frontale : 12 Mpx avec AF, f/2.2, FOV 80°
  • Batterie : 4900 mAh
  • Charge : 45 W (filaire, charge sans-fil, charge inversée
  • Résistance : Etanchéité IP68, Gorilla Glass Victus 2, aluminium Armor
  • Sécurité : lecteur d’empreintes sous l’écran
  • Système : Android 14 + One UI 6.1
  • Mises à jour : 7 ans pour l’OS et la sécurité

Côté logiciel, on ne relève pas de grande différence avec les autres membres de la famille (hormis ce qui a trait au stylet du Galaxy S24 Ultra) et c’est une excellente chose puisque cette année le focus est mis sur l’intelligence artificielle. Cela ouvre la voie à de nouvelles possibilités qui sont donc également présentes sur le Galaxy S24+.

Un écran magnifié par le design

Le Galaxy S24+ séduit au premier coup d’œil par grâce à son grand écran de 6,7 pouces et à la finesse de son boîtier. A diagonale d’écran égale avec l’iPhone 15 Pro Max, le smartphone de Samsung s’avère plus compact, plus fin (7,7 mm contre 8,3 mm) et plus léger (196 g. contre 221 g.). Même s’il est difficilement utilisable à une main, sa manipulation reste très agréable. Le dos en verre Gorilla Glass Victus 2 (le même qu’en façade), en plus d’être résistant aux aléas du quotidien (rayures, chutes), se montre doux au toucher, pas trop glissant et son aspect mat limite presque totalement les traces de doigts. Comme l’ensemble de la famille, le smartphone est protégé contre l’eau et la poussière (IP68).

Le caractère immersif de l’écran n’échappera pas aux afficionados des emblématiques Galaxy S. Samsung est parvenu à réduire les bordures de la dalle Amoled à l’extrême. Le ratio écran/boîtier atteint ici presque 92% : la possibilité pour l’utilisateur de profiter pleinement de ses contenus qu’il s’agisse de regarder des vidéos ou de jouer. Cette parfaite intégration a notamment permis de conserver les dimensions et le poids du Galaxy S23+, alors que son écran était plus petit (6,6 pouces). C’est une belle réussite visuelle et sensorielle, un peu inspirée de l’iPhone, du fait des tranches en aluminium Armor, désormais entièrement plates.

Au dos, on retrouve les 3 capteurs photo intégrés directement à la coque, qui dépassent toujours aussi peu. Assez pratique quand on glisse l’appareil dans une poche ou qu’on le pose sur une table. Avec une coque de protection, le très léger déséquilibre est absent, l’appareil repose bien à plat. Le flash à droite des capteurs est situé un peu plus bas que l’an passé, mais il faut vraiment être observateur pour distinguer le S24+ du S23+.

Comme son petit frère, le Galaxy S24+ est équipé d’un port USB type-C et d’un lecteur double nano SIM sur la tranche inférieure ainsi que de boutons sur la tranche droite, pour le verrouillage et le réglage du volume. De bonne qualité à défaut d’être riches en basses, les deux haut-parleurs sont situés en haut et en bas du boîtier pour offrir notamment un son stéréo à vos contenus vidéo. Comme sur le S24, même poussé à fond, le son reste clair sans grésillements. Enfin, sur le plan de la sécurité, un lecteur d’empreintes digitales ultrasonique est situé sous l’écran. Bien réactif, il est secondé, pour ceux qui le souhaitent, de la reconnaissance faciale.

Écran : extrêmement lumineux à défaut d’être fidèle

Pour le grand écran du Galaxy S24+, Samsung promet une haute luminosité de 2600 nits en extérieur et le pari semble tenu. Nous avons en effet mesuré à l’aide de notre sonde, une luminosité maximale de 490 cd/m² et même de 860 cd /m² en activant le mode luminosité supplémentaire. En préférant le mode automatique (qui est d’ailleurs activé par défaut) et en plaçant l’écran du smartphone sous une source lumineuse, sa luminosité grimpe à 1395 cd/m² et nous avons même relevé une pointe à 2150 cd/m² sur des contenus HDR. Des mesures assez rares sur un smartphone, mais qui tendent à devenir de plus en plus fréquentes ces derniers mois, avec des constructeurs conscients de l’intérêt pour l’utilisateur qui gagne en confort de visionnage par temps ensoleillé.

Avec le grand écran du Galaxy S24+, Samsung se devait de proposer le meilleur de sa technologie Amoled, un rafraîchissement variable de 1 à 120 Hz (pour concilier fluidité d’image optimale et préservation de l’autonomie), mais aussi une très haute définition. Même si l’appareil est livré par défaut avec une définition Full HD+ (1080 x 2340 points), il est possible de le passer en WQHD+ (1440 x 3120 points). La résolution atteint dans le premier cas 385 points par pouce, dans le deuxième cas 416 points par pouce. 385 ppp, c’est plus qu’il n’en faut pour une parfaite lisibilité. La pousser au plus haut, nuira un peu à l’endurance du mobile. La définition WQHD+ sur un smartphone de 6,7 pouces ne serait-elle qu’un simple argument marketing ? Nous vous laissons seuls juges.

Avec la technologie Amoled, la qualité d’affichage avec ses noirs absolus et ses couleurs vibrantes est indéniable. En revanche, en matière de fidélité des couleurs, on a déjà vu mieux sur un smartphone Samsung. A l’aide de notre sonde, nous avons mesuré sur notre exemplaire de test, en mode vif (celui par défaut), un Delta E de 3,48, qui une fois n’est pas coutume ne s’améliore pas en mode naturel (S’il s’agit d’un bogue, on peut espérer une rectification par mise à jour !). A défaut d’être parfait, cela reste très acceptable, sachant qu’aux alentours d’un Delta E de 3, les couleurs sont considérées comme justes. En mode vif, la température des couleurs se montre un chouïa froide avec 6750 K relevés. En mode naturel, c’est l’inverse, les couleurs sont un tout petit peu trop chaudes par rapport à la valeur de référence de 6500 K. Elles sont de 6350 K. Dans les deux cas, vous ne serez pas déçus !

Un logiciel boosté à l’intelligence artificielle

Nous ne nous attarderons pas dans le domaine du logiciel et de l’IA, ces deux domaines ont été largement évoqués dans nos deux précédents tests du Galaxy S24 Ultra et du Galaxy S24. Pour rappel, mentionnions que les mises à jour de sécurité et de l’OS sont désormais supportées pendant 7 ans. Cela signifie que le Galaxy S24+, qui est livré avec Android 14 et One UI 6.1 devrait accueillir en fin de vie Android 21 avec One UI 13.1 ! Si tant est que le matériel n’ait pas lâché avant, ce qui est fort possible. C’est en tout cas un gage de durabilité supplémentaire pour le consommateur.

Au niveau de l’IA, rappelons aussi les quelques nouveautés – pour certaines assez impressionnantes, dans le domaine de la communication, de la productivité ou encore de l’image. Mélange de ce que Google et bien d’autres proposent en matière d’intelligence artificielle, ces nouveautés ont le mérite d’être réunies, repensées et simplifiées dans les outils “Galaxy AI” de Samsung pour être accessibles au plus grand nombre. En voici le récapitulatif :

  • Traduction en temps réel des appels vocaux
  • Fonction interprète : traduction en direct des conversations orales (en vocal ou texte)
  • Correction des SMS (orthographe, ton, traduction) avec le clavier Samsung
  • Mises en forme, correction, traduction de textes, résumés dans Samsung notes
  • Transcription en texte et résumé des enregistrements vocaux depuis l’Enregistreur
  • Traductions et résumés de pages Web dans Samsung Internet
  • Entourer pour chercher avec Google
  • Edition de photos dans la Galerie (déplacement, suppression, remplacement, redimensionnement des sujets)

Tous ces outils ne se valent pas. Les outils d’édition en photo peuvent facilement sauver vos clichés lorsqu’un intrus s’est invité en arrière-plan, même si le résultat final est parfois surprenant. Une voiture qu’on voulait supprimer en premier plan a été remplacée par… une voiture d’une autre marque !
La traduction de texte et l’option de résumé peut également vous faire gagner beaucoup de temps si vous ne maîtrisez pas bien une langue étrangère. Cela ne fonctionne que page par page et il faut rester vigilant, l’IA restant faillible, mais c’est tout de même très pratique. S’il s’agit d’un document de type PDF, il suffit de le glisser dans Samsung Notes.

En revanche, il reste encore beaucoup de progrès à faire concernant la traduction en temps réel d’une conversion téléphonique. Dommage, c’était sans doute la fonction la plus étonnante du lot. On peut appeler n’importe quel numéro, (même celui d’un contact équipé d’un iPhone), du moment que l’appel est initié par le S24+. L’IA se charge ensuite de faire l’interface entre l’appelant dans une langue et l’appelé dans une autre langue (à l’oral, mais aussi à l’écrit sur l’écran du mobile).

A condition d’être préparé (la personne appelée aussi !) et d’accepter de laisser quelques secondes entre chaque phrase, on peut tenter de réserver une chambre à l’autre bout du monde sans parler la langue du coin. Mais, il y a de tels temps de latence dans la conversation qu’en pratique l’outil s’avère assez inutilisable. A suivre de près tout de même. Quand l’outil sera sorti du stade expérimental, ce sera vraiment génial.

Le processeur ne manque pas de puissance

Cette année, les Galaxy S24 et S24+ sont privés du Snapdragon 8 Gen 3, réservé à l’Ultra. Voilà qui signe le retour du processeur Exynos dans les modèles haut de gamme du constructeur. Fort heureusement, cette puce composée de 10 cœurs et gravée en 4 nm se montre bien plus performante que celle qui équipait les Galaxy S22. L’Exynos 2400 n’offre certes pas la puissance et l’efficience énergétique du processeur de Qualcomm, mais il confère un fonctionnement fluide au S24+ dans tous les domaines y compris en jeu ! Dans nos benchmarks, il distance même les Galaxy S23+ ou encore les Pixel 8 Pro de Google.

Seul bémol, dans un boîtier aussi fin que celui du S24+, la chauffe de cet Exynos en mode jeu s’avère un peu désagréable sous les doigts et lui fait perdre sensiblement plus d’autonomie qu’en usages classiques. Nous avons relevé au stress test de 3DMark une température de 46% et une perte de 16% de la batterie en 20 minutes. Soit un smartphone vidé en 2 heures si le jeu est très gourmand en ressources. Dommage pour les joueurs invétérés. Les autres ne seront pas gênés, l’endurance du smartphone se montrant satisfaisante dans les usages courants et en lecture vidéos, comme on le verra plus loin.

Photo : on prend le même trio et on recommence

Pas de surprise au niveau de la photo, hormis les fonctions de retouche liées à l’IA. Le Galaxy S24+ offre strictement le même équipement que son petit frère et que les Galaxy S23 et S23+ avant eux. Soit un grand-angle, un ultra grand-angle et un téléobjectif, associés respectivement à des capteurs de 50, 12 et 10 mégapixels. Ce trio profite d’un zoom optique 3x qui atteint 30x en numérique. L’appareil peut filmer jusqu’en 8K à raison de 30 images par seconde et la caméra frontale est de 12 Mpx.

Pas de surprise non plus, au niveau de la qualité des clichés prises au grand-angle (en 12 Mpix, avec le procédé du pixel binning). Elle reste globalement bonne avec le Galaxy S24+. Les photos sont nettes, bénéficient d’un bon piqué et les couleurs sont pleines de vivacité. Pas toujours fidèles à la réalité, mais c’est toujours flatteur ! Il est possible de passer en mode 50 Mpix pour gagner en niveaux de détails et s’autoriser ainsi un recadrage ultérieur, mais gare au poids des photo, au moins 3 à 4 fois plus important.

L’ultra grand-angle donne satisfaction, lui aussi, conservant les mêmes couleurs vives, même si le piqué n’est pas aussi bon, notamment sur les bords.

Le zoom optique 3x apporté par le téléobjectif fonctionne bien, du moins lorsque l’éclairage de la scène est à peu près correct. Au fur et à meure qu’on perd en lumière, l’image a inévitablement tendance à se dégrader, surtout sur les bords. les portraits sont, en revanche toujours aussi réussis, avec un effet bokeh réglable.

C’est le grand-angle qui s’en sort le mieux en basses lumières, avec notamment le renfort du mode nuit qui rallonge le temps d’exposition (il ne faut pas bouger), mais donne d’assez bons résultats. On n’atteint pas la qualité offerte par le S24 Ultra, mais si la photo n’est pas votre priorité absolue, le S24+ devrait faire l’affaire dans de nombreux scenarii. Mieux vaut toutefois éviter de faire appel au zoom numérique (ou alors en 5x voire à l’extrême limite en 10x lorsque le temps est ensoleillé).

Bonne autonomie et charge (presque) rapide

Cette année, le Galaxy S24+ est équipé d’une confortable batterie de 4900 mAh, soit 200 mAh de plus que l’an passé. Sans atteindre l’énorme autonomie (15h17) de l’Ultra au test PCMark, le S24+a passé la barre des 13h30 (en FHD+), ce qui s’avère très satisfaisant. Comptez 50 minutes de moins, si vous choisissez de basculer en WQHD+.
En streaming vidéo sur réseau Wi-Fi, l’appareil se montre capable d’atteindre les 20 heures (en FHD+). Dans les usages du quotidien, le Galaxy S24+ devrait tenir loin d’une prise électrique une journée complète, voire un peu plus. Et dans le train, regarder des vidéos pendant le trajet ne devrait pas mettre à mal l’autonomie.

Samsung reste pour son appareil sur une charge rapide de 45 W. En l’absence du chargeur officiel, nous avons utilisé un chargeur Samsung 25 W qui a permis de refaire le plein en 1h15 avec 40% récupérés en 20 minutes. A l’aide d’un chargeur 68 W compatible nous avons gagné 10 mn sur une charge totale et récupéré 56 % en 20 minutes. Il vous faudra, quoi qu’il en soit, une bonne heure pour recharger votre S24+. Un peu longuet face à ce que propose la concurrence chinoise.

À lire aussi : notre guide des meilleurs coques pour Samsung Galaxy S24

Notre verdict

Image 44 : Test Samsung Galaxy S24+ : grand, fin, performant... avec une bonne dose d'IA
8,5/10

Samsung Galaxy S24+

Un smartphone grand écran très intelligent

  • Samsung Galaxy S24+ 256 Go Noir onyx

    776.66€

  • 776.66€

    Voir l’offre
  • 788€

    Voir l’offre
  • 796.70€

    Voir l’offre
  • 825€

    Voir l’offre
  • 829€

    Voir l’offre
  • 883.90€

    Voir l’offre
  • 939€

    Voir l’offre
  • 999€

    Voir l’offre
  • 999€

    Voir l’offre
  • 1169€

    Voir l’offre
  • 1169€

    Voir l’offre
  • 1169€

    Voir l’offre
  • 1169€

    Voir l’offre
  • 1,169.99€

    Voir l’offre

Plus d’offres

On aime
  • L'écran sans bords ultra lumineux
  • La mémoire généreuse
  • Les fonctions d'IA bluffantes pour certaines
  • Le fonctionnement fluide
  • 7 ans de mises à jour (OS+ sécurité)
  • L'autonomie satisfaisante

On n’aime pas
  • La chauffe du processeur
  • Pas dévolution en photo et charge
  • Le prix élevé
  • Pas de chargeur, pas de coque fournis

Verdict :

Le Samsung Galaxy S24+ dispose de tous les atouts pour convaincre ceux qui recherchent un grand écran associé à un boîtier fin et léger. Ce modèle n’offre certes pas la polyvalence du S24 Ultra, mais pour un prix (un peu) allégé, il offre un bon compromis associant un écran lumineux et sans bords, un appareil photo de bonne facture et une autonomie très correcte. Le tout est agrémenté de la puissance suffisante pour profiter des nouvelles fonctions liées à l’intelligence artificielle, en toute fluidité. Seul vrai bémol, le manque d’innovation au niveau de certains composants, avec des caméras qui n’évoluent pas et une charge rapide qui reste bloquée à 45 W.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !