Accueil » Actualité » Disney+ va augmenter le prix de son abonnement et lancer son offre avec publicité

Disney+ va augmenter le prix de son abonnement et lancer son offre avec publicité

Disney+ a annoncé une hausse du prix de son abonnement aux États-Unis. La plateforme de streaming va aussi en profiter pour lancer une formule avec publicité pour les utilisateurs qui ne veulent pas payer plus. Rien n’a encore été annoncé pour l’Europe.

Mauvaise nouvelle pour les abonnés de Disney+ outre-Atlantique. Au lieu d’une baisse du prix de l’abonnement que l’on espérait voir un jour, Disney+ vient d’annoncer le contraire. Lors de l’annonce des résultats financiers du troisième trimestre, la plateforme de streaming a annoncé une augmentation du prix de l’abonnement aux États-Unis. Elle a aussi confirmé le lancement d’une offre financée par la publicité comme celle que Netflix compte sortir d’ici la fin de l’année.

Disney+
Disney+ – Crédit : Mika Baumeister / Unsplash

Aux États-Unis, l’abonnement à Disney+ va donc passer de 7,99 $/mois à 10,99 $/mois. C’est une hausse de près de 38 % qui ne risque pas de passer inaperçue. Elle sera effective à partir du 8 décembre 2022. Les utilisateurs qui ne veulent pas débourser un centime de plus pourront continuer à payer 7,99 $/mois, mais ils devront se coltiner de la publicité.

À lire aussi > Disney+ août 2022 : tous les nouveaux films, séries et documentaires

Les services de streaming de Disney ont perdu 1,1 milliard de dollars ces derniers mois

La nouvelle formule avec publicité de Disney+ sera donc lancée au même prix que l’abonnement actuel qui ne contient aucune publicité. Ce n’est évidemment pas une excellente nouvelle, mais les fans des séries Star Wars et Marvel comme la prochaine série She-Hulk avec Tatiana Maslany le 17 août n’ont pas d’autre choix.

Mais alors, pourquoi augmenter le prix de l’abonnement Disney+ et s’attirer les foudres des abonnés actuels ? En fait, les différents services de streaming de Disney (Disney+, Hulu et ESPN+) ont enregistré une forte baisse de revenus au cours des derniers mois. Au total, ils ont perdu 1,1 milliard de dollars. À titre de comparaison, cette perte est encore plus importante que ce à quoi les analystes s’attendaient. Ils avaient effectivement prédit une perte de 800 millions de dollars.

Enfin, rien n’a encore été annoncé pour la France et l’Europe. Que ce soit la hausse du prix de l’abonnement ou la nouvelle formule avec publicité, les abonnés européens n’ont rien à craindre, du moins pour le moment.

Source : Gizmodo