Accueil » Actualité » D’ici 30 ans, le niveau de la mer va monter plus haut que jamais

D’ici 30 ans, le niveau de la mer va monter plus haut que jamais

Le changement climatique progresse. Dans un nouveau rapport collaboratif, la NASA et d’autres agences gouvernementales américaines s’alarment. Selon eux, le niveau de la mer augmentera jusqu’à 30 centimètres d’ici 2050.

New York sous l'eau
New York sous l’eau © DR

Le niveau de la mer le long des côtes américaines devrait augmenter, en moyenne, de 0,25 à 0,30 mètre au cours des 30 prochaines années, s’inquiète la NASA. Comme l’indique l’agence dans son dernier rapport, c’est plus que l’élévation du niveau des mers constatée en 100 ans, de 1920 à 2020. Pour rappel, le GIEC annonçait début 2021 que le niveau moyen de la mer allait monter d’au moins 61 centimètres d’ici 2100.

« Le rapport technique sur l’élévation du niveau de la mer fournit les projections les plus récentes disponibles pour tous les États et territoires américains. Les décideurs se tourneront vers elle pour obtenir des informations » indique la NASA en introduction de son rapport, qui n’avait pas été mis à jour depuis 2017 et qui détaille des projections jusqu’en 2150.

À lire : Changement climatique : l’ONU tire la sonnette d’alarme avant la COP26

« La science est très claire » : le niveau des mers s’élève de façon alarmante

« La science est très claire » a déclaré l’administrateur de la NASA, Bill Nelson, en conférence de presse. « Et cela signifie qu’il est plus que temps d’agir pour faire face à cette crise climatique ». Sans passer par quatre chemins, Nelson a commencé sa conférence en indiquant que « la science accumulée ses 20 dernières années a réglé la question du comportement humain, qui est « à l’origine du changement climatique ».

« Le niveau de la mer continue d’augmenter à un rythme très alarmant, et cela met en danger les communautés du monde entier » a-t-il ajouté. L’administrateur de la NASA a rappelé les conséquences de cette réaction en chaîne : le changement climatique provoque l’élévation du niveau de la mer, un réchauffement des températures à la surface des océans et l’accumulation d’humidité dans l’atmosphère, conduisant à des tempêtes plus intenses et destructrices.

À lire : Sécheresse, inondations, le jet stream pourrait menacer l’Europe dès 2060

La NASA s’engage également à mettre en place cinq grands observatoires d’ici à 2030 pour apporter plus de précision dans notre compréhension de ce qui arrive à l’atmosphère, à la glace, aux masses continentales et aux eaux. Ces événements nécessitent « tout le monde sur le pont », s’alarme la NASA.

Nelson a, en outre, rappelé l’une des missions de l’agence, Surface Water and Ocean Topography, ou SWOT, qui sera lancée en novembre en utilisant une fusée SpaceX Falcon 9. Elle a pour but d’apporter, pour la toute première fois, l’élévation de nos lacs, rivières et ruisseaux avec précision.

Source : NASA