Accueil » Actualité » Twitter : Elon Musk veut vendre des noms d’utilisateurs pour se faire de l’argent

Twitter : Elon Musk veut vendre des noms d’utilisateurs pour se faire de l’argent

Sous l’impulsion d’Elon Musk, Twitter compte vendre des noms d’utilisateurs afin de générer des revenus supplémentaires. Des enchères en ligne pourraient être organisées à l’avenir. On ne sait pas si celles-ci concerneront tous les noms d’utilisateurs ou seulement ceux liés à des comptes inactifs.

Elon Musk
Elon Musk veut multiplier les sources de revenus pour Twitter © Pixabay

Après avoir investi un paquet d’argent pour racheter Twitter, Elon Musk cherche à rendre le réseau social rentable. Dans cette optique, il multiplie les différents biais pour lui faire gagner de l’argent. Après l’abonnement payant Twitter Blue, la plateforme travaille sur un système de récompenses au sein duquel elle pourrait prélever une commission. Mais ce n’est pas tout. Comme le révèle le New York Times, Twitter prévoit également de mettre en vente certains noms d’utilisateurs.

En interne, les discussions à ce sujet ont démarré en décembre. Dans les grandes lignes, les utilisateurs pourront enchérir afin de récupérer la primeur sur un nom d’utilisateur (les caractères qui suivent le signe @). Plusieurs inconnus demeurent. Le projet n’a pas encore été entériné. Et si d’aventure cela arrivait, on ne sait pas si tous les noms d’utilisateurs seront concernés (ou seulement un sous-ensemble).

À lire > Twitter : des millions d’adresses e-mail d’utilisateurs volées lors d’un piratage de données

Twitter : les noms d’utilisateurs, un business florissant

Indice intéressant, Musk avait annoncé qu’il souhaitait faire le ménage parmi les comptes inactifs de la plateforme dont certains ont des noms d’utilisateur convoités. En décembre, le milliardaire a confirmé que Twitter libérerait les noms des comptes liés à des comptes “sans tweets et sans connexion pendant des années”. Ces derniers pourraient ainsi être au cœur des futures enchères.

Pour rappel, les noms d’utilisateurs se revendent sous la table depuis belle lurette. Twitter pourrait ainsi détourner ce marché parallèle à son profit. Les noms d’utilisateur uniques, également appelés identifiants, peuvent effectivement s’avérer lucratifs. Ils sont souvent revendiqués par les premiers usagers des réseaux sociaux. Et certaines personnes et marques sont prêtes à payer des milliers de dollars pour mettre la main dessus.