Accueil » Actualité » James Bond : pourquoi le moment le plus sombre de Casino Royale a-t-il été censuré ?

James Bond : pourquoi le moment le plus sombre de Casino Royale a-t-il été censuré ?

Le destin de Vesper Lynd est bien diffèrent entre le roman source et le film Casino Royale.

Elle fait sans doute partie des James Bond Girls les plus iconiques de la franchise. Campée à l’écran par Eva Green, la vénéneuse Vesper Lynd est aussi dangereuse que séduisante. Son destin est l’un des plus tragiques. En effet, le roman source s’achève par le suicide du personnage. Mais le film Casino Royale s’est privé de cette issue, modifiant le destin de la jeune femme à l’écran.

Casino Royale prend des libertés avec le destin de Vesper Lynd
Casino Royale prend des libertés avec le destin de Vesper Lynd – Crédit : Columbia Pictures

Mais pourquoi avoir décidé de couper ce moment sombre dans le film ? La réponse est assez simple, offrant au passage au personnage de Bond un nouveau tournant.

Casino Royale : une différence notable entre le film et le roman

Lorsqu’il rencontre Vesper Lynd, Bond tombe éperdument amoureux de la demoiselle. En découvrant qu’elle est en réalité un agent double, 007 reçoit un véritable électrochoc. Il se sent trahi et bafoué. Mais le film n’ira pas jusqu’au bout de l’histoire de cette liaison fatale. Ainsi, on ne verra pas à l’écran Vesper se donner la mort. Le film choisit de prendre une autre direction. Tout le monde garde en effet en mémoire cette séquence dans laquelle Bond ne parvient pas à sauver celle qu’il aime de la noyade. Dans le roman source, Vesper meurt d’une overdose sans sauver la vie de l’espion.

En prenant cette liberté, la franchise James Bond veut en réalité donner une autre consistance au personnage de 007. La saga est encore marquée par la décennie Brosnan, avec son lot d’incohérences et de scènes franchement caricaturales. Avec l’arrivé de Craig dans la peau de 007, la franchise veut montrer que Bond est un homme comme les autres, et que ses ennemis peuvent disparaître dans d’atroces souffrances.

Si le suicide de Vesper avait été montré à l’écran, cela aurait fait sans doute basculer la franchise dans des méandres bien trop sombres. Impossible de gommer ce que Bond a été durant de nombreuses années. En mettant en scène ce suicide, il n’aurait plus été possible de faire des parallèles avec le passé de l’espion. Tout cela aurait été bien trop réaliste et déprimant.

La mort de Vesper, telle qu’elle est présentée dans le film, permet d’offrir une nouvelle consistance à Bond. Celui qui cumulait jusque là les conquêtes se rend compte que la vie peut lui retirer ce qu’il a de plus cher. Casino Royale offre ainsi à Bond une nouvelle facette, le présentant dorénavant comme un homme fragile et perturbable. Craig apparaîtra une dernière fois dans la peau de 007 avec la sortie prochaine de Mourir peut Attendre.

Source : Screenrant