Accueil » Actualité » La horde de satellites SpaceX Starlink est un cauchemar pour les astronomes

La horde de satellites SpaceX Starlink est un cauchemar pour les astronomes

Les satellites SpaceX rendent inutilisables les images au télescope des astronomes. Et ce n’est que le début puisque l’entreprise d’Elon Musk n’a lancé que 122 satellites sur
les 42 000 prévus.

Une série de tweets publiés cette semaine par plusieurs chercheurs astronomes donne un aperçu frappant de la façon dont les satellites Starlink de SpaceX font du photo bombing devant leurs télescopes. L’une de ces chercheuses a même publié son travail (photo ci-dessous), totalement ruiné par les effets du passage répété d’une horde de satellites devant ses instruments.

Image 1 : La horde de satellites SpaceX Starlink est un cauchemar pour les astronomes

L’abus de satellites est mauvais pour l’astronomie

SpaceX, la société commerciale qui fait bouger les lignes dans l’industrie spatiale, a beaucoup fait pour la science, notamment en faisant diminuer drastiquement les coûts de lancement d’un satellite. Pour rendre l’internet par satellite accessible dans presque tous les coins du monde, l’ambitieux projet de SpaceX prévoit le lancement de pas moins de 42 000 satellites autour de la Terre. Soixante nouveaux appareils ont ainsi été lancés il y a seulement une dizaine de jours. Un chiffre à comparer aux deux mille à peine actuellement en orbite.

SpaceX a demandé l’autorisation de lancer 30 000 satellites !

Mais SpaceX ne semble pas être un ami dans toutes les disciplines scientifiques : les 122 satellites Starlink lancés cette année par la société d’Elon Musk sont si nombreux et si bas dans le ciel qu’ils empêchent carrément les astronomes de faire leur travail ! Clarae Martínez-Vázquez, astronome de l’Observatoire interaméricain Cerro Tololo, a exprimé sur Twitter sa consternation devant les satellites passant devant sa caméra DECam destinée à détecter l’énergie noire. Ses photos ont été complètement polluées par les traînées lumineuses laissées par le passage de 19 satellites Starlink « seulement ».

Les télescopes au sol utilisent en effet des temps d’exposition longs pour obtenir une image claire des constellations distantes, et la communauté des astronomes avait déjà alerté cette année Elon Musk et sa société sur les dangers d’un abus de satellites. Un ou deux satellites qui transitent par la région ne constituent pas un énorme problème, mais avec un réseau annoncé de 42 000 satellites, le potentiel de destruction de Starlink sur la recherche astronomique n’en est qu’à ses débuts. SpaceX, heureusement, est ouvert à la recherche de solutions. L’une d’elle envisage ainsi que les satellites soient recouverts d’une peinture noire non réfléchissante, mais elle n’a pas encore été validée.

Source : BGR