Accueil » Actualité » Genshin Impact, un joueur mécontent tente d’assassiner le créateur du studio

Genshin Impact, un joueur mécontent tente d’assassiner le créateur du studio

Un homme armé d’un couteau a tenté de pénétrer dans les locaux de miHoYo à Shanghai dans le but d’assassiner l’un des créateurs du studio suite à une mise à jour controversée sur l’un de leurs jeux.

Le studio chinois miHoYo est principalement connu en Europe pour son jeu à succès Genshin Impact. Ce jeu de type action RPG est disponible sur consoles et mobiles et se distingue par son design inspiré du dernier Zelda. Il se classe parmi les jeux les plus téléchargés de 2020 sur l’AppStore.

Genshin Impact
Crédit : Youtube / miHoYo

Néanmoins, ce n’est pas à cause de ce jeu et de la polémique à laquelle il a dû faire face avec le #Boycottgenshin sur Twitter que le siège de miHoYo a été attaqué. En effet, le joueur qui a tenté de s’infiltrer était mécontent à cause d’un autre jeu, moins connu en Europe et sorti en 2016, Honkai Impact 3rd.

Heureusement, l’alerte a été donnée à temps et le suspect a été appréhendé par la police sans avoir à déplorer le moindre blessé.

Une mise à jour qui ne passe pas

À l’origine du trouble se trouve une mise à jour qui n’est pas passée inaperçue auprès de la communauté. Cette dernière a introduit un nouveau style de combat, de nouvelles danses et des costumes de “bunny girls” pour certains personnages.

Le contenu, jugé inapproprié, a provoqué une vive polémique chez les fans du jeu qui estiment que ce fan service est de trop. Ces cosmétiques ne sont pourtant pas sortis sur le marché chinois, mais cette distinction faite a priori pour ne pas offenser le public local n’a pas été bien perçue. En effet, les joueurs ont largement manifesté leur mécontentement de voir un contenu spécialement développé pour les joueurs internationaux.

L’éditeur s’est empressé de réagir dans un communiqué sur Twitter en présentant ses plus plates excuses aux joueurs offensés. Afin de calmer les tensions, l’équipe va “retirer tout le contenu en rapport avec les bunny girls” et compte même offrir une compensation en offrant des cristaux, une monnaie du jeu.

C’est tout juste 2 jours après ce communiqué que le joueur mécontent a décidé, malgré la réaction du studio, de lancer son attaque qui n’aura fait, heureusement, aucune victime.

Un geste inquiétant

Les mots déplacés, les insultes et les menaces ne sont pas rares dans les jeux vidéos. Ce phénomène de communauté “toxique” est encore plus répandu dans les jeux à vocation compétitive. Néanmoins, le passage à l’acte envers les joueurs est extrêmement rare.

En revanche, les agressions physiques envers les créateurs de contenu tels que les mangakas ou les studios de jeux vidéo ne sont pas si rares et font planer une réelle menace sur la sécurité des salariés de ces secteurs d’activité.

Si cette affaire risque d’être vite oubliée du grand public, il est inquiétant de voir les proportions que peuvent prendre les désaccords autour d’un jeu vidéo.

Source : screenrant