Accueil » Test » Test Roborock H6 : un aspirateur balais sans fil puissant et polyvalent

Test Roborock H6 : un aspirateur balais sans fil puissant et polyvalent

L’aspirateur sans fil et sans sac Roborock H6 promet une grande puissance d’aspiration et jusqu’à 90 minutes d’autonomie. Il s’annonce également simple d’utilisation et d’entretien. Voyons cela !

Image 2 : Test Roborock H6 : un aspirateur balais sans fil puissant et polyvalent
9/10
On aime
  • Format compact
  • Bonne puissance d'aspiration
  • Bonne autonomie
  • Nombre d'accessoires fournis
  • Facilité d'entretien
  • Ecran OLED
On n’aime pas
  • Faible capacité du bac
Verdict :

L’aspirateur sans fil Roborock H6 séduit par ses nombreux atouts. Ainsi, il offre une bonne polyvalence et s’avère très simple à utiliser et à entretenir. De plus, il est compact et délivre une forte aspiration. Sans oublier ses accessoires, qui se rangent sur son support mural. Son seul petit point faible réside dans la modeste capacité de son bac, qui force l’utilisateur à le vider régulièrement. Mais comme l’opération est des plus aisée…

plus

Par l’intermédiaire de la marque Roborock, Xiaomi développe des aspirateurs, comme les modèles indépendants, ronds, qui évoluent tous seuls dans vos pièces : les robots aspirateurs.

Une autre famille de produits y est également à l’honneur : les aspirateurs sans fil (et sans sac). Le Roborock H6 en est l’un des derniers représentants. Annoncé en début d’année, il est désormais disponible dans certaines boutiques françaises, comme Auchan, pour 339 €.

Roborock H6 aspirateur
Roborock H6 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Quand on dit aspirateur sans fil, on pense souvent à Dyson. Pourtant, de nombreux autres marques et modèles existent et sont commercialisés dans les boutiques spécialisées, à l’instar du Rowenta Air Force 360 Max proposé à 204 € chez Amazon.

Alors comment le Roborock H6 se distingue-t-il de ses concurrents et constitue-t-il au final une bonne affaire lorsqu’il s’agit de faire le ménage chez soi ? C’est ce que nous allons voir.

Un aspirateur compact et léger

Le Roborock H6 a un format plutôt compact et offre une bonne prise en main. Dans sa configuration « balais », son poids est légèrement inférieur à 2,5 kg. Et pour nettoyer un plan de travail, avec seulement la petite brosse, il ne pèse plus que 1,5 kg. C’est 240 grammes de moins que le Rowenta Air Force 360 (1,74 kg).

Roborock H6 aspirateur rowenta air force 360
Roborock H6 – Avec le Rowenta Air Force 360 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Du coup, l’aspirateur offre une bonne maniabilité, en mode brosse tout comme en mode balais. Il s’avère toutefois légèrement moins maniable que le modèle de Rowenta. Ce dernier a surtout l’avantage d’être équipé de LED qui éclairent la surface afin de mieux repérer les miettes et autres éléments à aspirer dans les endroits sombres.

Trois niveaux de puissance

Côté puissance, le Roborock H6 n’est pas en reste. Son moteur de 420 watts a une puissance d’aspiration, selon le constructeur, de 150 air watts. C’est trois fois plus que le Rowenta, qui pourtant ne démérite pas du tout dans ce domaine !

Le fonctionnement du Roborock H6 est des plus simples : on appuie sur la gâchette pour déclencher l’aspiration. Et pour éviter la tendinite de l’index, un bouton permet de verrouiller le fonctionnement (on peut alors relâcher la gâchette). Il suffit d’appuyer dessus à nouveau pour arrêter l’aspirateur.

Pratique, l’aspirateur est muni d’un panneau de contrôle (sur écran Oled !) qui indique le mode de fonctionnement actuellement sélectionné. Un bouton, facilement accessible par le pouce permet de choisir entre trois niveaux de puissance d’aspiration : économique, normal, maximum. L’écran renseigne également sur le temps d’aspiration restant pour chacun de ces modes.

Roborock H6 aspirateur
Roborock H6 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

En pratique, le premier mode de fonctionnement suffit pour ôter la poussières ou de minuscules débris alimentaires (typiquement des miettes) sur des surfaces dures, comme une table, les plinthes ou un sol en carrelage ou en parquet. Il n’est alors pas nécessaire de repasser plusieurs fois au même endroit. Ce mode offre également l’avantage d’être le moins bruyant.

Le mode « normal » offre une aspiration un peu plus puissante (et bruyante, tout en restant très supportable !), ce qui permet – en plus – de pouvoir nettoyer tapis, moquettes et autres fauteuils/canapés en tissu. Dans ce cas, il faut savoir que le Roborock H6 a la particularité de détecter automatiquement un changement de surface.

Ainsi, lorsque l’on passe d’un carrelage ou d’un parquet à un tapis, la puissance d’aspiration est alors ajustée automatiquement à la hausse. Bien sur, la contrepartie réside dans le fait que l’autonomie est alors revue à la baisse !

Enfin, pour s’assurer d’une aspiration maximale, en profondeur sur un tapis épais par exemple, on peut activer le dernier mode. Les décibels s’envolent alors, tandis que l’autonomie fond comme neige au soleil.

Un entretien aisé

Les différents accessoires se mettent en place et se démontent très facilement en quelques secondes. Bon point, l’aspirateur est livré avec une base murale, sur laquelle il suffit de poser le H6 pour recharger sa batterie, mais qui dispose également d’emplacements permettant de ranger les accessoires.

Roborock H6 aspirateur
Roborock H6 – Base murale – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Parmi ces derniers, on trouve bien sur le long manche d’aspirateur-balais et la petite brosse (pour ramasser la poussière et les miettes en mode aspirateur à main), ainsi qu’une mini brosse motorisée, un tuyau pour aspirer dans les coins et les interstices et un tube extensible. Celui-ci permet d’atteindre le dessus des meubles sans devoir porter l’aspirateur à bout de bars.

Roborock H6 aspirateur
Roborock H6 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

L’entretien des diverses parties du Roborock H6 s’effectue également très simplement. Une gâchette permet d’ouvrir la trappe, afin de vider le bac. Ce dernier a une capacité de 0,4 L. C’est un tiers de moins que celui du Rowenta Air Force 360 (0,65 L). Du coup, il faudra le vider plus régulièrement, sous peine de constater une nette baisse de l’aspiration.

Roborock H6 aspirateur
Roborock H6 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Les filtres se démontent eux aussi très facilement, ce qui permet le passage sous l’eau des différents éléments séparément.

Roborock H6 aspirateur
Roborock H6 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Une grande autonomie

En ce qui concerne l’autonomie de la batterie du H6, Roborock annonce jusqu’à 90 minutes d’utilisation en mode économique. Ce dernier est suffisant pour ramasser des miettes sur une table ou de la poussière sur des étagères.

Toutefois, on aura vraisemblablement tendance à rester la plupart du temps en mode normal, car il permet d’utiliser le Roborock H6 pendant 45 minutes. C’est largement suffisant pour passer l’aspirateur dans un appartement de taille moyenne deux à trois fois par semaine.

Lors de nos tests, nous avons pu vérifier que la durée indiquée par le constructeur dans ce mode est effectivement respectée. Nous avons également constaté que la hausse de puissance qui s’opère, comme nous l’avons signalé, lorsque l’on passe d’un parquet à un tapis par exemple, réduit considérablement l’autonomie. Ainsi, cette dernière n’est plus que de 20 minutes. C’est cette valeur que vous devez prendre en compte si vos pièces contiennent majoritairement de la moquette…

Et si on passe en mode Turbo, la batterie sera vidée en 10 minutes seulement. Cette valeur indiquée par Roborock est même légèrement dépassée en pratique, puisque nous avons pu utiliser l’aspirateur dans ce mode pendant 11 minutes ! Cette aspiration maximale pourra être réservée par exemple pour nettoyer un tapis en profondeur.

Roborock H6 aspirateur
Roborock H6 – Mini brosse motorisée – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Comme nous l’avons déjà indiqué, l’écran indique à tout moment une estimation de l’autonomie restante, en fonction du mode d’aspiration sélectionné.

Enfin, le temps de charge total annoncé par le constructeur de 4 heures. Ici aussi, cette valeur est confirmée puisqu’il a fallu un peu moins de trois heures pour passer de 35 % à 100 % de charge.