Accueil » Actualité » Covid-19 : un pharmacien encourt 120 ans de prison pour avoir vendu des cartes de vaccination sur eBay

Covid-19 : un pharmacien encourt 120 ans de prison pour avoir vendu des cartes de vaccination sur eBay

Aux États-Unis, un pharmacien a été arrêté après avoir vendu des cartes de vaccination officielles contre la Covid-19. Il vendait ces cartes sur eBay à des individus qui voulaient une carte sans se faire vacciner. Il encourt jusqu’à 120 ans de prison.

Un pharmacien de Chicago aux États-Unis est accusé d’avoir vendu des cartes de vaccination contre la Covid-19. C’est un phénomène grandissant dans le monde. En effet, les cartes de vaccination ou les pass sanitaires sont devenus obligatoires dans de nombreux pays pour accéder à certains établissements.

Carte de vaccination du vaccin AstraZeneca
Carte de vaccination du vaccin AstraZeneca – Crédit : Rwendland, CC BY-SA 4.0

Ceux qui ne veulent pas être vaccinés contre la Covid-19, même si les vaccins à ARN messager réduisent de 91 % le risque d’infection, n’hésitent donc pas à frauder pour se procurer une preuve de vaccination. Le pharmacien américain a donc profité de cette forte demande pour générer des revenus complémentaires. Néanmoins, les autorités américaines ne prennent pas la vaccination contre la Covid-19 à la légère.

125 cartes de vaccination contre la Covid-19 vendues à 10 $ l’unité

Le pharmacien arrêté s’appelle Tangtang Zhao et il a 34 ans. Il a vendu 125 cartes de vaccination officielles du CDC (Centers for Disease Control and Prevention). Il les a vendues à 10 $ l’unité sur son compte eBay. Selon les premières investigations, 11 acheteurs se sont procuré ces 125 cartes de vaccination. L’un d’entre eux a même déboursé plus de 175 $ en un seul achat.

Les cartes de vaccination ont été vendues entre mars et avril cette année. Au même moment, le FBI a prévenu le public que la production de cartes de vaccination est un crime. Aujourd’hui, Tangtang Zhao est accusé de 12 chefs de vol de biens du gouvernement dans la pharmacie où il travaillait. Il encourt 10 ans de prison pour chaque chef d’accusation. Sa peine peut donc monter jusqu’à 120 ans de prison.

Selon un agent spécial du département américain de la Santé et des Services sociaux, « le vol et la vente de cartes de vaccination Covid-19 sont inexcusables et ne seront pas tolérés ». Il a ajouté que : « les fraudeurs qui se livrent à un tel comportement illégal sapent les efforts pour lutter contre la pandémie et profitent aux dépens du public ».

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que les autorités américaines ont affaire à cette fraude. Le mois dernier, un médecin homéopathe a été arrêté en Californie pour avoir vendu de fausses cartes de vaccination. Elle avait aussi distribué des « pastilles de vaccination » à sa clientèle.

Source : Gizmodo