Accueil » Actualité » Droit à la réparation : le Parlement européen en faveur du droit des consommateurs à réparer leurs appareils

Droit à la réparation : le Parlement européen en faveur du droit des consommateurs à réparer leurs appareils

Le Parlement européen a voté en faveur du droit à la réparation des appareils électroniques. L’objectif est de rendre la réparation des smartphones, des tablettes et autres plus abordable et plus facilement accessible pour les consommateurs.

Le droit à la réparation vise à permettre aux consommateurs de réparer leurs appareils électroniques. En effet, les smartphones cassés ou victimes d’obsolescence prématurée finissent la plupart du temps à la poubelle. Or, il est parfois possible de réparer ces appareils afin de prolonger leur longévité et leur donner une deuxième jeunesse. Cependant, la réparation des appareils électroniques est généralement complexe. De plus, l’opération est souvent très coûteuse par rapport au prix de l’appareil neuf.

Un smartphone Samsung dont l'écran est fissuré
Un smartphone Samsung dont l’écran est fissuré – Crédit : Ashkan Forouzani / Unsplash

D’ailleurs, il faut faire attention à ne pas confondre l’obsolescence prématurée avec l’obsolescence programmée. L’obsolescence programmée est un sujet dont on entend régulièrement parler. En 2018, le parquet de Paris avait ouvert une enquête contre Apple. Il accusait l’entreprise de réduire volontairement les performances des iPhone. Le terme d’obsolescence prématurée est utilisé pour les produits qui ont une durée de vie plus courte. Ce n’est pas forcément volontaire de la part du constructeur.

Les fabricants pourraient bientôt préciser la durabilité de leurs appareils électroniques

Le Parlement européen vient d’adopter un rapport avec 395 voix, 94 contre et 207 abstentions afin que la réparation d’un appareil électronique soit la première option proposée aux consommateurs. C’est maintenant au tour de la Commission Européenne de préparer des propositions sur le droit à la réparation. D’ailleurs, le Parlement européen avait voté en faveur d’un chargeur universel il y a quelques mois.

Le député européen français David Cormand a précisé que : « en adoptant ce rapport, le Parlement européen a envoyé un message clair : un étiquetage obligatoire harmonisé indiquant la durabilité et luttant contre l’obsolescence prématurée au niveau de l’Union européenne ». Il s’agit effectivement ici de combattre l’obsolescence prématurée des appareils électroniques.

Le site iFixit qui est la plateforme de référence à travers le monde pour la réparation d’appareils électroniques a rapporté que, selon une étude, 77 % des citoyens européens préféreraient réparer leurs appareils plutôt que de les remplacer. De plus, 79 % pensent que les constructeurs devraient rendre la réparation des appareils électroniques plus facile et proposer le remplacement des pièces individuelles. En France, un indice de réparabilité sera collé sur les appareils tels que les smartphones ou les machines à laver à partir du 1er janvier 2021.

Source : Apple Insider