Test Swift Go 14 : le digne successeur de l’excellent ultrabook Swift 3 OLED d’Acer

Le Swift Go 14 est un nouvel ultrabook au format 14 pouces qui devrait être commercialisé par Acer à la rentrée. Un superbe écran OLED, une puce Intel de 13ème génération et une Webcam 1440p sont quelques uns de ses points forts.

Sommaire

En janvier dernier, nous avions particulièrement apprécié les prestations délivrées par le PC portable Swift 3 OLED (SF317-71) d’Acer, un ultrabook qui ne souffrait que de points faibles mineurs. Le Swift Go 14 qui est l’objet du test d’aujourd’hui n’est autre que son successeur. Il porte la référence SFG14-71.

Image 4 : Test Swift Go 14 : le digne successeur de l'excellent ultrabook Swift 3 OLED d'Acer
Acer Swift Go 14 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

On note que le Swift 3 OLED est encore en vente, à la Fnac par exemple, pour 1399 € (voire même 1199 € en période de promo), avec un processeur Intel Core i7-12650H, 16 Go de mémoire et un SSD de 512 Go.

Quelles sont les évolutions apportées par ce nouveau Swift Go 14 ? Tout d’abord, et c’est bien naturel, le nouvel ultrabook est équipé des dernières puces Intel, de 13ème génération (nom de code Raptor Lake). Ensuite, la qualité de la Webcam fait encore un bon en avant, en passant d’une définition 1080p à 1440p. Enfin, la connectique s’enrichit d’un lecteur microSD.

Image 5 : Test Swift Go 14 : le digne successeur de l'excellent ultrabook Swift 3 OLED d'Acer
Acer Swift Go 14 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Prix et disponibilité

Le Swift Go 14 devrait être disponible dans les prochains mois, et plus vraisemblablement à la rentrée, aux environs du mois de septembre. C’est pourquoi le constructeur n’est pas encore en mesure de nous fournir des informations très précises sur le prix des différentes configurations.

On nous annonce que le modèle que nous avons testé, en version 14 pouces, devrait être proposé à partir de 999 €. Avec une puce Intel Core i5, 16 Go de mémoire et un SSD de 1 To ? Ce n’est pas sur… Un autre modèle, doté d’un processeur Core i3 (et d’un SSD de 512 Go), pourrait également être disponible à partir de 899 €. On ne connait pas encore à quel prix sera commercialisé le Swift Go 14 équipé d’un Core i7…

Image 6 : Test Swift Go 14 : le digne successeur de l'excellent ultrabook Swift 3 OLED d'Acer
Acer Swift Go 14 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Un Swift Go 16 sera également proposé (référence SFG16-71), avec un écran OLED de 16 pouces supportant une définition de 3,2 K (3200 x 2000 pixels). Le constructeur devrait aussi lancer son ultrabook en version AMD, avec un écran 14 pouces uniquement.

En ce qui concerne la concurrence récente, on peut mettre en avant l’Asus Zenbook S13 OLED (UX5304), que nous avons testé il y a quelques semaines, qui est disponible chez Darty pour 1899 €. Ce dernier dispose lui aussi d’une des dernières puces Intel, mais avec un équipement un peu moins perfectionné que celui du Swift Go 14 :

  • Webcam 720p
  • Ecran OLED 60 Hz
  • Processeur Core i7 série U
  • Chargeur USB C moins puissant

Citons également le Lenovo Yoga Slim 9, que nous avons testé en février dernier et qui ne manque pas d’attrait non plus. En effet, il embarque lui aussi un écran OLED 2,8K supportant une fréquence maximale de 90 Hz (et ce dernier est tactile !). D’autre part, son processeur Intel Core i7-1280P offre un compromis intéressant entre les performances et l’autonomie.

Image 7 : Test Swift Go 14 : le digne successeur de l'excellent ultrabook Swift 3 OLED d'Acer
Acer Swift Go 14 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Quels sont les principales caractéristiques techniques de l’Acer Swift Go 14 ?

Le Swift Go 14 que nous avons reçu intègre un processeur de milieu de gamme et une bonne capacité de stockage.

  • Processeur : Intel Core i5-13500H
  • Processeur graphique : Intel Iris Xe
  • Mémoire : 16 Go
  • Stockage : 1 To
  • Clavier : rétro éclairé
  • Ecran : 14 pouces, OLED, 16:10, 2880 x 1800 pixels, 90 Hz, HDR
  • Webcam : 1440p
  • Connectivité : 2 USB C (dont un compatible Thunderbolt 4), 2 USB A, HDMI 2.1, microSD, jack audio, Wi-Fi 6E
  • Batterie : 65 Wh
  • Chargeur : USB C 100 W
  • Sécurité : lecteur d’empreintes digitales
  • Poids : 1,3 kg
Image 8 : Test Swift Go 14 : le digne successeur de l'excellent ultrabook Swift 3 OLED d'Acer
Acer Swift Go 14 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Acer passe à la Webcam 1440p

Avec un châssis qui pèse 1,3 kg, le Swift Go 14 s’inscrit dans la norme des ultrabooks au format 14 pouces. On peut néanmoins signaler que quelques configurations se distinguent par un poids encore plus contenu, comme le LG Gram au format 16 pouces (1,2 kg seulement) ou l’Asus Zenbook S13 OLED UX5304, au format 13,3 pouces, qui affiche un poids minimal : 1 kg. Idem pour ce qui est de ses dimensions : 31,3 x 22 x 1,7 cm. Au final, cela représente une très légère perte de poids et une épaisseur encore plus contenue par rapport au Swift 3 OLED.

Image 9 : Test Swift Go 14 : le digne successeur de l'excellent ultrabook Swift 3 OLED d'Acer
Acer Swift Go 14 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Pour le reste, le clavier rétro éclairé ne comporte pas de pavé numérique. Il est juste complété par un pavé numérique, d’assez petite taille et néanmoins parfaitement efficace. On retrouve également le lecteur d’empreintes digitales intégré au bouton de démarrage qui équipait déjà le Swift 3.

Image 10 : Test Swift Go 14 : le digne successeur de l'excellent ultrabook Swift 3 OLED d'Acer
Acer Swift Go 14 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Ce Swift Go 14 apporte une nouveauté de taille. En effet, il s’agit de la première configuration a passer entre nos mains cette année qui soit équipée d’une Webcam 1440p, assistée d’une technologie de réduction du bruit numérique lorsque la luminosité ambiante est faible. Elle permet de faire encore un pas en avant en terme de qualité de captation vidéo par rapport aux autres ultrabooks du marché qui – depuis l’année dernière – embarquent (quasiment) tous une webcam 1080p, ce qui constituait déjà une progression par rapport aux modèles 720p.

Image 11 : Test Swift Go 14 : le digne successeur de l'excellent ultrabook Swift 3 OLED d'Acer
Acer Swift Go 14 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Ce passage à la définition 1440p (2560 x 1440 pixels) se traduit par images très précises, avec de surcroît une colorimétrie fidèle à la réalité et un angle de vision plutôt large. La différence avec une (bonne) webcam 1080p n’est pas renversante sur l’image arrêtée, mais – lorsqu’on est filmés – la précision ressentie à l’écran est excellente.

Image 12 : Test Swift Go 14 : le digne successeur de l'excellent ultrabook Swift 3 OLED d'Acer
Acer Swift Go 14 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 13 : Test Swift Go 14 : le digne successeur de l'excellent ultrabook Swift 3 OLED d'Acer

D’autre part, la connectique est en légère évolution par rapport à celle du dernier Swift 3. Ainsi, l’ultrabook est doté de deux ports USB C (dont 1 compatible Thunderbolt 4), deux autres ports USB A, d’une sortie vidéo HDMI, de la prise casque/micro et – c’est la nouveauté ! – d’un lecteur de cartes mémoire microSD.

Les communications sans fil bénéficient toujours des dernières technologies en date : Wi-Fi 6E et Bluetooth 5.2.

Image 14 : Test Swift Go 14 : le digne successeur de l'excellent ultrabook Swift 3 OLED d'Acer
Acer Swift Go 14 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Image 15 : Test Swift Go 14 : le digne successeur de l'excellent ultrabook Swift 3 OLED d'Acer
Acer Swift Go 14 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Un affichage QHD+ OLED de toute beauté

Nous avions qualifié l’écran OLED du Swift 3 de “radieux”. Et force est de constater que celui du Swift Go 14 s’avère encore meilleur, en raison d’une luminosité légèrement améliorée.

Passons tout de suite sur le principal inconvénient de la technologie OLED : elle est associée à une dalle brillante. Selon les conditions d’éclairage dans lesquelles on se trouve, on verra donc plus ou moins les reflets de l’environnement dans les zones très sombres des images, comme le montre la photo ci-dessous. Si on désire regarder un film ou une série, il est donc préférable autant que possible de plonger la pièce dans l’obscurité.

Image 16 : Test Swift Go 14 : le digne successeur de l'excellent ultrabook Swift 3 OLED d'Acer
Acer Swift Go 14 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

L’écran 14 pouces a un format 16:10. La haute définition d’affichage QHD+ permet donc d’obtenir des images en 2880 x 1800 pixels. Sur cette diagonale, relativement petite, la lisibilité demeure satisfaisante, même si on n’utilise pas l’option de mise à l’échelle de Windows.

D’autre part, à l’instar du Swift 3, l’écran du Swift Go 14 supporte une fréquence d’affichage maximale de 90 Hz, ce qui permet de fluidifier les déplacements d’écran, par exemple lorsqu’on surfe sur le Web ou qu’on fait défiler de haut en bas les messages sur les réseaux sociaux.

Image 17 : Test Swift Go 14 : le digne successeur de l'excellent ultrabook Swift 3 OLED d'Acer
Acer Swift Go 14 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Rappelons que le principal inconvénient de cette fréquence supérieure au mode 60 Hz traditionnel réside dans l’accroissement de la consommation électrique, et donc la diminution de l’autonomie.

Inutile de préciser que la qualité d’affichage de l’écran OLED est irréprochable, avec des noirs d’une profondeur abyssale et de superbes couleurs. Si cela s’avère évidemment appréciable lorsqu’on visionne des photos ou quand on regarde un film sur le ou les service(s) de streaming vidéo au(x)quel(s) on est abonné, l’utilisation des applications bureautiques de tous les jours (mail, Web, etc.) s’en trouve également améliorée, grâce à la haute définition et à la fréquence d’affichage élevée.

Image 18 : Test Swift Go 14 : le digne successeur de l'excellent ultrabook Swift 3 OLED d'Acer
Acer Swift Go 14 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Comme toujours, nous avons soumis l’écran à toute une série de mesures réalisées à l’aide de notre sonde X-Rite i1Display Pro Plus, avec les réglages par défaut (affichage SDR) :

  • La luminosité maximale a été mesurée à 516 nits, ce qui s’avère une valeur plutôt élevée pour un affichage OLED.
  • Le taux de contraste, quant à lui, est quasi illimité, comme sur tous les écrans OLED, puisque le noir est parfait, avec des pixels totalement éteints, qui n’émettent absolument aucune lumière.
  • La température des couleurs moyenne a pour sa part été mesurée à 6320 K. C’est une excellente valeur, car très proche des 6500K, qui symbolisent des teintes parfaitement neutres.
  • Enfin, la fidélité des couleurs, symbolisée par le Delta E, est plutôt moyenne. En effet, ce dernier a été mesuré à 4,8, ce qui est un peu trop élevé (cette mesure devrait être inférieure à 3 pour être satisfaisante). On remarque que les couleurs primaires sont artificiellement boostées pour apparaître plus séduisantes aux yeux de certains utilisateurs. Ce n’est toutefois pas un souci si on n’utilise pas le PC portable dans un cadre professionnel…
Image 19 : Test Swift Go 14 : le digne successeur de l'excellent ultrabook Swift 3 OLED d'Acer
Acer Swift Go 14 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Si le PC portable est relié au secteur, on peut activer le mode HDR, dans lequel la situation s’avère beaucoup plus satisfaisante. Tout d’abord, la luminosité maximale progresse légèrement pour atteindre 532 nits, ce qui est une bonne valeur pour une Dalle OLED. Et même parmi les PC portables équipés d’un écran LCD, rares sont ceux qui sont passés entre nos mains et qui ont affiché des images plus lumineuses. On peut citer par exemple le Huawei Matebook X Pro 2022 que nous avons testé en février dernier, qui affichait des images avec une luminosité de 571 nits, ou le Dell XPS 13 Plus de l’année dernière, dont la dalle LCD affichait une luminosité de 534 nits.

Bon point, cette luminosité en mode HDR s’avère plus élevée que celle que nous avions mesurée sur le Swift 3 OLED SF314-71 (448 nits). D’autre part, le Delta E moyen passe quant à lui à seulement 1,2, ce qui traduit une bien meilleure fidélité des couleurs. La température moyenne des couleurs ne change quasiment pas (6334 K).

Des performances limitées, mais tout à fait suffisantes, sauf pour jouer

La version du Swift Go 14 que nous avons testée embarquait le processeur Intel Raptor Lake (13ème et dernière génération en date) Core i5-13500H. Ce modèle intègre 12 cœurs : 4 cœurs P (hautes performances) et 8 cœurs E (économiques), pour un total de 16 threads. Leurs fréquences Turbo maximales respectives sont de 3,5 GHz (cœurs E) / 4,7 GHz (cœurs P).

Image 20 : Test Swift Go 14 : le digne successeur de l'excellent ultrabook Swift 3 OLED d'Acer
Acer Swift Go 14 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Rappelons que les puces Intel de la génération Raptor Lake H offrent de meilleures performances que celles de la série Raptor Lake U, comme le Core i7-1355U présent dans l’Asus Zenbook S13 OLED UX5304, car celles-ci comportent deux cœurs P de moins afin de consommer moins d’énergie. Au contraire, le Core i7-13700H qui devrait équiper la version haut de gamme du Swift Go 14, intègre deux cœurs P de plus et des fréquences boostées par rapport au Core i5 de 13ème génération (et juste des fréquences supérieures par rapport au Core i7-12700H de l’année dernière).

Pour la gestion de l’affichage, le Core i5-13500H est doté du processeur graphique Intel Iris Xe (avec 80 unités d’exécution actives sur 96). Ce dernier n’offre pas de grandes performances en 3D, comme le montre son indice 3D Mark, qui s’élève à 1639, contre environ 2000 avec les puces Intel qui intègrent l’Iris Xe avec ses 96 unités d’exécution activées, comme le Core i7-1360P qui figurait au sein du dernier Samsung Galaxy Book3 Pro 360, et 4000 environ pour une configuration équipée de la puce graphique Nvidia GeForce RTX 4050…

Image 21 : Test Swift Go 14 : le digne successeur de l'excellent ultrabook Swift 3 OLED d'Acer
Acer Swift Go 14 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Par conséquent, le Swift Go 14 ne constitue pas vraiment une configuration pour jouer. Toutefois, on peut quand même faire tourner quelques petits jeux sans trop de problème. Par exemple, Fortnite, avec lequel on obtient des animations assez fluides (entre 50 et 60 images par seconde), mais – bien sur – avec une qualité graphique minimale…

Une autonomie correcte, sans plus

Le Swift Go 14 est équipé d’une batterie de 65 Wh. C’est plutôt bien, car cela représente une hausse d’environ 15% par rapport à la capacité de la batterie de l’Acer Swift 3 (57 Wh). Toutefois, rappelons que certaines configurations, comme le Lenovo Yoga Slim 9i (qui a un format comparable au Swift Go 14), font un peu mieux, en embarquant une batterie de 75 Wh.

Résultat, le PC portable est resté en fonctionnement pendant 9 heures et 7 minutes, en faisant tourner en boucle le test d’autonomie Modern Office intégré à l’application PC Mark. Comme toujours, nous avions ajusté la luminosité de l’affichage à 200 nits (58 % de la luminosité maximale), avec une fréquence d’affichage de 60 Hz. En mode 90 Hz, cette autonomie baisse légèrement, pour passer à 8 heures et 21 minutes.

Image 22 : Test Swift Go 14 : le digne successeur de l'excellent ultrabook Swift 3 OLED d'Acer

D’autre part, avec notre test d’endurance en streaming vidéo, nous avons constaté une baisse du niveau de la batterie de 25 %, après avoir lu en Wi-Fi un film de 2 heures depuis Netflix. On peut donc tabler sur une autonomie d’environ 8 heures avant que la batterie ne soit totalement déchargée.

Dans les deux cas, les autonomies du Swift Go 14 s’avèrent donc plutôt moyennes, puisqu’on considère qu’elles devraient être supérieures à 10 heures pour pouvoir envisager une bonne journée d’utilisation (assez intensive, certes !). Si on utilise la configuration avec un peu plus de parcimonie, elle ne devrait toutefois pas tomber en panne d’énergie avant la toute fin de soirée.

Image 23 : Test Swift Go 14 : le digne successeur de l'excellent ultrabook Swift 3 OLED d'Acer
Acer Swift Go 14 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Bon point, en revanche, l’ultrabook est fourni avec un chargeur USB C de 100 W. S’il n’y a pas d’évolution depuis le Swift 3 dans ce domaine, ce n’est finalement pas très grave, car – souvent – les ultrabooks sont encore accompagnés d’un bloc d’alimentation d’une puissance de “seulement” 65 W (voir moins, 45 W, chez Dell par exemple).

Au final, la recharge de la batterie s’avère très rapide. Ainsi, elle s’effectue à hauteur de 61 % au bout d’une demie heure et 79 % après seulement 45 minutes. Enfin, elle atteint 89 % après une heure de recharge.

  • Quel PC portables 17 pouces choisir en 2023 ? Notre comparatif des meilleurs

Image 24 : Test Swift Go 14 : le digne successeur de l'excellent ultrabook Swift 3 OLED d'Acer
9/10

Acer Swift Go 14

On aime
  • Dalle OLED lumineuse
  • Recharge très rapide (USB C 100 W)
  • Webcam 1440p
  • Excellente fidélité des couleurs
  • Affichage précis et fluide
  • Lecteur microSD
  • Lecteur d'empreintes digitales

On n’aime pas
  • Dalle brillante
  • Autonomie moyenne

Verdict :

A défaut de faire peau neuve, la version 2023 du Swift 3 d’Acer change de nom. Mais ce n’est bien sur pas tout ! Le constructeur en profite pour intégrer un processeur Intel de dernière génération, largement suffisant pour répondre aux besoins de toutes les tâches bureautiques du quotidien, personnelles ou professionnelles, mais aussi une Webcam 1440p et un lecteur de cartes mémoire microSD. L’affichage, quant à lui, se perfectionne, en offrant une luminosité record (pour une dalle OLED). Seule son autonomie déçoit quelque peu…

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !