Accueil » Actualité » Bloquer la lumière bleue de vos écrans ne vous aidera pas à mieux dormir

Bloquer la lumière bleue de vos écrans ne vous aidera pas à mieux dormir

On pense souvent que la lumière bleue émise par les téléphones perturbe les cycles de sommeil, mais est-ce vraiment le cas ? C’est en tout cas ce que des scientifiques ont voulu savoir.

Des chercheurs de l’université Brigham Young ont voulu savoir si l’option « Night Shift » sur iOS, présentée comme un moyen d’améliorer le sommeil en réduisant les émissions de lumière bleue de votre téléphone, tenait réellement ses promesses.

Réduire la lumière bleue n'aide pas à mieux dormir - KristopherK / Pixabay
Réduire la lumière bleue n’aide pas à mieux dormir – Crédit : KristopherK / Pixabay

La fonctionnalité Night Shift d’Apple ajuste les couleurs de l’écran de votre iPhone vers des teintes plus chaudes après le coucher du soleil, pour diminuer la lumière bleue émise. Les téléphones Android ont rapidement suivi avec une option similaire et maintenant, la plupart des smartphones ont une sorte de fonction de mode nuit qui prétend aider les utilisateurs à mieux dormir.

Cependant, une nouvelle étude des chercheurs de l’université Brigham Young remet aujourd’hui en question les arguments des fabricants de téléphones et révèle que la fonctionnalité Night Shift n’améliore pas réellement le sommeil. Déjà en 2019, d’autres scientifiques avaient également affirmé que les modes nuit et modes sombres n’aident pas à s’endormir.

L’étude dément les bienfaits de la réduction de la lumière bleue

L’étude, qui a suivi 167 adultes âgés de 18 à 24 ans et utilisant quotidiennement leur téléphone, a demandé aux participants de dormir huit heures par nuit. Les participants ont été invités à porter un accéléromètre au poignet pour enregistrer leur activité de sommeil. Certaines applications comme NapBot sur iOS et WatchOS vous permettent de suivre précisément votre sommeil.

Les chercheurs ont comparé les résultats du sommeil de trois groupes. Les deux premiers utilisaient leur téléphone le soir avec ou sans Night Shift activé. Le troisième groupe n’utilisait pas du tout de smartphones avant de se coucher. Les résultats mesurés en matière de sommeil comprenaient la durée totale du sommeil, la qualité du sommeil, le réveil après le début du sommeil et le temps nécessaire pour s’endormir.

Globalement, les résultats ne montrent aucune différence entre les groupes, même ceux qui n’utilisent pas de téléphones avant de se coucher. Cependant, l’équipe a ensuite divisé les groupes en deux catégories différentes : une qui dormait pendant environ sept heures par nuit et l’autre moins de six heures.

Pour le groupe qui dormait le plus longtemps, les chercheurs ont constaté une légère différence au niveau de la qualité du sommeil en fonction de l’utilisation du téléphone. En effet, ceux qui n’utilisaient pas leurs smartphones avant de se coucher avaient une meilleure qualité de sommeil que celles qui utilisaient normalement leur téléphone et que celles qui utilisaient Night Shift. Aucune différence n’a été constatée dans le groupe qui dormait le moins longtemps. Par conséquent, les scientifiques ont conclu que la lumière bleue ne créait pas des difficultés à s’endormir ou à rester endormi.

Source : newatlas