Accueil » Actualité » Espace: SpaceX amènera les prochains astronautes sur la Lune et fera le plein dans l’Espace

Espace: SpaceX amènera les prochains astronautes sur la Lune et fera le plein dans l’Espace

SpaceX a été choisie par la NASA pour construire un vaisseau qui emmènera les prochains astronautes sur la Lune, en 2024. Pour cette mission ambitieuse, SpaceX prévoit de faire le plein 8 fois, sans revenir sur Terre, à l’aide de vaisseaux de ravitaillement.

Le programme Artemis III de la NASA sera le prochain vol habité à se poser sur la Lune. Il devrait avoir lieu en 2024, si les combinaisons des astronautes sont terminées d’ici là. La NASA a annoncé avec quelle entreprise privée elle allait travailler. C’est SpaceX, la compagnie spatiale d’Elon Musk qui a été choisie, devant Blue Origin de Jeff Bezos. Le contrat pèse quelques 2,89 milliards de dollars. SpaceX va construire son vaisseau Starship HLS (Human Landing System). Il emmènera les astronautes depuis le vaisseau Orion (NASA) jusqu’à la Lune. Et ramènera l’équipage sur Terre à la fin de la mission. Les astronautes de la mission Artemis III seront les premiers à aller sur la Lune depuis 1972. Une femme devrait faire partie de l’équipage. Elle sera la première femme de l’Histoire à poser le pied sur la Lune.

Le vaisseau Starship de SpaceX sera le prochain à amener des astronautes sur la Lune - Crédits : NASA
Le vaisseau Starship de SpaceX sera le prochain à amener des astronautes sur la Lune – Crédits : NASA

La première Station Service Spatiale?

Pour cette mission, Elon Musk a l’ambition de permettre à Starship de ne pas revenir sur Terre pour faire le plein de carburant. Il prévoit de placer en orbite un premier vaisseau qui servira de réservoir, et sera alimenté à huit reprises par d’autres vaisseaux. Ensuite, le HLS Starship viendra finir de remplir le vaisseau-réservoir avant de prendre la direction de la Lune. Enfin, après la mission, le vaisseau Starship habité pourra se réapprovisionner en carburant dans le premier vaisseau-réservoir toujours en orbite, avant de regagner la Terre.

Jeff Bezos, à la tête d’Amazon et Blue Origin – dont il a été l’un des premiers touristes spatiaux – était en concurrence avec SpaceX pour le contrat de la NASA. Il émet des doutes quant à la faisabilité du plan d’Elon Musk. Selon lui, Starship aurait besoin de 16 vaisseaux de ravitaillement en carburant et non 8. Et il ajoute que SpaceX a bénéficié d’un traitement préférentiel par la NASA, face à Blue Origin. Elon Musk a assuré qu’ils n’auraient besoin que de 8 pleins. Et que s’ils avaient besoin de 16 pleins, ils seraient tout à fait en mesure d’assurer la mission, puisqu’ils ont déjà envoyé plus de 16 vaisseaux dans l’espace depuis début 2021. Il ajoute également qu’ils ont réalisé plus de 20 missions d’amarrage à des vaisseaux de la NASA, ce qui est « bien plus compliqué que de s’amarrer à un vaisseau de sa propre entreprise ».

Source: Screenrant