Accueil » Actualité » Electronic Arts piraté, les codes sources de FIFA en vente sur le dark web

Electronic Arts piraté, les codes sources de FIFA en vente sur le dark web

Electronic Arts a subi un piratage assez important. Si les données des utilisateurs ne semblent pas compromises, les pirates ont récupéré de nombreux codes sources dont celui de Fifa 21 est actuellement en vente.

Les éditeurs de jeux vidéo sont régulièrement la cible de piratages. On peut citer par exemple CD Projekt, studio à l’origine de Cyberpunk 2077, qui a subi le même genre d’attaque il y a quelques mois. Ces éditeurs disposent de données dont raffolent de gros clients potentiels : des codes sources, des documents internes ou les informations personnelles ou bancaires des utilisateurs…

Image 1 : Electronic Arts piraté, les codes sources de FIFA en vente sur le dark web
Crédit : pixabay

Que les joueurs se rassurent, aucune de leurs données n’a fuité et, suite au piratage, EA a fait le nécessaire pour combler la faille et annonce n’attendre aucune conséquence sur leurs jeux ou leurs affaires.

780 Go de données volés à EA

Si Electronic Arts n’a pas communiqué sur la date ou l’étendue du piratage, un professionnel de la sécurité informatique a envoyé un lien du dark web à nos collègues de Gizmodo. L’annonce pour la vente des informations récupérées permet d’en apprendre un peu plus.

On y découvre que l’ensemble du code de FIFA 21 ainsi que le moteur Frostbite sont disponibles. De nombreux outils en rapport avec FIFA 22 ou d’autres jeux font également partie de la fuite. Accumulé, ce sont 780 Go que les pirates ont récupéré sur les serveurs d’EA.

Étant donnée la cible de l’annonce, « seulement des acheteurs sérieux ayant une bonne réputation, les autres seront ignorés », il semble évident que le motif principal est financier. Ce genre d’information peut rapporter beaucoup d’argent.

Le dark web, qu’est-ce que c’est ?

Le dark web est une partie cachée d’internet, qui n’est pas indexée par les moteurs de recherche et qui nécessite l’utilisation de protocoles particuliers pour y accéder. Il est donc quasiment impossible de s’y retrouver par accident.

Il est souvent associé à toutes les transactions illégales car on y retrouve de la drogue, des armes, des outils de piratages, des données piratées ou encore des médias interdits (propagande terroriste, pornographie interdite, …). Mais on y retrouve aussi des médias et des œuvres parfaitement légales qui ont été cachés pour échapper à la censure.

Source : gizmodo