Accueil » Actualité » Un drone de course autonome contrôlé par une IA a battu des pilotes humains pour la première fois

Un drone de course autonome contrôlé par une IA a battu des pilotes humains pour la première fois

Les courses de drones sont un sport de plus en plus populaire, et l’IA serait désormais plus performante que des pilotes humains. De nouveaux algorithmes de contrôle développés à l’Université de Zurich (UZH) ont battu pour la première fois des pilotes humains expérimentés.

Jusqu’à présent, les meilleurs pilotes de drones humains surpassaient toujours les systèmes autonomes dans les courses de drones, notamment à cause de la complexité et des limitations des drones. Désormais, il est possible pour des drones de finir un parcours encore plus rapidement qu’un pilote professionnel.

Drone autonome - UZH Robotics and Perception Group / YouTube
Drone autonome – Crédit : UZH Robotics and Perception Group / YouTube

Le nouvel algorithme développé par une équipe de recherche de l’UZH calcule la trajectoire la plus rapide sur la base de points de repère et tient également compte des limites techniques du drone. L’autonomie des drones est aujourd’hui une des contraintes les plus strictes auxquelles doivent faire face les appareils, c’est pourquoi ils doivent être le plus efficace possible en vol.

L’approche utilisée par leur logiciel consiste donc à décomposer leur itinéraire de vol en une série de points de passage, puis à calculer la meilleure trajectoire, ainsi que les schémas d’accélération et de décélération nécessaires sur chaque segment.

L’algorithme est plus performant que des pilotes professionnels

L’algorithme a battu le record de deux pilotes humains de classe mondiale sur un circuit de course expérimental. Malgré leur préparation, l’algorithme est plus rapide, tous ses tours enregistrant des temps plus rapides que ceux dont les humains étaient capables, et ses performances étaient plus constantes. En effet, une fois que le drone autonome a bien été paramétré, celui-ci a été capable de reproduire la performance plusieurs fois, alors que les humains avaient du mal à égaler les tours précédents.

Comme on peut voir sur la vidéo ci-dessous, le drone autonome parvient à terminer le circuit en seulement 6,133 secondes, alors qu’il faut 6,75 secondes au premier pilote humain pour franchir la ligne d’arrivée. L’avance du drone autonome est donc considérable. Le problème, c’est qu’il faut paramétrer le drone en amont de la course, un pilote humain sera donc pour l’instant toujours plus rapide sur un nouveau circuit.

Selon l’équipe de chercheurs, leur algorithme pourrait avoir des applications pour la livraison de colis, l’inspection ou encore les missions de sauvetage. Cela pourrait s’avérer tout particulièrement utile en période de pandémie, puisqu’on sait qu’aux États-Unis, des drones effectuent déjà des livraisons sans contact.

Source : Engadget