[Test] Canon EOS 70D : le plus complet des boitiers reflex experts

Dernier reflex expert issu des usines Canon, l’EOS 70D est la véritable star de la rentrée. Après la traditionnelle sortie avant l’été de ses modèles amateurs, la marque nippone renouvelle son modèle à deux chiffres de début de gamme expert. Voyons donc ce qu’il apporte dans ce segment très compétitif où de nombreux fabricants sont présents.

Afin d’alléger son reflex expert à deux chiffres, Canon a fait le choix lors de la sortie du modèle précédent, l’EOS 60D, de délaisser le métal pour un alliage de polycarbonate et de fibre de verre. Le 70D reprend cette évolution à laquelle est adjointe une protection tout temps, il ne s’agit cependant pas d’une véritable tropicalisation à base de joints toriques.

La préhension de l’appareil est très bien assurée par une poignée bien dessinée et au profilage de la face arrière au revêtement à la fois rugueux et agréable.

Le viseur optique construit autour d’un pentaprisme a nettement évolué depuis le modèle précédent. Il offre en effet une couverture de 98%, un grossissement de 0,95 et un dégagement oculaire de 22mm. Clair et large pour un boitier équipé d’un capteur APS-C, il est équipé d’un système d’affichage ACL sur le verre de visée permettant d’afficher entre autres une grille de composition et un niveau électronique bien utiles.

Comme sur le modèle précédent, l’écran est orientable sur deux axes et devient tactile comme sur les derniers modèles amateurs de la marque. Agréable dans certains cas en photo, c’est essentiellement lorsqu’on passe en mode vidéo que la mobilité de l’écran devient réellement importante, voire indispensable, nous y reviendrons dans la section concernée.

Trop souvent absent des modèles haut de gamme, le flash intégré n’a pas été oublié et il permet d’en commander d’autres à distance.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires