Accueil » Actualité » Ultraviolence : 10 comics qui font passer The Boys pour un épisode des Teletubbies

Ultraviolence : 10 comics qui font passer The Boys pour un épisode des Teletubbies

Si The Boys est violent, sachez que vous pouvez trouver encore plus brutal ! Voici notre sélection des 10 comics à ne pas manquer pour une bonne dose de gore, d’images malsaines et d’atmosphères dérangeantes.

Image 1 : Ultraviolence : 10 comics qui font passer The Boys pour un épisode des Teletubbies
Voici notre sélection des 10 comics ultraviolents – Crédit : IDW Publishing

The Boys, dont la prochaine saison se prépare sur Amazon Prime Video, est une série violente basée sur un comics qui l’est tout autant. Une série profitant d’un spin-off sur Amazon avec encore plus de gore, de nudité et de drogue. Mais saviez-vous qu’il existe des œuvres aussi sombres voir plus ? La rédaction vous propose une sélection de ces bandes dessinées à ne pas mettre entre toutes les mains !

Faust, le super-héros à la violence démesurée 

C’est un personnage pour lequel Sony Pictures souhaite une adaptation télévisée : Faust. Un justicier agissant à New York pour mettre hors d’état de nuire les criminels de la Big Apple. Un ancien tueur à gage défiguré et laissé pour mort décide de s’en prendre à ses anciens partenaires de crime en portant un costume de super-héros. Avec ses grandes griffes, Faust découpe ses adversaires. On trouve beaucoup de sang, de la sexualité et même du viol. Un comics dont l’ambiance très violente s’attire les foudres de la censure à sa sortie à la fin des années 80.

Pour les plus curieux, Brian Yuzna, réalisateur de l’excellent Re-Animator 2, a dirigé une adaptation. Bande-annonce ci-dessus.

American Vampire, l’histoire de suceurs de sang sur plusieurs décennies

Image 2 : Ultraviolence : 10 comics qui font passer The Boys pour un épisode des Teletubbies
Un comics pour les amateurs de vampires – Crédit : Urban Comics/Panini Comics

Le mythe vampirique existe depuis très longtemps. Scott Snyder (aucun lien avec Zack Snyder !) dirige American Vampire épaulé par un certain Stephen King. Une œuvre se concentrant sur l’évolution des vampires sur plusieurs siècles, débutant en 1880.

Parmi les histoires, Los Angeles dans les années 20, Las Vegas 10 ans plus tard ou encore la guerre dans le Pacifique en 1943. American Vampire se divise en plusieurs cycles distincts avec des personnages récurrents et une immense mythologie.

Necronomicon, Alan Moore rencontre H.P. Lovecraft

Image 3 : Ultraviolence : 10 comics qui font passer The Boys pour un épisode des Teletubbies
Alan Moore dévoile sa nouvelle création – Crédit : Panini Comics

V pour Vendetta, The Killing Joke, Watchmen… Alan Moore régale les fans de comics depuis un long moment. Necronomicon n’échappe pas à la règle avec un hommage évident à H.P. Lovecraft. L’œuvre suit l’enquête d’un agent fédéral, Sax, sur la piste de meurtres avec le même mode opératoire commis par des suspects n’ayant aucun point commun.

D’autres enquêteurs rejoignent l’intrigue comme Merril Brears, anciennement accro au sexe, ou encore Lamper. Un immense puzzle se met doucement en place. Une ambiance sombre, beaucoup de violence et de nudité, un comics à découvrir.

30 jours de nuit, le moment parfait pour les suceurs de sang

Image 1 : Ultraviolence : 10 comics qui font passer The Boys pour un épisode des Teletubbies
Une intrigue efficace et prenante – Crédit : IDW Publishing

Vous connaissez peut-être le film 30 jours de nuit mais avez-vous déjà lu son matériau de base ? Un comics du même nom avec une intrigue efficace. En Alaska, la nuit dure jusqu’à 30 jours. Le moment parfait pour lancer une attaque de vampires, n’est-ce pas ? Après tout, les suceurs de sang craignent la lumière du jour. Pouvoir chasser des humains pendant un mois apparaît comme une aubaine.

C’est là l’intrigue de 30 jours de nuit avec ses survivants prêts à se battre (ou fuir). Forcément, les vampires se montrent brutaux. Des gens se font décapiter, égorger, ça saigne de partout. Une œuvre extrêmement violente et oppressante avec cette idée qu’il faut tenir un mois au milieu de créatures féroces.

Crossed, un comics jugé dérangeant et très malsain

Image 5 : Ultraviolence : 10 comics qui font passer The Boys pour un épisode des Teletubbies
Un comics d’une violence inouïe – Crédit : Bragelonne/Milady

On passe la seconde avec une œuvre considérée comme malsaine, dérangeante et même honteuse pour certains lecteurs. Crossed a le mérite de balancer une grosse baffe avec son effusion de gore et ses scènes très rudes. Dans le monde entier, un mystérieux virus transforme l’être humain en une créature violente. Meurtres, viols, décapitations, un véritable cocktail de violence. Les enfants ne sont pas épargnés, assassinés par leurs propres parents.

On vous prévient, c’est difficile à lire mais ça vaut le coup pour un voyage cauchemardesque.

Bikini Atoll pour les amateurs de slashs bien gores

Image 6 : Ultraviolence : 10 comics qui font passer The Boys pour un épisode des Teletubbies
Les amateurs de slashers apprécieront ! – Crédit : Glénat BD

Vous aimez Halloween, Scream, Vendredi 13 et tous ces slashers ? Bikini Atoll est fait pour vous ! Un groupe de touristes se rend sur l’atoll de Bikini d’où vient le nom du fameux maillot. Mais un essai nucléaire a eu lieu après la Seconde Guerre mondiale et les lieux regorgent de trésors comme des bunkers et autres requins. Il s’avère que quelque chose se trame sur l’île et le guide de nos vacanciers, Malaval, ne leur a pas tout dit.

Un slasher qui tâche avec beaucoup de gore et de meurtres !

DoggyBags, l’anthologie horrifique française !

Image 7 : Ultraviolence : 10 comics qui font passer The Boys pour un épisode des Teletubbies
Profitez de plusieurs histoires horrifiques ! – Crédit : Ankama Éditions

Avec DoggyBags, on part sur une anthologie extrêmement violente et gore. Un comics présentant des histoires horrifiques inspirées notamment du cinéma que vous pouvez lire d’un traite. Plusieurs artistes et autres scénaristes se retrouvent avec cette œuvre collective présentant des approches esthétiques et narratives différentes.

La cerise sur le gâteau ? On doit ce petit bijou à des français… Avec DoggyBags, vous en aurez pour votre argent !

Luther Strode, de gringalet à super-héros aux méthodes musclées

Image 8 : Ultraviolence : 10 comics qui font passer The Boys pour un épisode des Teletubbies
Un super-héros aux méthodes très violentes – Crédit : Delcourt

Il ne fallait pas chercher Luther Strode ! Autrefois un gringalet humilié tous les jours par ses camarades d’école, le jeune homme passe à une méthode radicale pour prendre du muscle. Désormais doté de gros bras avec la « Méthode Hercule », Luther Strode devient un super-héros aux méthodes musclées n’hésitant pas à fracasser ses ennemis dans un déluge de gore.

Mais être un sauveur implique forcément ses points noirs et beaucoup d’ennuis débutent pour le justicier pas forcément très loquace.

Black Summer, le bien justifie-t-il de commettre le mal ?

Image 9 : Ultraviolence : 10 comics qui font passer The Boys pour un épisode des Teletubbies
Un comics violent sous fond de politique – Crédit : Hi Comics

Black Summer ne ménage pas la violence. Le dirigeant des USA a été tué par John Horus, un super-héros des Sept Armes. L’homme annonce qu’il ne supportait pas la vie politique corrompue et estime avoir rendu service au monde entier. De nouvelles élections se tiendront sous sa surveillance. Tom noir, ancien membre des Sept Armes, découvre avec stupeur que son ami a commis un meurtre. Alcoolique suite à un incident, le super-héros apprend également que Frank Blacksmith, créateur de l’organisation précédemment nommé, n’est pas mort.

Jusqu’où faut-il aller pour le bien ? C’est l’une des questions posées par ce comics.

Hallow County, une oeuvre dérangeante et fantastique

Image 10 : Ultraviolence : 10 comics qui font passer The Boys pour un épisode des Teletubbies
Un récit onirique à réserver à un public averti – Crédit : Glénat

On rajoute une couche de violence psychologique et graphique pour terminer. L’histoire de la jeune Emmy vivant dans le sud des USA à Harrow County. Un endroit collé à des bois peuplés de créatures. Mais à 18 ans, cette dernière découvre que sa vie est liée à cet endroit à ses monstres. Elle découvre alors ses mystérieux pouvoirs. Un récit onirique et dérangeant. Vous allez en faire des cauchemars !