Accueil » Actualité » Sécheresse, inondations, le jet stream pourrait menacer l’Europe dès 2060

Sécheresse, inondations, le jet stream pourrait menacer l’Europe dès 2060

À cause du changement climatique, le jet stream pourrait changer de position et d’intensité. Il menacerait ainsi l’Europe dans les années 2060 en amplifiant les conditions météorologiques extrêmes, ce qui aurait des « conséquences drastiques pour la société ».

L’augmentation de la concentration des gaz à effet de serre dans l’atmosphère aggrave le changement climatique à la surface de la Terre. Par conséquent, le jet stream, aussi appelé courant-jet, change d’intensité et de position.

Le jet stream polaire
Le jet stream polaire – Crédit : NASA

Dans une nouvelle étude, des chercheurs se sont penchés sur l’évolution de la position et de l’intensité du jet stream polaire depuis 1250 ans. Ce courant-jet qui se situe à environ 60 degrés de latitude est d’ailleurs responsable de provoquer une fonte des glaces record de 600 milliards de tonnes au Groenland.

« Des conséquences drastiques pour la société » dès 2060 si le jet stream polaire dévie

Selon les résultats de l’étude, la position du jet stream pourrait dépasser la plage de variabilité annuelle dès l’année 2060. Cela arrivera si les émissions de gaz à effet de serre ne sont pas réduites. Ce phénomène engendrerait des « conséquences drastiques pour la société », selon Matthew Osman de l’université de l’Arizona qui est un chercheur de cette étude.

Le jet stream polaire est composé de vents très rapides de 200 à 400 km/h. Il se situe entre 10 et 15 km d’altitude. Ces vents soufflent toujours de l’Ouest vers l’Est. Le courant-jet impacte directement la météo et le climat dans l’est de l’Amérique du Nord et l’Europe occidentale. Plus précisément, le jet stream représente entre 10 et 50 % de la variance des précipitations annuelles et de la température.

Si le jet stream dérive trop dans les décennies à venir à cause du changement climatique, il pourrait amplifier les conditions météorologiques extrêmes, notamment au niveau de l’Europe. Cette année, les fortes inondations en Europe et les terribles feux de forêt qui ont ravagé le Canada sont deux exemples qui correspondent à des variations de la position et de l’intensité du jet stream.

Un jet stream décalé entraînerait des changements météorologiques permanents

Matthew Osman a expliqué que : « de telles variations ont d’énormes implications sur les types de conditions météorologiques que les gens peuvent rencontrer à un endroit donné. Par exemple, lorsque le jet stream est situé plus au sud, la péninsule ibérique normalement sèche a tendance à connaître des conditions plus douces et humides. Mais, à mesure que le jet stream migre vers le nord, une grande partie de cette humidité s’éloigne également de la péninsule ibérique vers les régions déjà humides de la Scandinavie ». Ainsi, Matthew Osman a précisé que : « un jet stream décalé vers les pôles à l’avenir pourrait donc avoir des conséquences similaires, mais plus permanentes ».

 À l’heure actuelle, il n’y a pas d’inquiétude à avoir. La trajectoire du jet stream est encore sous contrôle et elle le sera pendant plusieurs décennies. D’ailleurs, d’autres chercheurs ont récemment affirmé que le changement climatique ne sera pas responsable de l’extinction de l’humanité, mais il pourrait causer l’effondrement de la société.

Source : Phys.org