Accueil » Actualité » De Mario à Horizon : street art et jeu vidéo, une histoire d’amour

De Mario à Horizon : street art et jeu vidéo, une histoire d’amour

Forbidden Horizon West fête sa sortie avec du street art ! L’occasion d’un tour des meilleures œuvres à retrouver dans nos rues. Entre Mario, Street Fighter et Space Invaders, les jeux vidéo sont partout !

Image 1 : De Mario à Horizon : street art et jeu vidéo, une histoire d'amour

Le street art côtoie nos vies sans que vous n’y prêtiez attention. Des œuvres exposées dans les lieux publics par des artistes conscients que cette démarche peut être éphémère. Entre installations permanentes ou limitées, les amateurs n’ont que l’embarras du choix. Et parfois, le jeu vidéo s’invite dans le street art comme avec Horizon Forbidden West. Pour célébrer la sortie du titre, PlayStation s’invite dans différentes villes de France avec une exposition temporaire d’artistes. L’occasion d’un tour en revue de ces installations à ne pas manquer dans le monde !

Horizon Forbidden West dans le métro parisien

Image 1 : De Mario à Horizon : street art et jeu vidéo, une histoire d'amour
Image 3 : De Mario à Horizon : street art et jeu vidéo, une histoire d'amour
Image 4 : De Mario à Horizon : street art et jeu vidéo, une histoire d'amour
Image 5 : De Mario à Horizon : street art et jeu vidéo, une histoire d'amour
Image 6 : De Mario à Horizon : street art et jeu vidéo, une histoire d'amour
Image 7 : De Mario à Horizon : street art et jeu vidéo, une histoire d'amour

Sony fête la sortie de sa nouvelle exclusivité accouchée de Guerilla Games : Horizon Forbidden West. Si les éditeurs n’hésitent pas à mettre le paquet sur le marketing avec une grosse campagne d’affichage, le titre opte pour l’approche artistique. Le studio a sollicité 6 artistes pour créer des visuels uniques à exposer dans plusieurs grandes villes. Oskunk, Pikanoa, Chek, Star97, Fleur Blume et Kan répondent présents !

C’est jusqu’au 3 mars que vous pourrez admirer les créations de street art pour Horizon Forbidden West à la gare Saint-Lazare sur le quai du métro 3. Marseille et Lilles profitent également de cette exposition temporaire. Avec ces créations originales, le jeu vidéo franchit une nouvelle étape en termes d’image en se tournant vers des créateurs à la patte distincte. Chacune des œuvres offre un style esthétique inédit.

Horizon Forbidden West est une exclusivité PS4 et PS5, dont la version Pro livre ses premiers détails, se déroulant après Horizon Zero Dawn. Le jeu d’action aventure (avec un soupçon de RPG) vous remet dans la peau d’Aloy au milieu d’un monde post-apocalyptique. Parmi les machines, il faudra explorer des lieux inexplorés entre climat glacial et eau tropicale. Un beau voyage en perspective.

Mario et Donkey Kong dans les rues de Paris

Image 8 : De Mario à Horizon : street art et jeu vidéo, une histoire d'amour
Mario et Donkey Kong s’invitent sur les murs parisiens – Crédit : Jace

Si vous êtes à Paris, le 59 rue du Moulinet dans le 13ème arrondissement peut vous plaire. Surtout si vous appréciez Mario. L’artiste Jace a rendu hommage au célèbre personnage de Nintendo avec une fresque reproduisant Donkey Kong, l’emblématique jeu des années 80. On retrouve tous les codes du titre entre les plateformes et les différentes étapes.

Les échelles, les tonneaux ou encore la princesse retenue par le grand singe sont au rendez-vous. L’artiste basé à la Réunion a l’habitude de faire le tour du monde pour créer ses œuvres de rue.

Space Invaders s’invite dans le monde entier !

Si vous ouvrez bien les yeux, vous avez sûrement remarqué les mosaïques murales à l’image de Space Invaders dans une grande ville. Il s’agit de l’œuvre d’un street artist français sobrement nommé Invader. Ce dernier puise son inspiration dans le hit de 1978, monument du jeu vidéo, pour concevoir son univers.

Sur son site, on compte 4000 installations dans le monde !

Le Pac-Man en trompe l’œil de Leon Keer

Image 9 : De Mario à Horizon : street art et jeu vidéo, une histoire d'amour
Crédit : Leon Keer

Pac-Man, comme pour Space Invaders, c’est une icône du monde vidéoludique. Forcément, le street art s’empare de ce personnage omniprésent dans la culture populaire. Parmi eux, Leon Keer. Un street artist spécialiste d’anamorphisme : des œuvres reposant sur une illusion d’optique en forme de trompe l’œil. Sa création célébrant Pac-Man fait figure d’exemple parfait !

Street Fighter croise la route de Mohamed Ali

Image 10 : De Mario à Horizon : street art et jeu vidéo, une histoire d'amour
Crédit : Combo

C’est un grand classique situé à Paris. Le français Combo a mis en scène un street art de Street Fighter dans lequel Ryu est mis K.O. par… Mohamed Ali ! Un moyen de puiser dans le jeu vidéo et la culture populaire pour faire naître une œuvre unique pour tout le monde, gratuitement.

Paper Mario s’invite sur les murs de nos villes

Image 11 : De Mario à Horizon : street art et jeu vidéo, une histoire d'amour
Crédit : Trust iCON

Le street art Mario, c’est un passage obligatoire. Beaucoup d’œuvres naissent sur nos murs et toutes ne retiennent pas l’attention. Trust iCON a fait le choix audacieux d’opter pour une représentation du plombier façon Paper Mario. Forcément, ça tape un peu plus dans l’œil !