Accueil » Actualité » Apple : un MacBook M1 sous Windows 10 ARM est plus rapide que la Surface Pro X de Microsoft

Apple : un MacBook M1 sous Windows 10 ARM est plus rapide que la Surface Pro X de Microsoft

Et si votre MacBook avec un processeur M1 pouvait offrir plus de performances sur Windows 10 que les propres ordinateurs de Microsoft ? C’est ce qu’a voulu voir le développeur Alexander Graf en installant Windows 10 ARM sur son nouvel ordinateur Apple.

Les nouveaux MacBook avec un processeur M1 d’Apple tournent nativement sous macOS Big Sur, le dernier système d’exploitation d’Apple. Cependant, il n’est pas impossible d’installer Windows 10 si vous avez besoin d’applications spécifiques qui ne fonctionnent pas avec macOS.

Image 1 : Apple : un MacBook M1 sous Windows 10 ARM est plus rapide que la Surface Pro X de Microsoft
MacBook Pro 13 M1 – Crédit : Apple

Cette année, Apple a présenté un nouveau MacBook Pro 13 avec une puce M1. Celle-ci s’est révélée beaucoup plus véloce que ses concurrents directs chez Intel. Un nouveau MacBook Air a aussi vu le jour. Il est un peu moins performant, mais totalement silencieux grâce à l’absence de ventilateur.

Comme l’a prouvé le développeur Alexander Graf, il est techniquement possible de continuer à faire fonctionner Windows sur des Mac M1, même si Apple a arrêté l’assistant Boot Camp, qui rendait son installation très simple.

Un MacBook M1 plus rapide qu’une Surface Pro X sur Windows 10

Selon Graf, « C’est de l’ARM natif. L’exécution de la prévisualisation de Windows ARM64 Insider Preview a été virtualisée via framework Hypervisor. Aucune émulation n’a été utilisée. ». En outre, il n’a pas utilisé la version x86 de Microsoft, parce qu’il aurait dû l’émuler. La version ARM de Windows 10 aurait été installée dans une version modifiée de QEMU, un logiciel de virtualisation open source. Parallels Desktop travaille également à rendre compatible son application pour vous permettre d’utiliser Windows 10 sur votre MacBook avec un processeur M1.

Avec cette configuration, la puce M1 d’Apple a réussi à atteindre environ 1 300 en single-core sur Geekbench 5, et environ 5 400 en multi-core. La Microsoft Surface Pro X, en revanche, atteint respectivement 800 et 3 000 points, ce qui signifie que l’ordinateur de Microsoft est beaucoup plus lent que les nouveaux ordinateurs d’Apple sur son propre système d’exploitation.

Même si les applications x86 semblent fonctionner sur cette version de Windows, il semble que les utilisateurs feraient mieux d’attendre que Windows 10 arrive sur les nouveaux MacBook Pro via des applications comme Parallels Desktop ou encore CrossOver de CodeWeavers pour tirer pleinement partie des performances de la nouvelle puce M1.

Source : Alexander Graf