Accueil » Actualité » Apple : Parallels Desktop vous permet d’utiliser Windows 10 sur votre MacBook avec un processeur M1

Apple : Parallels Desktop vous permet d’utiliser Windows 10 sur votre MacBook avec un processeur M1

Parallels travaille activement sur une nouvelle version de son logiciel de virtualisation qui sera compatible avec les machines Silicon et M1 d’Apple. Les versions actuelles de Parallels Desktop ne seront pas compatibles avec les nouveaux appareils.

Utiliser une machine virtuelle sur un MacBook permet de faire fonctionner des logiciels qui ne sont que compatibles avec Windows 10, sans avoir à investir dans un nouvel ordinateur.

Parallels Desktop pour macOS - Parallels
Parallels Desktop pour macOS – Crédit : Parallels

Toutes les applications ne semblent pas être compatibles avec le nouveau processeur d’Apple. Après l’annonce par Apple du passage aux puces faites maison cet été, de nombreux utilisateurs se demandaient comment ils allaient faire pour utiliser Windows 10 sur leur MacBook. En effet, Apple avait déjà annoncé que Boot Camp ne serait pas disponible dans les nouveaux Mac dotés de processeurs Apple Silicon.

Il faudra donc s’équiper d’une application tierce telle que Parallels ou VMware Fusion pour faire fonctionner Windows 10 sur le nouveau MacBook Air, qui n’est pas plus cher que le précédent, ainsi que sur le nouveau MacBook Pro 13 avec une puce M1, qui est moins cher et plus performant. Cependant, l’équipe de Parallels travaille encore à rendre l’application compatible avec le nouveau processeur M1 des MacBook. Il faudra donc s’armer de patience. Pour les plus impatients, vous pouvez déjà aider Parallels à tester son application.

La communauté peut participer au développement de Parallels

Nick Dobrovolskiy de Parallels a déclaré qu’un programme de prévisualisation technique de Parallels est prévu. Grâce à ce programme, les parties intéressées peuvent participer au développement. L’inscription est possible via le site web.

Parallels a déclaré que l’application avait fait « d’énormes progrès » depuis la WWDC 2020 d’Apple. En effet, la société a fait passer Parallels Desktop à l’universal binary, et a optimisé son code de virtualisation. L’application pourra donc s’exécuter nativement sur les ordinateurs équipés de processeurs Apple Silicon.

Parallels rappelle également que comme la puce M1 d’Apple et macOS Big Sur sont deux nouveautés importantes. L’entreprise continuera alors de faire des tests approfondis, à la fois en interne et avec l’aide de la communauté pour s’assurer que tout fonctionne correctement. Toute personne qui peut apporter sa pierre à l’édifice est invitée à s’inscrire au programme d’aperçu technique de l’application.

Source : Techradar