Accueil » Actualité » L’armée américaine bannit TikTok pour raison de sécurité

L’armée américaine bannit TikTok pour raison de sécurité

TikTok est désormais banni des smartphones de l’armée américaine, et le Pentagone recommande également de la supprimer même pour un usage privé. Le réseau social représenterait un risque pour la sécurité nationale bien qu’on ne sache pas exactement pourquoi.

En seulement quelques années, le réseau social de partage de courtes vidéos a connu un succès retentissant. TikTok est désormais l’une des applications les plus téléchargées de l’App Store. L’application de ByteDance est néanmoins de plus en plus souvent mise en cause par les experts en sécurité.

Image 1 : L’armée américaine bannit TikTok pour raison de sécurité

L’armée américaine suit les recommandations du Pentagone en bannissant TikTok de tous les smartphones du gouvernement. Selon le porte-parole de l’armée, l’application constitue une « cyber menace », et son usage est désormais interdite. Il suggère également au personnel militaire de ne plus l’utiliser à titre privé. L’annonce fait suite à la demande de sénateurs américains d’enquêter sur le réseau social pour déterminer s’il représente un risque sur la sécurité nationale. Les mesures prises par le département de la défense semblent confirmer leurs soupçons, pourtant l’agence américaine n’a pas indiqué en quoi l’application pose problème.

TikTok dévoile son smartphone dédié à la vidéo

TikTok réagit en publiant son premier rapport de transparence

Outre l’espionnage, le réseau social est également accusé de censurer de plus en plus de contenus à la demande du gouvernement et du parti communiste chinois. ByteDance riposte avec un rapport qui détaille les demandes que la compagnie a reçues pour supprimer un contenu, ou fournir les informations personnelles d’un membre pendant la première moitié de 2019. 

C’est l’Inde qui a le plus souvent sollicité la consultation des données utilisateur avec 107 demandes, mais ByteDance n’a donné suite qu’à 47 % d’entre elles. Les États-Unis arrivent en seconde position avec 79 demandes et un taux de réponse favorable de 86 %. Sur cette période, le rapport indique que la firme n’a supprimé que 8 publications et 18 comptes utilisateur à la demande d’un état. C’est surtout pour non-respect des droits intellectuels que TikTok est majoritairement intervenu avec 3345 requêtes dont 85 % ont abouti.

Le Piercing Challenge rend fou les réseaux sociaux

La firme démontre qu’elle prend au sérieux les demandes des gouvernements, et qu’elle mène ses propres enquêtes avant d’y répondre. Contrairement aux accusations des sénateurs américains, la censure reste très limitée. Cependant, le rapport n’est peut-être pas aussi transparent qu’annoncé. Les demandes de la Chine n’apparaissent nulle part, et il est difficilement concevable que son gouvernement n’ait effectué aucune requête auprès de ByteDance.

TikTok supprime des comptes qui postaient de la propagande de Daesh

Source : TikTokMilitary.com