[Test] Nouvelle 308 : Le high-tech s’invite chez Peugeot

Depuis plusieurs années, la marque française Peugeot a engagé une véritable refonte de son identité visuelle et de ses automobiles. Plus dans l’air du temps, elles sont par conséquent de plus en plus marquées par les nouvelles technologies. Pour remplacer la 308, lancée en 2007, le constructeur n’a pas lésiné sur les moyens : quelque 750 millions d’euros d’investissement, avec comme résultat une automobile au nom inchangée, mais totalement nouvelle.

5 technologies de la nouvelle 308

La nouvelle Peugeot 308 a été lancée mi-septembre. Assemblée en France dans les usines de Sochaux dans le Doubs, la petite dernière du constructeur français vient concurrencer la septième génération de Volkswagen Golf, l’indétrônable du marché des voitures compactes. Et pour ce faire, elle introduit bon nombre de nouveautés. Bon nombre sont à mettre au service du high-tech : nouvelle instrumentation, nouvel environnement connecté et assistances de conduite dernier cri. Tour du propriétaire, depuis la région mère de la marque : la Franche-Comté.

Essai Nouvelle Peugeot 308

1 - Elle regarde la route à votre place

De plus en plus de constructeurs réfléchissent et développent des automobiles autonomes, qui conduiraient ses passagers de manière totalement automatisée et sans intervention. Ce futur pas si lointain peut paraitre déprimant pour les amoureux de la conduite. Pour ces derniers, l’important est de trouver le juste milieu entre sécurité et assistance, afin de ne jamais donner l’impression au conducteur de perdre le contrôle. Dans la nouvelle 308, un radar implanté dans la partie gauche du part-choc avant se dédie à cette tâche. Il lit en permanence les informations qui passent dans son regard : voitures, motos, mobilier urbain… et les trie. Cela va permettre à plusieurs équipements de fonctionnement :

  • Le régulateur actif. Il fonctionne de la même manière qu’un régulateur de vitesse, mais le radar frontal va en permanence surveiller la distance avec la ou les voitures qui précèdent la 308. Ainsi, si l’on se rapproche trop de celle de devant à cause d’une différence de vitesse importante, le régulateur va automatiquement adapter son rythme afin de garder une distance de sécurité entre les deux véhicules.
  • Freinage automatique en cas de danger. Il est difficile d’être attentif en permanence lorsque l’on conduit. Il suffit d’un regard sur son autoradio au mauvais moment pour se retrouver dans des situations délicates. En cas de danger se rapprochant rapidement — une voiture qui pile devant soi par exemple — le radar va surveiller la distance avec ces éléments et va agir en conséquence : lorsque l’on se rapproche, un signal sonore ainsi qu’une balise lumineuse s’allume sur l’écran entre les compteurs. Puis, si aucune action n’est détectée par le système, la voiture va aller freiner d’elle-même. Cela laisse le temps au conducteur d’analyser la situation et de reprendre la main, sans donner à un quelconque moment l’impression de ne plus être maitre du véhicule.

2 - Son écran connecté est complet et facile d’utilisation

Dans la nouvelle 308, l’écran central a été totalement revu. Désormais, il est intégralement tactile et tous les contrôles de la voiture s’exécutent depuis ce dernier. Ne cherchez pas des molettes ou des boutons pour régler la climatisation par exemple : direction l’écran ! Un parti pris qui rappelle d’ailleurs le choix de Tesla dans la Model S. Reste que l’écran est presque deux fois plus petit.

Peugeot a retenu une dalle de 9,7 pouces, ce qui compte tenu de la taille de la voiture est tout à fait confortable. Le véritable problème est de rendre utilisable par tous des commandes tactiles. Par mesure de simplicité, des raccourcis vers les différents menus sont disposés verticalement de chaque côté de l’écran. Cela permet à ceux qui seront perdus dans l’interface de rapidement revenir sur le contrôle recherché :  climatisation, navigation, etc.

La fluidité du système est confortable, bien qu’elle aurait pu être encore optimisée. Nous ne sommes pas encore au niveau des meilleurs smartphones du moment. Par exemple, le R Link de Renault, testé dans la Zoé, s’avérait plus réactif. Mais force est de constater que durant les deux jours passés à bord de la voiture, nous ne sommes pas parvenus à prendre sa stabilité à défaut.

3 - Des phares à LEDs

L’éclairage des voitures est de plus en plus confié à des LEDs. La consommation d’énergie est moindre que celle des phares halogènes ou xénons tandis que sa durée de vie est bien supérieure. Seuls problèmes : le prix est bien supérieur au xénon par exemple et les LEDs chauffent beaucoup. Par le fait, rares sont les constructeurs qui leur dédient l’entier éclairage de la route. 

C’est le cas chez Peugeot avec la nouvelle 308, premier véhicule de la marque équipé en « Full LED ». Chaque bloc optique frontal est animé par 31 LEDs, ce qui confère un regard singulier à la voiture. Mais le plus intéressant reste l’efficacité du système, qui offre une visibilité particulièrement confortable de nuit.

4 - Des applications pour la voiture...

À l’époque de la 208, Peugeot a lancé les Connected Apps, une interface donnant accès à plusieurs services en ligne. Leur nombre était relativement restreint : météo, infos trafics ou des recherches de restaurants et points d’intérêt autour d’un lieu donné grâce à un partenariat avec Michelin.

Sur la nouvelle 308, les Connected Apps évoluent. L’interface a été légèrement repensée pour mieux s’adapter aux contrôles tactiles, tandis qu’une nouvelle application fait son arrivée : Coyote. La seule présence de l’assistant de conduite peut légitimer à lui seul l’intérêt des Connected Apps, d’autant plus que l’application est accessible sans abonnement supplémentaire à celui du service Connected Apps.

C’est là que le bat blesse : la première année, il faut s’acquitter de 379 € pour acquérir la clé USB servant de modem 3G, l’abonnement étant inclus. Les années suivantes, le service est à renouveler moyennant 150 euros. Certes, la connexion 3G est incluse, et ce pour toute l’Europe, mais mis à part Coyote — qui doit être lancé manuellement avant d’être actif dans la navigation — les services peinent à justifier le tarif d’achat.

5 -... et pour smartphone

Deux applications pour mobile vont prochainement arriver avec la nouvelle 308, que nous avons pu prendre en main durant l’essai.

La première, Peugeot Scan, est un manuel d’utilisation camouflé derrière une application de réalité augmentée. Grâce au capteur photo de son smartphone, on cible une zone du véhicule dont on souhaite obtenir des informations : chercher le réservoir de liquide lave-glace dans le compartiment moteur ou comprendre la signification d’un voyant sur le tableau de bord. L’application renvoie automatiquement vers la bonne page du manuel. Cela ne prend qu’une paire de secondes, ce qui évite d’avoir à se plonger dans le manuel pendant des heures avant de trouver la bonne page.

La seconde s’intitule My Peugeot et va se connecter en Bluetooth à la voiture afin d’en récupérer les informations à chaque trajet. À tout moment depuis son téléphone, il est possible d’obtenir des informations de base tels que le kilométrage de la voiture, son autonomie restante, mais également sa consommation. Surtout, il va être possible de consulter en détail les différents trajets réalisés : durée, kilométrage… Enfin, lorsqu’une destination est paramétrée sur le GPS et que la destination est inaccessible à la voiture, l’application va proposer de reprendre la navigation à pied pour atteindre l’adresse sélectionnée.

Verdict

Entre l'ancienne et la nouvelle 308, l'équipement fait un véritable bond en avant. Et l'avantage de l'écran tout tactile, c'est qu'entre sa tablette, son téléphone et sa voiture, on interagît désormais de la même manière avec ses différents équipements. Cela demande toutefois un certain temps d'adaptation pour ceux qui n'ont pas l'habitude du tactile. Et ceux qui n'aiment pas l'idée que leur voiture puisse freiner à leur place peuvent tout à fait désactiver la fonction depuis le menu, ou plutôt ajuster des distances et les messages d’alertes. Bien sûr, tout cela a un prix. Si le catalogue débute à 17 800 €, plusieurs options devront être ajoutés à la facture afin d'avoir certaines des fonctions décrites ici.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • t8eetime
    2 corrections à cet article que j'ai parcouru rapidement, il y a 31 diodes PAR bloc optique soit 62 au total. Pour le système de "Freinage automatique en cas de danger" il permet seulement de réduire la vitesse d'impact de 20km/h max lorsque la collision est inévitable. Pour les services connectés l'abonnement coyote est à 11€/mois soit 132€ par an -149€ = -17€ de coût d'utilisation des autres services connectés Peugeot apps... oui je vends des 308 et je roule avec actuellement... nous devons la connaître sur le bout des doigts!
    0