WhatsApp et Messenger, ces applications ont tué le SMS : les opérateurs vont perdre des milliards d’euros

Les opérateurs téléphoniques sont en grande difficulté à cause des applications de messageries instantanées comme WhatsApp, privilégiées au SMS. Selon une nouvelle étude, ils pourraient perdre 3 milliards de dollars à cause de l’impopularité de ce moyen de communication historique.

WhatsApp SMS
© Pexels

Depuis l’arrivée des applications de messagerie comme WhatsApp, Telegram ou encore Messenger, le traditionnel SMS semble relégué au second plan. Il faut dire que ces applications proposent sans cesse de nouvelles fonctionnalités, comme celle qui permettra bientôt d’ajouter une photo de profil alternative sur WhatsApp. Si les utilisateurs sont conquis par les messageries instantanées, les opérateurs mobiles traditionnels, eux, feraient grise mine. La chute du SMS leur ferait perdre des milliards de dollars.

3 milliards de pertes pour les opérateurs à cause des messageries comme WhatsApp

Une nouvelle enquête menée dans 60 pays par Juniper Research rapporte que le marché des messageries instantanées devrait continuer à bien se porter dans les prochaines années. Selon le spécialiste des études de marché, elles pèseront 375 milliards de messages en 2028, contre « seulement » 100 milliards de messages en 2023.

Messageries instantanées SMS
© Pexels

Un essor qui tranche avec la santé du SMS, qui ne cesse de perdre en popularité. Juniper Research indique que dans les 5 prochaines années, les opérateurs mobiles perdront 3 milliards de dollars de recettes au profit des applications de messagerie instantanées, de plus en plus privilégiées par les marques pour échanger avec leurs clients.

Au-delà de tous les avantages des messageries instantanées, l’entreprise explique également la perte de vitesse du SMS par la recrudescence des fraudes. Les pirates utilisent notamment ce biais pour mener leurs campagnes d’hameçonnage en envoyant de fausses amendes.

À lire aussi > Ce faux SMS des impôts dérobe vos données fiscales, faites très attention à ce message !

Les applications comme WhatsApp ne sont pas non plus à l’abri de ces risques, mais cela ne suffit visiblement pas à faire fuir les utilisateurs et les entreprises. L’augmentation du prix du SMS par les opérateurs, qui cherchent à maintenir leurs revenus, est une autre raison du recul de ce moyen de communication dont se détournent les entreprises, ajoute Juniper Research. Rappelons que selon l’Arcep, les Français ont envoyé 110 milliards de SMS en 2022, soit de 7,5 % de moins que l’année précédente.

Il est grand temps que les opérateurs envisagent l’adoption du RCS pour tenter d’inverser la tendance.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !