Accueil » Actualité » Insultes, intimidations… Sur la route, les utilisateurs de Tesla victimes des anti-Elon Musk

Insultes, intimidations… Sur la route, les utilisateurs de Tesla victimes des anti-Elon Musk

Alors qu’Elon Musk continue de cristalliser les critiques, des conducteurs de voitures Tesla se disent victimes d’incivilités sur la route. Elles seraient l’oeuvre de conservateurs anti-voitures électriques et de personnes de gauche qui voient la droitisation du milliardaire d’un très mauvais œil.

Tesla
Tesla © Unsplash

Tesla va-t-il pâtir des actions d’Elon Musk ? En tout cas, certains conducteurs américains subissent de sacrées incivilités sur la route. Un rapport d’Axios dévoilé en août est sans équivoque. Dans l’Iowa, les conducteurs de Tesla sont “régulièrement chahutés”. Certains usagers leurs coupent la route, les talonnent dangereusement ou les empêchent d’accéder à des stations de recharge.

Dans les colonnes du Guardian, des conducteurs de Tesla signalent également être la cible de détracteurs virulents. Paul Albertson, qui vit dans l’Oregon, voit régulièrement des conducteurs s’inviter dans sa voie pour lui crier dessus ou propager de la fumée noire. Chose qui ne lui arrive jamais quand il pilote sa Chevrelot vintage ou sa Chevrolet Traverse de 2014.

À lire > Tesla : une Model X attaquée par un conducteur enragé

Elon Musk suscite la haine de deux camps opposés

Du côté de l’État de Washington, Theresa Ramsdell vit également un enfer routier au volant de sa Tesla. Doigt d’honneur, cris, insultes, routes coupées… L’utilisatrice confie même que certaines personnes conduisaient très près de son véhicule, tout sourire, comme si elles voulaient l’expulser en dehors de la route.

D’après Brian Miller, un résident d’Ankeny pro-véhicules électriques, cette grogne est double. D’un côté, Tesla est un symbole du mouvement environnemental qui prône l’utilisation de voitures électriques à la place des voitures thermiques. Symbole qui va donc pousser les personnes climato-sceptiques à cibler les voitures du constructeur, pilotées d’après eux par des bobos démocrates qu’ils méprisent.

À l’inverse, Elon Musk est de plus en plus tancé par les personnes de gauche. Ces dernières fustigent le virage droitiste du milliardaire qui a notamment appelé à voter républicain aux élections de mi-mandat. Virage qui s’incarne aussi sur le réseau à l’oiseau bleu. Pour rappel, Elon Musk a annoncé le rétablissement des comptes Twitter suspendus dont celui de Donald Trump. Une flopée de comptes complotistes et propagateurs de fake news (comme les apôtres de QAnon) vont également faire leur retour.

Sources : Guardian, Axios