Accueil » Actualité » Une Américaine accusée de crime à cause d’une VHS de Sabrina, l’apprentie sorcière

Une Américaine accusée de crime à cause d’une VHS de Sabrina, l’apprentie sorcière

Cette Américaine originaire du Texas a découvert un mandat d’arrêt contre elle pour une affaire liée à une location de la série Sabrina, l’apprentie sorcière.

La série de la fin des années 90 Sabrina, l’apprentie sorcière fait soudainement parler d’elle aux États-Unis. Une Américaine de 52 ans a en effet découvert qu’un mandat d’arrêt était en vigueur contre elle pour une VHS de la série louée 21 ans plus tôt.

Sabrina et son chat Salem
Sabrina et son chat Salem – Crédit : ABC

C’est lorsqu’elle a voulu changer son nom sur son permis de conduire après s’être mariée que Caron Davis a eu la désagréable surprise d’apprendre qu’elle était considérée comme une criminelle. Elle raconte que l’employée du bureau du procureur lui a annoncé qu’elle était « recherchée pour détournement ». Ce qui selon la loi, est considéré comme un crime. Sous le choc, Davis a demandé plus de détails et ces derniers sont pour le moins insolites.

L’accusée n’avait jamais vu un épisode de la série

Le motif de ce mandat d’arrêt est une VHS de Sabrina, l’apprentie sorcière qu’elle aurait louée plus de vingt ans auparavant. La cassette n’aurait jamais été retournée, et Davis a donc été accusée de l’avoir volée. Pourtant, la Texane jure n’avoir jamais regardé cette série. « J’ai cru que j’allais avoir une crise cardiaque. (…) Je n’ai jamais regardé cette série de toute ma vie, pas ma tasse de thé. En attendant, je suis une criminelle recherchée pour une cassette VHS. », raconte-t-elle. Selon les documents du procureur, la valeur de la cassette était à l’époque de 58,59 dollars.

Caron Davis se souvient que son conjoint de l’époque avait deux adolescentes. Elle pense donc que c’est lui qui a loué la cassette et ne l’a jamais rendu. Mais l’homme a probablement utilisé le nom de sa partenaire, et 21 ans plus tard, le mandat d’arrêt était toujours en vigueur.

Aujourd’hui, le magasin de location a fermé. Et personne ne semble savoir à qui Davis doit vraiment ces 58,59 dollars. La semaine dernière, la cour a finalement abandonné les charges retenues contre l’Américaine. Mais Davis pense que cette affaire lui a peut-être causé des problèmes dans ses recherches d’emploi passées, sans qu’elle ne le sache. En Amérique du Nord, il est en effet très courant qu’un employeur effectue une vérification du casier judiciaire des candidats à un poste. Une punition très dure pour quelqu’un qui n’a jamais regardé la série.   

Les Nouvelles Aventures de Sabrina : Netflix annule la série, la saison 4 sera la dernière

Source : CBR