Accueil » Actualité » Des scientifiques israéliens prétendent avoir réussi à inverser le processus de vieillissement

Des scientifiques israéliens prétendent avoir réussi à inverser le processus de vieillissement

Alors que les scientifiques continuent à travailler au ralentissement du processus de vieillissement, une équipe en Israël affirme que la réponse pourrait être aussi simple que de suivre un traitement qui ne demande que de respirer.

Dans un essai clinique révolutionnaire, des chercheurs de l’université de Tel-Aviv ont révélé que les traitements à l’oxygène hyperbare (OHB) peuvent arrêter le vieillissement des cellules sanguines chez les adultes en bonne santé. On vous explique comment ça fonctionne.

Chambre d'oxygénothérapie hyperbare à la clinique Aviv en Floride - AVIV CLINIC
Chambre d’oxygénothérapie hyperbare à la clinique Aviv en Floride – Crédit : AVIV CLINIC

Les scientifiques, dirigés par Yafit Hachmo, de l’unité de recherche et développement du centre médical Shamir, à Tzrifin, en Israël, ont fait reculer l’horloge humaine pour 35 adultes âgés de 64 ans et plus. Cette étude pourrait être une révolution pour augmenter la longévité des humains. Auparavant, l’oxygénothérapie hyperbare a déjà été utilisée par la communauté médicale pour accélérer le processus de guérison.

Les scientifiques découvrent comment limiter le vieillissement

Les scientifiques ont découvert que ce traitement peut inverser deux processus majeurs associés au vieillissement et à ses maladies : le raccourcissement des télomères (régions protectrices situées aux deux extrémités de chaque chromosome) et l’accumulation de cellules anciennes et défaillantes dans l’organisme.

Les télomères se raccourcissent, ce qui endommage l’ADN et empêche les cellules de se répliquer au fur et à mesure que les gens vieillissent. Dans le même temps, les cellules sénescentes s’accumulent dans le corps, empêchant la régénération. Nous savons également que les voyages dans l’espace ont un impact significatif sur le vieillissement d’un humain.

En outre, en se concentrant sur les cellules immunitaires contenant de l’ADN obtenu à partir du sang des participants, l’étude a découvert un allongement allant jusqu’à 38% des télomères. Elle a aussi constaté une diminution allant jusqu’à 37% de la présence de cellules sénescentes. Les chercheurs ont découvert que les télomères des participants étaient maintenant aussi longs que lorsqu’ils avaient 25 ans de moins.

Le traitement consiste à respirer 100 % d’oxygène à travers un masque. Les patients étaient assis pendant 90 minutes par jour, cinq jours par semaine pendant un mois dans une chambre pressurisée. En effet, celle-ci imitait un état d’hypoxie, c’est-à-dire un manque d’oxygène. Il permet aux tissus de libérer plus d’oxygène et de favoriser les effets régénérateurs.

Source : The Jerusalem Post