Accueil » Actualité » L’armée ukrainienne aurait capturé un élément essentiel du système de guerre russe, le Krasuha 4

L’armée ukrainienne aurait capturé un élément essentiel du système de guerre russe, le Krasuha 4

Cette prise par l’armée ukrainienne de l’unité de contrôle Krasuha 4 pourrait changer le destin de cette guerre.

Selon les photos partagées sur le compte Twitter de @UkraineWeaponsTracker, un mystérieux « conteneur » militaire a été saisi par les forces ukrainiennes la semaine dernière dans le nord de la ville de Makariv, près de la capitale Kiev. Il s’agirait d’un élément stratégique du système de guerre électronique russe, le Krasukha-4. Si l’information se révèle vraie, nous sommes témoins d’une erreur monumentale de la part de l’armée russe.

Le système de brouillage électronique Krasuha 4 saisi par les forces ukrainiennes - Crédits : Twitter@UkraineWeaponsTracker
Le système de brouillage électronique Krasuha 4 saisi par les forces ukrainiennes – Crédits : Twitter@UkraineWeaponsTracker

« Nous avons réussi à identifier ce « conteneur » bizarre, intercepté aujourd’hui par les forces de l’UA près de Kiev. Il s’agit probablement du poste de commandement de l’un des systèmes EW russes les plus puissants – 1RL257 Krasukha-4, utilisé pour supprimer les radars AWACS et les satellites de reconnaissance radar ».

Une prise d’une valeur considérable

La photo du conteneur, négligemment masqué par les Russes, a immédiatement provoqué une avalanche de commentaires. Si c’est bien le poste de commandement du système de guerre électronique russe, il peut s’agir de l’un des moments les plus importants de la guerre.

Un commentateur a même comparé cet événement aux Polonais décodant le code Enigma pendant la Seconde Guerre mondiale.

Pourquoi ?

Krasukha-4 joue un rôle extrêmement important pour l’armée russe. Il est capable de détecter et brouiller les grands radars, tels que ceux des avions d’alerte avancé et de contrôle aéroporté, tels que l’E-3 Sentry de l’US Air Force, et les satellites espions. Ce système, permet ainsi d’empêcher l’ennemi de prendre des images des zones de conflit. Mais pas seulement. Il serait capable de rediriger des missiles guidés par radar dans un rayon de 300 km.

Ce n’est pas la première fois que les Russes utilisent leur système de guerre électronique avancé, mais c’est la première fois qu’il tombe entre les mains de leur adversaire. Avant le déclenchement de la guerre en Ukraine, la Russie utilisait déjà la station de brouillage dans le conflit armé en Syrie en 2015.

Ces derniers jours, le vent semble aller dans le sens des intérêts ukrainiens. Après avoir su mettre à profit l’utilisation des drones avec l’unité Aerorozvidka, ils viennent apparemment de mettre la main sur un élément défensif essentiel à l’armée russe. Et maintenant, leur armée s’engagerait dans des contre-attaques.

À lire aussi > LEGO Zelensky et cocktails molotov : plus de 130 000€ récoltés pour l’Ukraine

Sources : savunmasanayist, thespacereview, thedrive