Freebox v7 : ce que l’on sait de la prochaine box de Free

Fin 2017, Xavier Niel avouait qu’ils n’avaient plus guère le choix et ne pouvaient plus repousser l’échéance face à un marché de plus en plus concurrentiel. S’il reste le premier opérateur alternatif avec 6,5 millions d’abonnés fixe au quatrième trimestre 2017, Free séduit plus par ses opérations de recrutement à prix cassés que par ses box vieillissantes. Ayant comme objectif d’atteindre les 25 % de parts de marché (22,7 % actuellement) sur le fixe, Free doit lancer une nouvelle box rapidement.

>>> Freebox V7 : anciens et nouveaux abonnés seront logés à la même enseigne


Après des années d’attente, la Freebox V7 devrait enfin sortir cette année. Elle sera tout du moins présentée avant la fin de l’année, a récemment indiqué Xavier Niel. Il s’agira d’un produit novateur, « disruptif », selon les mots du fondateur de Free, une box « haut de gamme » qui « ne correspond à rien de ce qui existe déjà », ajoute-t-il. Vraisemblablement, elle sera également plus onéreuse que la v6 Révolution, le modèle actuel.

Depuis les premières rumeurs, de nombreux scénarii ont été élaborés. Les options les plus folles ont été prêtées à cette box. À quelques mois du lever de rideau, faisons le point et voyons ce qu’il faut attendre de cette box de nouvelle génération.

>>> Free, SFR, Orange, Bouygues, qui a la meilleure box ?

Quand doit-elle arriver ?

La Freebox v7 n’est plus en phase de test, mais déjà en production, a ajouté Xavier Niel au micro de Ouatch TV lors des 20 ans de l'EBG (Electronic Business Group). S’il ne donne pas de date de lancement, il ne précise pas non plus celle de la présentation. Restant évasif, il indique uniquement qu’elle interviendra entre août et octobre prochain. On peut imaginer qu’elle sera disponible en précommande dans la foulée.

Un assistant vocal

« Une nouvelle box doit apporter un nouvel usage, on veut inventer quelque chose dans la box qui vous donne envie de l'utiliser en allant au-delà de la télé. Si on n'invente pas un usage, ça ne sert à rien », déclarait Xavier Niel en mars dernier. Et quoi de mieux qu’un assistant vocal pour provoquer ce sursaut technologique ?

La rumeur provient de Macgeneration qui avance que Free aurait demandé à ses employés de ses centres d’appel d’enregistrer l’expression « OK Freebox » (similaire au OK Google de Google Assistant) ainsi qu’une dizaine de mots dans des pièces dédiées équipées de micros.

Une bonne méthode pour recueillir des centaines de tessitures vocales différentes et ainsi améliorer la compréhension d’un assistant.

À la mode avec Google Home, Amazon Echo ou encore le Homepod d’Apple, l’assistant personnel se niche dans une enceinte dite connectée, de fait. De son côté, Orange se prépare également à intégrer son assistant Djingo dans son univers numérique à l’automne prochain.

Une raison de plus pour Free de réagir avec sa propre solution. Une rumeur que l’on peut aussi appuyer avec l’éventuelle participation de Devialet.

Une barre de son Devialet

Marque française, Devialet est réputé pour ses enceintes haut de gamme. Son cofondateur, Quentin Sannié, a laissé entendre que des discussions avec Free et/ou Canal+ ont eu lieu.

Devialet a réussi à construire sa réputation sur des produits aux finitions impeccables, un positionnement onéreux qui lui a ouvert les portes de Sky en 2017. Pour cette entreprise de télécommunications britannique, il a conçu une barre de son.

Lors d’une interview, Business Insider a questionné Quentin Sonnié sur la faisabilité d’un partenariat entre Devialet et Free et/ou Canal+. Question à laquelle il s’est empressé de conclure par « je ne peux pas répondre à cette question. On discute. »

Néanmoins, la rumeur traîne déjà depuis quelques mois, FrenchWeb l’ayant déjà relayée en mars dernier. Enfin, Devialet n’est pas étranger de Free, ils sont d’ailleurs liés, Xavier Niel étant l’un de ses investisseurs.

Un support ajustable, pour intégrer plusieurs disques durs

Univers Freebox a fouillé les brevets déposés par Freebox SAS et est tombé sur un support de disque dur ajustable. Ce dernier permet d’installer des disques de 2,5 pouces ou de 3,5 pouces, très certainement dans une Freebox.

L’accessoire est modulable
 pour accepter les deux tailles et modifiable en un tournemain, sans outil. Le brevet indique également qu’il est possible d’y installer deux disques de 2,5” ou un seul de 3,5”.

Ce dispositif permettrait aux utilisateurs de Freebox de pouvoir accéder rapidement à leurs données stockées sur des disques durs externes et transformer la Freebox en NAS, éventuellement. Bien évidemment, les disques durs externes pourraient toujours être utilisés en USB. Impossible néanmoins de savoir quelle Freebox profitera de cette solution : la V7 ou la nouvelle d’entrée de gamme ?

Une Freebox d’entrée de gamme

Free ne devrait pas présenter qu’une seule box à la rentrée. Contrairement à la v7, la Freebox « d’entrée de gamme », comme décrite par Xavier Niel lors du Freeday 2018, bénéficie de peu d’attention de la part des rumeurs. En toute logique, elle devrait remplacer la Freebox Crystal, box vieillissante basé sur la configuration de la Freebox v5 et réservée aux abonnés ADSL.

Fonction de sauvegarde des paramètres Freebox

Jusqu’à maintenant, lors d’un changement de Freebox, suite à une panne par exemple, tous les paramètres de Freebox OS sont perdus. Impossible de les transférer vers la nouvelle box. Un passage de paramétrage fastidieux pour l’utilisateur qui ne sera plus qu’un mauvais souvenir avec la v7. Busyspider a interrogé en ce sens Maxime Bizon, responsable logiciel chez Freebox, lequel a répondu que cette fonction sera mise en place à la sortie de la v7. Reste à savoir si la nouvelle box sera ou non la seule à en profiter ou si une mise à jour l’octroiera également aux autres modèles encore en circulation.

Une alarme connectée

Un brevet déposé en septembre 2016 par Freebox SAS décrit un système d’alarme d’un nouveau genre. Basé sur un unique capteur multizone placé au plafond, il est capable de sécuriser une pièce entière, là où un système classique nécessite une batterie de capteurs. Ce capteur Freebox est également en mesure de dénombrer les personnes évoluant dans la pièce et de suivre leurs mouvements. Sur son fonctionnement, il se base sur la chaleur corporelle. Selon le brevet, il pourrait faire la différence entre une personne endormie et une personne éveillée, juste par leur dégagement calorifique.

Une télécommande tactile

Si l’on en croit les vieux brevets non utilisés de Freebox, la télécommande de la v7 pourrait être tactile. Elle serait associée à quelques fonctions pratiques, comme l’affichage tête haute, le clavier s’affichant sur l’écran du téléviseur avec la position des doigts. De plus, un autre brevet modélise un accéléromètre intelligent qui fonctionnerait à partir de la position des doigts. Allongé, l’utilisateur n’aurait plus à pester contre le passage en mode paysage de son appareil. Ici, c’est l’ordre des doigts appuyés sur le dos de la télécommande qui dicte la position à adopter, portrait ou paysage.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire