Accueil » Actualité » Kalachnikov passe de l’AK-47 à la voiture électrique avec l’UV-4

Kalachnikov passe de l’AK-47 à la voiture électrique avec l’UV-4

Kalashnikov, le géant russe de l’armement, se met au vert, avec deux véhicules électriques UV-4 en cours de développement.

Des images de brevets, récemment publiées dans la base de données ouverte de l’Institut fédéral russe de la propriété intellectuelle (FIPS), ont été aperçues. Faites par Kalachnikov, elles montrent la version de production possible de deux mini-voitures électriques urbaines : une à quatre et une à trois roues.

Image 1 : Kalachnikov passe de l'AK-47 à la voiture électrique avec l'UV-4
Kalachnikov se met aux voitures électriques – Crédits : Kalachnikov

Kalachnikov a présenté pour la première fois son UV-4 en 2018 sous forme de prototype au forum international ARMY. Un an plus tard, la société a présenté une variante, un taxi électrique dénommé Ovum UV-4.

La continuation de quatre années de conception

Les images de brevet indiquent que l’UV-4 n’a pas beaucoup changé, conservant la forme étrange d’origine d’un quadricycle (ce qui le fait ressembler beaucoup à une Renault Twizy allongé), les portes de style militaire et les roues exposées. Si nous avions déjà vu l’Izh UV-4, le concept à trois roues, lui, est nouveau.

À lire aussi > Le fabricant de l’AK-47 accusé d’avoir volé le design d’une arme de jeu vidéo

La Kalachnikov UV-4 fait 3.4 m de long, 1.5 m de large et 1.7 m de hauteur. Son architecture la désigne clairement pour une utilisation citadine, et des rumeurs parlent d’une autonomie de 150 km. Exactement les caractéristiques annoncées il y a trois an avec la version taxi. Une version qui d’ailleurs n’a jamais vu le jour.

Une puissance modeste de 50 kW est attendue d’un seul moteur électrique, propulsant le véhicule de 650 kg à une vitesse de pointe d’environ 80 km/h. Dans un communiqué de presse précédent, Kalachnikov a également déclaré que l’UV-4 présentait un faible risque d’explosion, ce qui est préférable, en effet.

Une conception bas de gamme

En ce qui concerne l’intérieur, nous pouvons nous attendre à ce qu’il maintienne le style minimaliste du design extérieur, pas de peluches ni d’extras, juste l’essentiel. On ne va tout de même pas demander à un fabricant d’armes russes de faire dans le câlin. En termes de prix, Kalachnikov vise le bas de gamme du marché des véhicules électriques.

Il n’y a aucune déclaration officielle concernant une date de lancement. Néanmoins, si on considère le fait que la société travaille sur les prototypes depuis quelques années, nous pourrions nous attendre à une annonce prochaine. Mais avec la politique internationale russe actuelle, il serait très étonnant de voir ces appareils en vente chez nous.

Source . Autoevolution