Accueil » Actualité » Batman a-t-il tué un bébé dans les comics ?

Batman a-t-il tué un bébé dans les comics ?

Batman a peut-être bien brisé sa règle de ne pas tuer de la manière la plus tragique qu’il soit. Dans un des comics DC, l’homme chauve-souris a en effet joué avec la vie d’un bébé.

L’histoire se déroule dans le comics Batman numéro 454. Alors qu’il tente de sauver un bébé victime de l’Homme-Mystère, le Chevalier Noir a pris une décision potentiellement fatale pour la vie de l’enfant.

Image 1 : Batman a-t-il tué un bébé dans les comics ?
Crédit : DC Comics

Le cruel Edward Nygma, alias l’Homme-Mystère, a placé une balle de ping-pong dans la gorge d’un bébé. Batman a l’enfant entre les mains et sait qu’il doit agir vite. Le conduire à l’hôpital prendrait trop de temps. Il doit donc procéder à une trachéotomie pour sauver la vie du bébé. Mais le justicier de Gotham ne se promène pas avec un scalpel et une bouteille de désinfectant. Il réalise alors qu’il n’a pas d’autre choix que d’utiliser son propre couteau.

Un sauvetage très risqué

Batman sait que son arme n’est pas adaptée à cette opération. Il craint également que la lame, qu’il n’a aucun moyen de stériliser, puisse causer une infection fatale au bébé. Mais le temps presse. Bruce prend alors une profonde respiration et incise la gorge de l’enfant.

Conscient des risques qu’il a pris, Batman est très inquiet pour la survie du bébé. Après avoir confié l’enfant à l’hôpital, le super-héros explique au commissaire Gordon que si le bébé meurt, ce sera à cause de son intervention. Jim n’est pas d’accord et lui rappelle que la mort de l’enfant sera la responsabilité de l’Homme-Mystère.

Batman the Dark Knight et ses gadgets indispensables

Batman a plusieurs fois enfreint sa règle de ne pas tuer

Cette situation a une dimension dramatique très forte en raison de l’âge de la victime, mais elle n’est pas la première dans laquelle Batman se retrouve à faire un choix conduisant à la mort de quelqu’un. Toujours dans les comics, le Chevalier Noir a enfreint consciemment et à plusieurs reprises sa règle de ne pas tuer. La première fois remonte à un numéro de 1939, quand Batman pousse le vilain Stryker dans une cuve d’acide.

Au cinéma, les réalisateurs et scénaristes ont pris une grande liberté vis-à-vis de cette règle d’or du justicier. On ne compte ainsi plus le nombre de fois que Batman a tué ses ennemis à l’écran. Ce côté obscur du justicier de Gotham se retrouvera-t-il à nouveau dans le film The Batman de Matt Reeves ? Nous devrons patienter jusqu’en octobre 2021 pour le savoir.

Le leader de Justice League n’est ni Superman ni Batman ni Wonder Woman, qui est-il alors ?

Source : SCREEN RANT