Accueil » Actualité » DOOM : et si le jeu avait été créé dans les années 1980 ? Voici Poom sur la machine virtuelle Pico-8

DOOM : et si le jeu avait été créé dans les années 1980 ? Voici Poom sur la machine virtuelle Pico-8

DOOM, la série iconique de jeux vidéo, a conquis les joueurs amateurs de jeux de tir à sa sortie en 1993. Mais alors, à quoi ressemblerait-il s’il était sorti dans les années 1980 ? Le jeu Poom créé sur la machine virtuelle Pico-8 a la réponse.

Écran d'accueil de Poom sur la machine virtuelle Pico-8
Écran d’accueil de Poom sur la machine virtuelle Pico-8 – Crédit : Paranoid Cactus et Frederic Soucho

Voici une manière inédite de réimaginer le défi « Will it run DOOM ? », ou « est-ce que ça peut faire tourner DOOM » en français. Cette fois-ci, il ne s’agit pas de jouer à DOOM sur un test de grossesse ou de l’installer sur une caisse enregistreuse d’un McDonald’s. Les développeurs Paranoid Cactus et Frederic Soucho ont eu l’idée de recréer DOOM comme s’il était sorti dans les années 1980, et non en 1993 comme ce fut le cas pour le premier opus de la série sur PC. La difficulté principale d’un tel projet est donc de prendre en compte les limitations matérielles des consoles des années 80.

Poom est la version parfaite du DOOM des années 1980

Pour ce faire, Paranoid Cactus et Frederic Soucho se sont servis de la machine virtuelle Pico-8 développée par Lexaloffle Games. Elle est ce qu’on appelle une « fantasy console », c’est-à-dire qu’il s’agit d’une console imaginaire se présentant sous la forme d’une machine virtuelle avec des capacités volontairement limitées. Comme l’ont détaillé nos confrères de PCGamesN, Pico-8 a « un écran 128 x 128, des cartouches 32 Ko, quatre canaux et huit formes d’ondes pour le son, et deux contrôleurs à six boutons, mappés sur un clavier PC ».

Ce DOOM des années 1980 s’appelle Poom. Vous pouvez y jouer gratuitement via ce lien sur un navigateur web. Il suffit d’utiliser les touches fléchées pour se déplacer, la barre d’espace pour tirer et la touche Z pour ouvrir les portes. Poom est aussi compatible avec la souris (clic gauche pour tirer, clic droit pour ouvrir les portes). Au total, Poom comporte six niveaux et quatre modes de difficulté.

Bien entendu, la bande-son n’a pas non plus été laissée de côté par les développeurs Paranoid Cactus et Frederic Souchou. Il s’agit donc d’une version 8-bit de la bande-son originale qui est aujourd’hui iconique. D’ailleurs, un Youtubeur a récemment recréé la musique du jeu avec le retour haptique de la manette DualSense de la PS5. Enfin, si vous préférez jouer à DOOM avec le plus de réalisme possible, les GeForce RTX 3080 et 2080 Ti offrent d’excellents résultats en 4K dans Doom Eternal.

Source : PC Gamer