Accueil » Actualité » Uber se lance dans les taxis-volants avec un partenaire de poids

Uber se lance dans les taxis-volants avec un partenaire de poids

Sans nouvelle du projet d’avion-taxi de la célèbre plate-forme de VTC depuis juin, voilà qu’on apprend qu’une discrète société ayant levé 100 millions de dollars en 2018, vient de « signer un contrat pluriannuel » avec Uber.

Uber veut être « le guichet unique pour la circulation des personnes et le commerce local dans le monde », comme l’a récemment déclaré son PDG, Dara Khosrowshahi. La compagnie regarde donc du côté du ciel pour réduire les embouteillages sur terre. Il a été récemment rejoint par une société peu, voire pas connue du grand public, mais qui a les moyens de faire bouger les lignes.

Image 1 : Uber se lance dans les taxis-volants avec un partenaire de poids
UberAir. Source : Uber

Lancé en juin de cette année, en Australie, comme un projet de « covoiturage aérien », Uber Air se veut le UberX de la circulation urbaine. La célèbre plateforme de mise en relation chauffeurs/passagers a rodé sa réflexion avec son service d’hélicoptère entre New York City et l’aéroport JFK, rodage qui a quelque peu perdu de son glamour quand dans le même temps, un autre hélicoptère se crashait contre un immeuble.

Télécharger l’application Uber

Une technologie sûre ?

La technologie en question répond au nom de « eVTOL », comprenez : electric Vertical Take-Off and Landing, traduisez : engin à « décollage vertical électrique », lequel permet de voyager grâce à un réseau de pistes d’atterrissage appelées « Skyports ». Les autorités de contrôles aériens australiens estiment que cet engin est apte à effectuer des vols courts dans des conditions sécuritaires.

Aller plus haut…

Uber n’est d’ailleurs pas le seul à lever le nez avant de traverser, Boeing a développé le GoFly et Kitty Hawak, propriété du cofondateur de Google – Larry Page, vend des voitures baptisées « Flyer », qui peuvent voler à une vitesse de 32 km/h.

Les quelques millions de dollars discrètement mis sur la table des négociations devraient donner un coup d’accélérateur à ce projet. Le généreux partenaire est un célèbre inconnu du grand public : Joby Aviation. Dans le circuit depuis 2009, l’entreprise a une expertise certaine dans le domaine de l’aérospatial et notamment dans les aéronefs capables de décollages/atterrissages verticaux. Ce qui a poussé Uber à annoncer dans un communiqué : les deux marques travailleront de pair pour « lancer un service de taxi aérien urbain rapide, fiable, propre et abordable sur certains marchés ».

Et à ce niveau, on ne parle pas en l’air : Uber collabore également avec la NASA, pour établir les premières lignes du cadre juridique accompagnant l’arrivée de ces taxis volants…

Source : Presse-Citron