Accueil » Actualité » Le mystère de la disparition du monolithe aux États-Unis est résolu

Le mystère de la disparition du monolithe aux États-Unis est résolu

La soudaine disparition du monolithe découvert dans le désert de l’Utah aux États-Unis n’est plus un mystère. Nous savons désormais qui a enlevé la structure, et ce ne sont pas des extraterrestres, mais nous ne savons toujours pas qui en est à l’origine.

Le fameux monolithe de métal découvert dans le désert de l’Utah par des biologistes recensant les mouflons locaux n’est plus aussi mystérieux. Après sa découverte le 18 novembre dernier, le monolithe a attiré beaucoup (trop) de visiteurs curieux avant de soudainement disparaître le 27 novembre au soir. Le Bureau of Land Management avait d’ailleurs confirmé qu’il n’avait aucune intention de mener l’enquête.

Le monolithe de l'Utah était devenu une attraction touristique
Le monolithe de l’Utah était devenu une attraction touristique – Crédit : The Bureau of Land Management

Bien décidée à percer le secret du monolithe, Ripley Entertainment Inc. qui est une chaîne internationale d’attractions touristique offrait une récompense. L’entreprise a effectivement déclaré que : « Ripley paiera 10 000 $ à la première personne qui se présentera en tant que fier propriétaire légal du monolithe ou qui fournira des informations exactes exclusivement à Ripley pour savoir où trouver la structure ». Finalement, nous savons déjà qui a enlevé le monolithe du désert de l’Utah, mais son propriétaire reste inconnu.

Un photographe a assisté en direct au démontage du monolithe

Le photographe Ross Bernards a lui-même aperçu quatre personnes en train de démonter le monolithe avant d’embarquer les morceaux dans une brouette. Il a expliqué sur Instagram qu’il s’était rendu sur place dans la soirée du 27 novembre pour photographier cette fameuse structure. À 20 h 40, 4 hommes sont arrivés sur place et l’un d’entre eux a donné un violent coup au monolithe, le faisant pencher sur le côté. Un de ses camarades a alors déclaré : « c’est pourquoi vous ne laissez pas de déchets dans le désert ». Ils ont tous continué à pousser le monolithe jusqu’à ce qu’il s’écroule au sol.

Les hommes l’ont ensuite brisé en plusieurs morceaux qu’ils ont amenés jusqu’à leur brouette. À 20 h 48, ils avaient fini de démonter le monolithe et l’un d’entre eux a dit : « ne laissez aucune trace ». L’un des amis de Ross Bernards a pu prendre quelques photos des hommes avec son smartphone. Ils ne sont pas intervenus puisqu’ils approuvaient l’idée d’enlever le monolithe.

Le monolithe était composé de trois pièces d’aluminium

Mais alors, pourquoi ce monolithe était si simple à démonter et à enlever alors qu’il était supposément composé de métal ? David Surber qui est un passionné d’aventure a eu le temps de visiter le monolithe la semaine dernière. Il a partagé son analyse de la structure sur Instagram. Il a montré en vidéo que le monolithe n’était pas magnétique et qu’il était creux. Celui-ci était composé de trois pièces d’aluminium rivetées ensemble et il manquait même deux rivets sur la partie supérieure. Ce fameux monolithe était donc finalement plus impressionnant en photo qu’en vrai.

Les locaux l’ont retiré pour préserver l’environnement

Enfin, comme The New York Times l’a rapporté, « Andy L. Lewis, un sportif professionnel de la ville voisine de Moab, dans l’Utah, s’est attribué le mérite du retrait de la structure avec son groupe, en publiant une vidéo sur sa page Facebook ». Andy Lewis a effectivement partagé sur YouTube une vidéo de lui et son équipe en train d’emmener le monolithe. Un de ses amis, Sylvan Christensen, a contacté The New York Times en donnant plus de détails. Il a expliqué qu’ils ont détruit le monolithe pour protéger la zone des nombreux visiteurs.

En effet, d’après le photographe Ross Bernards, « nous avons vu au moins 70 voitures (et un avion) entrer et sortir de la zone. Des voitures stationnaient partout dans le délicat paysage désertique ». Sylvan Christensen a conclu que le public doit être correctement éduqué sur l’utilisation et la gestion des terres naturelles.

Source : Comic Book