Accueil » Actualité » Brexit et douane : des frais inattendus pour beaucoup d’internautes

Brexit et douane : des frais inattendus pour beaucoup d’internautes

Suite au Brexit de l’Angleterre, des centaines d’internautes se retrouvent avec des frais de douane supplémentaires après avoir commandé sur leurs sites anglais favoris.

Avec le Brexit, le Royaume-Uni est officiellement sorti de l’Union européenne le 31 janvier 2020. Cela n’est apparemment pas sans conséquence pour les consommateurs. La preuve, des centaines d’entre eux ayant commandé sur des boutiques basées en Angleterre telles que Boohoo, Pretty Little Things Beauty Bay et même Amazon ont eu la mauvaise surprise de devoir payer des frais supplémentaires.

Mais quels sont ces frais ? Y a-t-il des conditions pour ne pas en payer ? Peut-on être remboursé ? 

Image 1 : Brexit et douane : des frais inattendus pour beaucoup d’internautes
Crédit : Karolina Grabowska

Les nombreux témoignages sur Twitter ou encore TikTok évoquent des frais de douane ou droit de douane qu’ils auraient eu à payer à la réception de leurs colis, sans avoir été prévenus au préalable. « 113 euros de frais de douane sur END. Dégoutée, j’hésite à accepter le colis » raconte @Estelloue. « Bonjour UPS ! est-ce normal qu’un de vos livreurs se soit présenté ce jour chez moi avec un article que j’ai commandé sur Amazon venant de Londres en m’annonçant que j’ai des frais de douanes à lui régler en espèces ?» s’étonne Margot sur twitter. Mais dans la très grande majorité des cas, il ne s’agit pas de droits de douane mais de frais de douane. 

Peut-on se faire rembourser les frais de douane ?

Des sites comme Boohoo ou Pretty Little Things ont déjà élaboré leur stratégie. Au vu des nombreux consommateurs ayant eu à payer ces frais supplémentaires à la réception de leurs colis, ces sites ont choisi de totalement prendre en charge les frais. 

Si vous faites partie des clients mécontents, vous allez devoir avancer les frais afin de récupérer votre colis, puis envoyer la preuve de paiement à la boutique chez qui vous avez passé votre commande pour ensuite être remboursé. En espérant que tous les sites anglais auront cette politique commerciale vis-à-vis de leurs clients. 

A lire aussi > Amazon Prime : tarifs, vidéo, musique, partage de compte, on vous dit tout

Droits de douane et frais de douane : quelle différence ? 

Si la facture envoyée par le transporteur mentionne « frais gouvernementaux » ou « frais de courtage », par exemple, cela n’a aucun lien avec le service des douanes et cela ne correspond à aucune taxation de la marchandise. Il s’agit en fait de frais facturés par le transporteur pour l’accomplissement des formalités de dédouanement. 

Les droits de douane, eux, correspondent à un impôt sur des marchandises importées, il est perçu par la douane et s’applique à l’entrée de marchandises sur le territoire douanier de l’Union européenne. 

Image 2 : Brexit et douane : des frais inattendus pour beaucoup d’internautes
Frais de douane appliqués sur une commande effectuée en Angleterre – Crédit : Tom’s Guide

Comment ne pas payer de frais ou droits de douane sur une commande au Royaume-Uni ? 

« L’accord conclu le 24 décembre entre le RU et l’UE permet de bénéficier d’une exonération de droits de douane, sous réserve de respecter plusieurs conditions […] », affirme la direction générale des douanes et droit indirects. Mais quelles sont ces conditions ? 

Si vous commandez sur un site britannique un produit qui n’est pas d’origine anglaise et que la valeur de votre commande ne dépasse pas les 150 euros alors vous êtes exonéré de droits de douane. Si la valeur de votre commande excède les 150 euros, vous pourrez potentiellement en payer. 

En revanche si le produit commandé est d’origine anglaise vous êtes exonérés de droits de douane, quel que soit le montant grâce à l’accord passé entre le RU et UE. 

Accord entre UPS et les services douaniers 

Malgré nos mails aucun transporteur n’a pour le moment répondu. Néanmoins, il est mieux d’éviter le mode express ou les transporteurs comme UPS ou DHL. Ils sont rapides grâce à leurs accords avec les services douaniers, ce qui induit que les frais de douane sur ces colis sont presque automatiques.  La lenteur sera définitivement plus économique.  

Une observation que nous avions déjà pu constater sur des achats effectués en Chine. Depuis l’Asie, la livraison lente, mais gratuite, est le plus souvent celle qui parvient à passer entre les mailles du filet.