Accueil » Actualité » On a découvert la première exoplanète à avoir une activité tectonique

On a découvert la première exoplanète à avoir une activité tectonique

Des chercheurs viennent de découvrir pour la première fois une exoplanète avec une activité tectonique. Bien qu’elle ne possède probablement pas d’atmosphère, la moitié de sa surface serait couverte de volcans avec une température avoisinant les 815 °C.

Jusqu’à présent, les chercheurs n’ont jamais découvert d’exoplanètes qui seraient en mesure d’abriter des traces de vie. Néanmoins, cette nouvelle découverte pourrait bien changer la donne. En effet, pour la toute première fois, des chercheurs ont prouvé l’existence d’une planète en dehors de notre système solaire qui présente une activité tectonique. Il y a trois mois, des scientifiques pensaient d’ailleurs avoir reçu le premier signal radio en provenance d’une exoplanète.

Illustration de l'activité tectonique de l'exoplanète LHS 3844b
Illustration de l’activité tectonique de l’exoplanète LHS 3844b – Crédit :  Thibaut Roger / Université de Berne

L’activité tectonique est une particularité qui rend la Terre unique dans le système solaire. La croûte terrestre est composée de plusieurs plaques qui flottent sur le manteau. Le mouvement de ces plaques est ainsi responsable de l’activité tectonique qui aurait elle-même participé au développement de la vie. D’ailleurs, une nouvelle couche terrestre vient d’être découverte dans le noyau interne de notre planète, ce qui bouleverse nos connaissances et témoigne d’un évènement majeur de l’histoire terrestre.

L’exoplanète LHS 3884b n’a pas d’atmosphère et elle a des températures extrêmes

Selon les chercheurs, l’activité tectonique de l’exoplanète LHS 3844b se manifeste par des flux intérieurs qui transportent les matériaux d’un côté de la planète à l’autre. Bien entendu, LHS 3844b n’est sûrement pas la seule exoplanète à avoir une activité tectonique, mais c’est en tout cas la première observée par les chercheurs. L’auteur principal de l’étude, Tobias Meier du Center for Space and Habitability (CSH), a expliqué que : « il est très difficile d’observer les signes d’activité tectonique, car ils sont généralement cachés sous une atmosphère ».

Néanmoins, l’exoplanète 3884b est probablement dénuée d’atmosphère. Cette spécificité n’est même la plus étonnante. En effet, LHS 3844b reste en orbite proche de son étoile avec le même côté toujours exposé à la lumière. Par conséquent, la surface du côté exposé à la lumière atteint des températures extrêmes allant jusqu’à 815 °C. Au contraire, le côté « nuit » qui ne reçoit jamais de lumière a une température de -240 °C.

La différence drastique de température a poussé les chercheurs à créer des simulations informatiques pour comprendre l’impact sur l’exoplanète. Tobias Meier a déclaré que : « la plupart des simulations ont montré qu’il n’y avait qu’un flux ascendant d’un côté de la planète et un flux descendant de l’autre. La matière s’écoulait donc d’un hémisphère à l’autre ». De plus, ce flux n’est pas toujours orienté dans la même direction. Cela expliquerait pourquoi un côté de l’exoplanète semble être couvert de volcans par rapport à l’autre côté qui n’en a presque pas. Enfin, pendant que la NASA prévoit d’établir des élevages de poissons sur la Lune, les chercheurs vont essayer de trouver des traces d’émission des volcans de l’exoplanète LHS 3844b.

Source : Digital Trends