Les TV 8K sont là, mais font-elles vraiment rêver ?

Alors même que l’Ultra HD ne fait que commencer à s’imposer peu à peu dans les foyers, son successeur s’invite déjà dans les rayons. Samsung l’a annoncé lors de l’IFA 2018, il sera le premier constructeur à commercialiser un téléviseur 8K. Son modèle : un Qled de 85 pouces, le Q900FN. Faut-il franchir le pas tout de suite ou vaut-il mieux laisser murir ce marché naissant ?

>>> Comparatif TV 2018 : Ultra HD (4K), Led, Oled ? Comment choisir ?

Pour que la 8K s’installe vraiment, il faut un écosystème complet mixant création et distribution de contenus compatibles. Bien qu’il soit très probable que les majors aillent en ce sens pour amener la 8K à devenir le standard, cela prendra des années avant que ce ne soit le cas.

Qu’est-ce que la 8K ?

Le mieux pour comprendre la 8K est de la comparer avec le matériel le plus installé actuellement. La définition d’un téléviseur Full HD est de 1920 x 1080 pixels. Le 1080 pixels détermine le nombre de pixels en vertical et donc l’appellation Full HD, aussi nommé 1K.

La norme a été développée dans les années 80, mais les diffusions en Full HD ne sont arrivées qu’à la fin des années 90. Les fournisseurs de télévision par satellite et par câble n’ont diffusé des programmes en HD qu’au début des années 2000 et continuent d’ailleurs encore aujourd’hui avec cette même définition.

L’Ultra HD (4K) quadruple la définition Full HD. On passe ainsi à 3840 x 2160 pixels, soit du 2160p. Cela équivaut à quatre écrans 1K combinés sur une grille 2x2, d’où le nom 4K bien qu’il soit ici utilisé par extension (cf. notre dossier sur l’Ultra HD). Mais l’usage a lissé les appellations, si bien qu’aujourd’hui on peut parler d’Ultra HD, 4K et UHD en faisant référence à la même définition de 3840 x 2160 pixels.

L’adoption de la 4K a été rapide, les prix ont rapidement baissé et les ventes ont augmenté depuis que la mise sur le marché du premier téléviseur 4K, en 2012. ABI Research a publié en juillet un rapport estimant que 44 % des ventes de téléviseurs en 2018 seront des écrans 4K.

La nouvelle norme 8K (également appelée 8K UHD) va encore plus loin en fournissant l’équivalent de quatre écrans Ultra HD sur une grille 2x2, et ce pour une définition totale de 7680 x 4320 pixels. Pour comparer avec du Full HD, c’est l’addition de 16 écrans disposés en 4x4.

Avec la 8K, on obtient une augmentation massive de la netteté et des détails, mais aussi quatre fois plus de données vidéo à transmettre au téléviseur. Ainsi, les premières expérimentations autour de la 8K nécessitaient quatre une connexion simultanée de quatre ports HDMI pour fournir quatre signaux 4K distincts, rassemblés ensuite en une image 8K.

Qui propose des téléviseurs 8K ?

Samsung est sans conteste celui qui a marqué les esprits, avec son annonce du lancement commercial du Q900FN, un téléviseur QLED 8K de 85, le premier du genre à être disponible sur le marché. Néanmoins, ses concurrents ne sont pas loin.

LG a dévoilé son premier téléviseur Oled 8K en 2016 et en a fait depuis la démonstration sur des salons comme le CES de Las Vegas ou l’IFA. Sony a également présenté un modèle 8K avec une luminosité poussée à 10 000 nits et un traitement d’image avancé. Ces concurrents n’ont pas encore déclaré leurs intentions commerciales pour ces produits, mais nul doute qu’ils se préparent à contrer Samsung.

>>> 88 pouces en 8K : l'étonnant écran OLED de LG

Mais le constructeur coréen n’est pas seul pour autant. Le chinois TCL prépare la commercialisation de son propre téléviseur 8K et Sharp propose un Aquos 8K de 70 pouces depuis le début de l’année.

Concernant la technologie 8K, elle est en développement depuis des années. Panasonic avait ainsi présenté un plasma 8K de 145 pouces dès 2012. Le premier écran 8K a été mis en vente en 2015 par Sharp. Son tarif : plus de 110 000 €. Néanmoins, sa cible était alors les entreprises et non les particuliers.

Le prix à six chiffres de ce modèle peut sembler astronomique, mais même pour le grand public la 9K sera très onéreuse au début de son exploitation commerciale. Samsung n’a pas publié le prix de son Q900FN de 85 pouces, mais a déclaré qu’il serait conforme aux autres modèles de la gamme QLED, laquelle compte le Q9F 4K de 88 pouces, affiché à 19 990 €. Autant dire que la note risque tout de même d’être salée.

>>> [IFA] Samsung présente le premier téléviseur 8K grand public

Et à propos du contenu 8K ?

L’arrivée de cette technologie de nouvelle génération pose également un problème de contenus compatibles. Personne n’offre actuellement de contenu 8K car il n’y a aucun affichage capable de les diffuser. D’un autre côté, les consommateurs hésiteront à acheter des téléviseurs 8K s’il n’y a pas de contenus exploitant leurs capacités. Et même si les consommateurs sont prêts à donner une chance à la jeune 8K, le coût d’un téléviseur compatible freinera dans un premier temps son adoption massive, limitant par effet le développement de contenus 8K.

Stephen Baker, analyste chez NPD, nous a expliqué que « si la technologie est prête, il n’y a aucune raison de ne pas la rendre accessible au public », malgré les embûches qui jalonnent son parcours commercial, il ajoute que « c’est une excellente opportunité pour Samsung de montrer à ses consommateurs et ses concurrents à quel point sa technologie est forte. »Publié plus tôt cette année, un rapport de Display Suppluy Chain Consultants (DSCC) et Insight Media prévoit que les ventes de téléviseurs 8K pourraient atteindre 100 000 unités en 2018. C'est une larme laissée dans l’océan des millions de millions de téléviseurs écoulés sur la même période.

Stephen Baker indique que cela était tout à fait attendu. « Le marché est-il très limité, bien sûr, mais il faut beaucoup de temps pour que les coûts baissent et que le produit s’améliore, mais il faut bien commencer quelque part. »

Mais le contenu viendra. Il existe déjà des caméras 8K proposées par divers fabricants comme Astrodesign, Hitachi, Panasonic, Red et Sony, ce qui signifie que le contenu 8K ne devrait plus tarder. En 2017, Les Gardiens de la Galaxie 2 était le premier film tourné entièrement en 8K avec des caméras Red. De même, les nouveaux scanners numériques vont permettre la remasterisation de films en 8K, donnant lieu à de nouvelles rééditions.

La chaîne de télévision japonaise NHK s’est lourdement investie pour faire de la diffusion en 8K une réalité et a d’ailleurs testé la captation en 8K de grands évènements sportifs comme les Jeux olympiques de Londres et Rio.

>>> Rio 2016 : les premiers Jeux olympiques filmés en 8K

NHK a débuté la diffusion de contenus en 8K sur« Super Hi-Vision », un canal spécial réservé au Japon. Mais puisque rares sont encore les possesseurs de TV 8K, il s’est associé à Sony et Panasonic pour diffuser les JO de Tokyo 2020 en 8K sur des affichages commerciales, ce qui devrait constituer une première mondiale.

De son côté, Samsung adopte une approche différente au manque de contenus 8K. Il cherche plutôt à améliorer le rendu en 8K en consacrant des ressources importantes à mise à l’échelle, encore appelée upscaling. Les nouveaux outils utilisent l’apprentissage automatique pour créer et améliorer cet upscaling, allant même jusqu’à l’ajout de textures et de détails dans des vidéos en basse définition, de manière à ce qu’elles soient présentables sur un téléviseur 8K. Un stratagème que nous avons vu à l’oeuvre à l’IFA. Force est de constater qu’il fonctionne parfaitement avec des sources Ultra HD et Full HD. En revanche, le bon vieux DVD y fait pâle figure, l’image SD étant plutôt massacrée lors de sa mise à l’échelle en 8K.

Délivrer des contenus en 8K

Si l’on dépasse le frein imposé par le prix d’un téléviseur 8K, il reste tout de même un problème de taille avec sa diffusion. La technologie actuelle est désormais suffisamment développée pour du contenu 4K, que ce soit les services de streaming, les lecteurs multimédias ou les consoles de jeux. Avec la 8K, il faut multiplier par quatre les données à transmettre, une nécessitée qui demande des infrastructures réseau plus élaborées que celles actuellement en place. Un nouveau format de compression pourrait aider.

Les services de streaming qui offrent des flux 4K doivent déjà faire face à des goulots d’étranglement alors que peu y ont encore accès.Le streaming en 8K exigera une bande passante beaucoup plus importante, comme le Gigabit (1000 Mbits) disponible avec la fibre et donc peu installé, notamment sur notre territoire.

Ajoutons à cela que les ventes d’Ultra HD Blu-ray ont reculé de 14% entre 2017 et 2018, selon un rapport de Digital Entertainment Group (DEG). Une donnée qui favorise l’idée d’une orientation dématérialisée de la diffusion de contenus.

Et puis il y a le câble. La 8K ne fonctionnera pas avec les câbles HDMI actuels. Pour cela, le groupe de travail du HDMI Forum a développé un nouveau standard, le HDMI 2.1, qui répond aux exigences de la 8K. Mis en circulation en 2017, il reste assez rare et le seul appareil à l’exploiter pleinement est la Xbox One X.

Un coup d’oeil vers le futur

Les premiers téléviseurs 8K seront très onéreux et les modèles seront peu nombreux dans un premier temps. Cependant, les grandes marques s’étant emparées du marché, le choix devrait s’élargir d’ici à trois ans.

Selon les analystes, seule une fraction des foyers auront un téléviseur 8K d’ici 2020, mais les Jeux olympiques de Tokyo contribueront à stimuler les ventes auprès du grand public.

L’adoption ne sera pas immédiate, mais probablement plus rapide que par le passé. Andrew Sivori, vice-président du marketing TV chez Samsung, lors du CES 2018, disait au sujet des sceptiques de la 8K « ils ont dit la même chose à propos de la HD et puis de la 4k, et nous en sommes là. »

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
3 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • JohnnySixter
    Ca sert à rien sans déconner... Ca me fait bien rire tous ceux qui disent voir une différence entre un full HD et un 4K sur des écrans de taille conventionnelle.
    La résolution va de paire avec la dimension de l'écran sinon ça sert à rien du tout...

    Avoir des détails super poussés alors que la taille de l'écran nous empêche de les voir ... :D
  • BorakLeRouge
    Faut seulement une télé de 3m à 4m de large pour bien en profiter.
    Arghh, non, zut, ça ne rentre pas dans mon salon...
  • tomcat75
    "Ça sert à rien sans déconner... " Et pourtant vous achetez tous des smartphones 4K sans que cela vous pose problème. Et je suis pas sûr du tout qu'on ne voit pas la différence sur une télé de salon... Regardez ce qui c'est passé pour la HD : on a une une étape HD Ready avant que le Full HD débarque et ringardise l'étape intermédiaire. Je parie que c'est ce qui va se produire avec la 8K vis à vis de l'actuelle 4K !