Accueil » Actualité » Coupe du monde : le streaming illégal a battu des records, 82 sites ont été bloqués par l’Arcom

Coupe du monde : le streaming illégal a battu des records, 82 sites ont été bloqués par l’Arcom

Pendant la Coupe du monde de football 2022, le streaming illégal a battu des records. Des dizaines de sites ont diffusé les matchs illégalement. Au total, l’Arcom a bloqué 82 sites qui retransmettaient la compétition.

Tous les quatre ans, lors de la Coupe du monde de la FIFA, le même phénomène se répète. Des milliards de gens dans le monde entier regardent les matchs de la Coupe du monde et encore plus la finale. À chaque fois, le streaming illégal bat son plein chez ceux qui veulent regarder gratuitement le championnat. 

Ballon de football
Ballon de football © Nigel Msipa / Unsplash

La Coupe du monde 2022 remportée par l’Argentine contre la France n’a pas échappé à la règle. Le streaming illégal a même battu des records avec une explosion du nombre de téléspectateurs. L’Arcom qui est l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique en France a ainsi bloqué 82 sites de streaming illégal. D’ailleurs, le célèbre streamer xQc a perdu un demi-million de dollars en misant sur la France pour la finale.

BeIN Sports a protégé ses droits de diffusion grâce à la nouvelle loi contre le streaming illégal

Les 82 sites bloqués par l’autorité publique française retransmettaient illégalement les matchs de la Coupe du monde. Ils n’avaient évidemment pas obtenu les droits de retransmission du championnat. Les diffuseurs des rencontres comme BeIN Sports n’ont jamais été aussi bien armés pour combattre les sites de streaming illégaux. 

Depuis janvier 2022, les diffuseurs peuvent lutter contre les sites pirates grâce à une nouvelle loi. Celle-ci permet de fermer un site de streaming illégal quelques jours après sa signalisation. BeIN Sports a aussi pu faire bloquer les sites miroirs encore plus rapidement en passant par l’Arcom. L’autorité publique travaille en collaboration avec les fournisseurs d’accès à Internet (FAI) pour bloquer ces sites. C’est ainsi que 82 sites ont été bloqués pendant cette Coupe du monde où le ballon était un bijou technologique au service de l’arbitrage.

Comme l’a rapporté l’Informé, la chaîne BeIN Sports France a même pu entamer une procédure préventive auprès de l’Arcom. Elle était ainsi parfaitement préparée à défendre ses droits de diffusion exclusifs dans l’Hexagone.

Source : L’Informé