Accueil » Actualité » Votre sommeil dans le radar de Google avec le nouveau Nest Hub

Votre sommeil dans le radar de Google avec le nouveau Nest Hub

Google a dévoilé son nouveau Nest Hub qui embarque le capteur radar Soli présent sur le Pixel 4 afin de le doter d’une fonction de tracker de sommeil.

Google a récemment dévoilé la nouvelle génération de son écran connecté en mettant l’accent sur la grande nouveauté, avoir à l’œil votre sommeil. Cette nouvelle fonctionnalité s’est imposée à Google suite à un constat : la plupart des Nest Hub sont installés sur la table de nuit des utilisateurs.

Nest Hub
Crédit : Google

Si vous ne connaissez pas le Nest Hub, il s’agit ni plus ni moins d’une enceinte connectée surmontée d’un écran tactile permettant de harceler l’assistant vocal, de diffuser de la musique, regarder une vidéo ou servir de cadre photo numérique. Ce dernier usage est d’ailleurs de plus en plus répandu avec sa synchronisation à votre Google Photo. Concernant la vie privée, l’appareil n’embarque pas de caméra et n’est donc pas plus intrusif qu’une enceinte.

Cette version 2021 embarquera un écran un peu plus grand, une meilleure restitution sonore, une meilleure intégration dans le système domotique et un nouveau capteur radar.

Le radar Soli renaît dans le Nest Hub

Si l’appareil ne dispose pas de caméra, comment peut-il surveiller votre sommeil. Contrairement à un bracelet connecté ou un masque, le Nest ne peut pas s’appuyer sur des accéléromètres. La réponse de Google réside dans le capteur Soli.

Le capteur est un ancien projet Google de radar à onde millimétrique. Initialement sorti sur le Pixel 4, l’expérience a tourné court. Ce capteur était censé détecter les mouvements à proximité pour permettre de nouvelles commandes sans contact et devait assister le système de reconnaissance facial en mesurant les reliefs du visage.

Le manque de précision et le peu d’utilité apporté au smartphone avaient poussé les ingénieurs à faire machine arrière sur le Pixel 5. Néanmoins, le projet n’a pas été complètement abandonné puisque l’équipe du Nest a récupéré la technologie pour la recycler.

Le radar Soli aura donc 2 fonctions principales sur le Nest :

  • permettre une gestuelle basique sans contact comme par exemple arrêter un minuteur dans la cuisine alors que l’on a les mains dans la nourriture.
  • la surveillance du sommeil.

Le suivi du sommeil avec le Nest Hub

Pour suivre votre sommeil, l’appareil va pouvoir s’appuyer sur la détection de vos micromouvements, des sons ambiants, de la luminosité et de la température de la pièce. Voici une vidéo présentant le fonctionnement :

Au réveil, l’appareil vous fera un résumé de votre nuit, de la qualité de votre sommeil et des éléments perturbateurs (ronflements, conjoint qui allume son écran de téléphone, température trop élevée…). Si l’appareil n’est pas encore capable de vous indiquer les phases de sommeil comme un bracelet, Google ne ferme pas la porte à une mise à jour ultérieure.

Si la question de la fiabilité de ce genre d’information se pose, on peut mentionner que Google a mené une étude comparative sur 15 000 personnes entre les relevés effectués par le Nest et ceux d’équipements médicaux traditionnels. Selon l’entreprise, il n’y aurait pas de différence dans les relevés. Cela signifierait que le « gadget » serait plus proche d’un réel appareil de mesure, mais il faudrait en avoir la confirmation au travers de tests indépendants.

En attendant, la fonction sera gratuite à sa sortie. Néanmoins, il est clair que ce service sera par la suite payant. Une fois la technologie complètement maîtrisée, elle devrait s’intégrer au service Fitbit Premium, suite au rachat de Fitbit par Google, qui se facture 8,99 € par mois à l’heure actuelle.

Le Nest Hub nouvelle génération sera disponible le 30 mars de cette année au prix de 99,99 €.

Source : arstechnica