Accueil » Dossier » Les meilleurs jeux de société pour les geeks

Les meilleurs jeux de société pour les geeks

Parmi l’offre actuelle, on trouve une palanquée de jeux de plateau issus tout droit des centres d’intérêt geeks. De quoi redécouvrir des univers sous un nouveau jour et s’affranchir de tout écran le temps d’une partie.

Image 1 : Les meilleurs jeux de société pour les geeks

Il y a une vingtaine d’années, les jeux de société n’étaient qu’une occupation de plus pour les enfants. Monopoly, Cluedo, Bonne Paye et consorts ont longtemps hanté ce support ludique et camouflé sa mutation. Désormais, on parle de jeux de société modernes. On se trouve alors face à des oeuvres complexes, aussi élaborées qu’un jeu vidéo, mais qui se contentent d’utiliser des pions, cubes en bois, dés, meeples et au mieux des figurines.

Encore mieux, si les jeux de plateau peuvent être pratiqués à plusieurs, il existe de plus en plus de titres fonctionnant avec une intelligence artificielle, permettant de s’y adonner en solo.

Et parmi l’offre actuelle, on trouve une palanquée de jeux issus tout droit des univers geeks. Appel de Cthulhu, Seigneur des Anneaux, Conan, Walking Dead et autres Donjons & Dragons répondent à l’appel. De quoi redécouvrir des univers sous un nouveau jour et s’affranchir de tout écran le temps d’une partie.

L’offre étant pléthorique, il a fallu faire des choix. Bien que le marché des jeux d’occasion soit fertile, nous n’avons sélectionné que des titres encore édités et disponibles en boutique ou sur Internet. Bien évidemment, en fonction du thème ou du style de jeu, chacun y trouvera ou non son bonheur. En revanche, dans leurs catégories respectives, l’ensemble des jeux présentés ici font figure de référence.

NB : attention, quelques-uns des jeux présentés ici ne sont pas disponibles en français, mais il existe de nombreuses traductions pour pallier cette gêne éventuelle.

The 7th Continent

Image 2 : Les meilleurs jeux de société pour les geeks

Joueurs : 1 à 4
Mode de jeu : Coopératif
Thème : Post-apocalyptique
Type de jeu : Land Crawler
Complexité : Moyen
Durée : 5 à 1000 minutes
Extensions : Le labyrinthe de glace / Le sanctuaire interdit / Le marais de l’épouvante / Le chemin de pénitence / Craignez les dévoreurs / Face aux éléments / Dans les airs, sous la terre / Lâcher la bête / Les racines volantes

1907. Vous êtes un célèbre explorateur de retour sur le septième continent, un territoire mystérieux récemment découvert au large de l’Antarctique. Levez la malédiction qui vous ronge ou mourez en essayant d’y parvenir.

Avec The 7th Continent, Serious Poulp a transposé le livre dont vous êtes le héros en jeu de société. Dans un univers à mi-chemin entre Jules Verne et Lovecraft, ses deux auteurs, Ludovic Roudy et Bruno Sautter, plongent le ou les joueurs dans une aventure mystérieuse à multiples embranchements.

En tout, trois scénarios forment la boîte de base (d’autres sont disponibles en extension ou via les strech goals du Kickstarter). Cela peut sembler peu, mais quand on sait qu’il faut 45 heures pour venir à bout de ces trois malédictions, c’est déjà pas mal. Et puisqu’une partie peut difficilement être achevée en une session, Serious Poulp a conçu une méthode de sauvegarde en trente secondes.

Pour vaincre ces malédictions, il faut explorer le continent à la recherche d’indices. Pour ce faire, les joueurs peuvent se déplacer, jouer des cartes de leurs mains, construire des objets ou les utiliser, mais attention, la pioche n’est pas infinies et des choix sont rapidement à faire.

Extrêmement riche, long et profond, The 7th Continent est une expérience, l’un des meilleurs jeux d’aventure du moment. Son plus gros défaut est sans doute de n’avoir été disponible que via Kickstarter. Après une réouverture de la boutique en juillet dernier, il est définitivement épuisé. Les intéressés doivent désormais se tourner vers le marché de l’occasion… ou attendre le prochain Kickstarter des Serious Poulp qui proposeront en 2019 un jeu autour du même système « choose your own path » dans un univers spatial selon les rumeurs.

After the End

Image 3 : Les meilleurs jeux de société pour les geeks

Joueurs : 1 à 5
Mode de jeu : Coopératif / Semi-coop
Thème : Post-apocalyptique
Type de jeu : Dungeon Crawler
Complexité : NC
Durée : 45 à 120 minutes



En 2180, le monde est refaçonné par une suite de catastrophes climatiques et climatologiques. Dans un Chicago est en ruines, un groupe d’aventuriers se forme afin d’améliorer les chances de survie de chacun. Ils vont devoir évincer toutes les menaces qui jalonneront leur passage dans une campagne évolutive. 

Ainsi, le jeu ne dicte pas la marche à suivre, mais, à la manière d’un jeu de rôle, ce sera aux joueurs de dicter la suite des évènements en opérant divers choix scénaristiques et moraux. Et il ne sera pas impossible de voir apparaître plusieurs arcs narratifs cassant la coopération pleine du jeu. 
After the End n’est pas centré sur les joueurs, mais sur un écosystème vivant dans lequel les joueurs devront s’inscrire en prenant partir pour telle ou telle faction, par exemple.

Au cours de leurs aventures, les personnages auront la possibilité d’améliorer leurs équipements avec un système de craft, mais également leurs compétences. Ces caractéristiques permettront aux joueurs d’utiliser leurs personnages avec leur imagination comme seule limite. « Je veux sauter au-dessus d’un piège » nécessite un jet de dextérité, « je veux pousser un ennemi » requiert un jet de force. Et pour savoir s’il n’y a pas une mine cachée, ce sera la perception qui sera mise à l’épreuve. Un lien assumé avec le jeu de rôle qui rend le système de jeu atypique et lui donne tout son sel. 

After the End n’est pas encore disponible. Il sera lancé via une campagne Kickstarter qui débutera le 23 octobre. C’est le seul titre de cette sélection à ne pas être en boutique, mais une partie nous a convaincus de l’y faire entrer. À suivre de près.

Andor

Image 4 : Les meilleurs jeux de société pour les geeks

Joueurs : 2 à 4
Mode de jeu : Coopératif
Thème : Médiéval-fantastique
Type de jeu : Aventure
Complexité : Plutôt facile
Durée : 60 à 90 minutes
Extensions : La Légende de Gardétoile / Voyage vers le Nord


Le pays d’Andor est en danger, son avenir repose entre les mains d’un petit groupe de héros : vous !

Sauvez le château de l’assaut des terribles Skrals, mettez à mal les plans du sombre mage Varkur, retrouvez la sorcière de la forêt pour soigner le vieux roi, enfoncez-vous dans les mines des nains pour sauver leur trésor et affrontez la plus grande menace qu’Andor ait jamais connue : Tarok le dragon noir !

Andor s’inscrit dans le genre des land-crawler, à savoir des jeux d’aventures se déroulant sur une large carte. Il se démarque par sa démarche puisqu’il se joue exclusivement en mode coopératif. Les joueurs font face à l’intelligence artificielle du jeu et doivent se serrer les coudes pour réussir leurs quêtes. Riche dans ses mécaniques et par son matériel, Andor est surtout simple à prendre en main, grâce à une règle intégrée à la première partie. Il est cependant un peu court avec seulement cinq légendes. Il faudra se tourner vers ses extensions pour prolonger le plaisir.

Arcadia Quest

Image 5 : Les meilleurs jeux de société pour les geeks

Joueurs : 2 à 4
Mode de jeu : Versus
Thème : Médiéval-fantastique
Type de jeu : Exploration de donjons
Complexité : Plutôt facile
Durée : 60 minutes
Extension : Outre-Tombe

Arcadia, la ville sacrée qui maintient l’équilibre entre la nuit et le jour dans le monde, a été plongée dans les ténèbres par le démoniaque Lord Fang.

Arcadia Quest s’inscrit dans la mouvance Ameritrash, à savoir qu’il a un thème guerrier, utilise des figurines et des poignées de dés.

Chaque joueur y contrôle une guilde de trois héros. Toutes les guildes sont en compétition pour être la libératrice d’Arcadia et pour devenir la plus riche et la plus puissante du monde. Le jeu mélange habilement PVE et PVP en forçant les participants à combattre aussi bien les monstres qui peuplent le plateau que les autres joueurs. Nul maître du jeu, Arcadia Quest gère automatiquement ce rôle, ce qui permet à tous les joueurs d’incarner une guilde. 11 scénarii s’enchaînent pour former une longue campagne avec de multiples embranchements à chaque partie, de quoi former 144 campagnes  différentes.

BattleLore (Seconde Édition)

Image 6 : Les meilleurs jeux de société pour les geeks

Joueurs : 2
Mode de jeu : Versus
Thème : Médiéval-fantastique
Type de jeu : Combat tactique
Complexité : Moyenne
Durée : 45 à 90 minutes
Extensions : Diverses unités supplémentaires

Terrinoth est une nouvelle fois plongé dans la guerre. Les Uthuk Y’llan marqués par le démon sont de retour, leurs armées frappent sans prévenir dans le coeur des Terres Sombres de Ru. Pour les arrêter, on ne peut compter que sur les forces des Seigneurs Daqan. Malheureusement, elles ne sont pas prêtes et se reposent encore sur les lauriers de leur gloire passée. Les soldats de la Citadelle tiendront-ils assez longtemps pour regrouper leurs défenses ou Terrinoth sera-t-elle de nouveau ravagée par les Uthuk Y’llan ?

Battlelore est un jeu d’affrontement. Au début de chaque partie, les deux joueurs doivent s’entendre sur le nombre de points d’armée qu’ils vont faire s’affronter dans l’un des 14 scénarii qui composent la boîte de base du jeu. Organisé en hexagones, le plateau de jeu est divisé en trois parties. Chaque joueur dispose, outre son armée, de cartes, lesquelles lui permettent d’activer telle ou telle unité sur telle ou telle partie du plateau. Cette règle offre un choix tactique riche et demande une bonne gestion de sa main pour ne pas se retrouver dans une impasse face à une attaque adverse mal placée.

Battlelore reprend le système de règles Commands and Colors démocratisé par Mémoire 44. Cette seconde édition, change d’univers et passe de la Guerre de 100 ans à l’univers de Terrinoth (aussi utilisé dans Descent, Runebound ou Runewars). Les mécanismes ont aussi été revus. Plus de points de victoire, mais un système d’objectifs à accomplir pour remporter la bataille. Perdre une unité n’est donc plus mauvais signe. Autre modification, si une carte de commandement ne peut être résolue, elle peut permettre d’activer une seule unité sur n’importe quelle partie du plateau. De quoi ne pas bloquer les joueurs. Au final, on en redemande, d’autant plus qu’il existe de multiples extensions pour grossir les rangs des deux forces en présence.

Blood Bowl

Image 7 : Les meilleurs jeux de société pour les geeks

Joueurs : 2
Mode de jeu : Versus
Thème : Médiéval-fantastique / Football US
Type de jeu : Escarmouche
Complexité : Plutôt difficile
Durée : 45 à 120 minutes
Extensions Différentes équipes et personnages supplémentaires

Il s’agit d’une vieille dame. La première édition de Blood Bowl est sortie en 1986. Trente ans plus tard, les orques et les humains s’affrontent toujours avec violence sur le gazon. S’inspirant du football américain, Blood Bowl mêle stratégie et tactique dans l’univers de Warhammer.

Le plateau est un terrain de football. Deux équipes de 12 joueurs s’y font face. L’objectif est de mettre le ballon ovale dans les buts adverses. Néanmoins, Warhammer oblige, tous les coups sont permis pour parvenir à ses fins. Coups bas, piétinement ou même intervention de magiciens agrémentent les parties et facilitent la progression des équipes sur le terrain. Tout se joue aux dés et chaque figurine à ses caractéristiques propres ainsi que des aptitudes spéciales à utiliser à bon escient. Un classique bourré de règles qui se révèle être difficile à maîtriser et demande un certain investissement.

Blood Rage

Image 8 : Les meilleurs jeux de société pour les geeks

Joueurs : 2 à 4 (jusqu’à 5 avec extension)
Mode de jeu :
Versus
Thème :
Médiéval-fantastique
Type de jeu :
Combat tactique
Complexité :
Moyenne
Durée :
60 à 90 minutes
Extensions :
Extension 5ème joueur / Dieux d’Asgard / Augures de Midgard

Dans Blood Rage, les joueurs sont à la tête de puissants clans Vikings en quête de gloire alors que le monde ne court à sa perte dans une ambiance apocalyptique. Tandis que le Ragnarök dévore la terre, les Vikings vont devoir faire ce qu’ils font le mieux : envahir et piller, tuer et mourir dans des batailles épiques. « La vie est bataille, la bataille est gloire, la gloire est tout. »

Divisée en trois âges (ou trois manches), la partie de Blood Rage démarre par une phase de draft. Une série de cartes est piochée et distribuée tour à tour aux joueurs afin de composer leurs mains. Vient alors la phase action. Il est possible d’envahir, de déplacer ses unités, de développer des capacités de son clan, de démarrer une quête ou de piller une région du plateau de jeu. L’objectif est de remporter le plus de points de victoire, soit en accomplissant des quêtes, soit en remportant des batailles (sans dés !), soit via quelques joyeusetés propres au jeu.

Agrémenté d’une pelletée de figurines, Blood Rage profite de règles simples et efficaces qui offrent des parties courtes, tactiques et dynamiques. Une belle réussite pour les amateurs du genre.

Conan

Image 9 : Les meilleurs jeux de société pour les geeks

Joueurs : 2 à 5
Mode de jeu :
Coopératif + maître du donjon
Thème :
Médiéval-fantastique
Type de jeu :
Exploration de donjons
Complexité : Moyenne
Durée :
60 à 120 minutes
Extensions :
Stygie / La tour de Khitai / Nordheim

Vivez les aventures de Conan, Shevatas le voleur ou Hadrathus le prêtre. Combattez des monstres, des nécromanciens ou des Pictes menés par Zogar Sag. Voyagez aux côtés de Bêlit, la Reine de la Côte Noire, et son équipage de pirates. Menez de grandes batailles dans des auberges pleines de gardes ou des châteaux en ruines.

Les aventures de ce jeu Conan se basent sur les romans et non le film popularisé par Arnold Schwarzenegger dans les années 80. Chaque joueur dirige un aventurier. Face à eux, l’Overlord est incarné par un énième joueur. Bien développées et poussées, les mécaniques de jeu sont centrées sur le combat. Chaque personnage dispose d’un nombre de gemmes qui représentent leur santé, mais qui servent également à utiliser leurs compétences : combat au corps à corps, à distance, défense, déplacement, dextérité (manipuler un levier, par exemple) et chance (relancer un dé). Pour toute gemme dépensée, le joueur a droit d’effectuer une fois l’action convoitée. Pour les combats, des dés de couleurs déterminent la puissance des coups, mais il faut aussi ajouter à cela les armes équipées qui apportent des modificateurs aux résultats. Côté Overlord, il dispose de plusieurs troupes, d’un système de gemme similaire et devra surtout faire attention à protéger ses unités qui sont plutôt faibles pour la plupart.

Deux plateaux recto verso offrent quatre environnements différents dans lesquels se déroulent les quêtes servies par une communauté active.

Dark Souls – The Boardgame

Image 10 : Les meilleurs jeux de société pour les geeks

Joueurs : 1 à 4
Mode de jeu : Coopératif
Thème : Médiéval-fantastique
Type de jeu : Dungeon Crawler
Complexité : Moyen
Durée : 90 à 120 minutes
Extensions : multiples extensions issues du Kickstarter

Dark Souls prend place dans l’univers de la saga de jeux vidéo éponyme. Bien qu’il mêle exploration et combats, il est présenté par ses concepteurs comme étant plus profond qu’un Dungeon Crawler et son simpliste concept de porte/monstre/trésor.

Jouable en solo ou en coopération, Dark Souls – le jeu de plateau, conserve les mécaniques de jeu d’origine (comme la remise à zéro de la zone en cas de repos) et incorpore surtout la dose de difficulté qui fait le sel de la licence vidéoludique. Quatre classes de personnages jouables sont disponibles : Chevalier, Guerrier, Hérault et Assassin. Chacune à un rôle propre durant la partie.

Le jeu dispose de différents scénarios inspirés du premier et du troisième volet de Dark Souls. L’objectif de chaque partie est d’atteindre le boss, mais avant lui il faut se farcir toute une flopée d’ennemis tous plus retors les uns que les autres. Seuls les joueurs intelligents seront récompensés, ceux qui usent de stratégie en repérant les faiblesses de leurs adversaires. 

Dead of Winter – A la croisée des chemins

Image 11 : Les meilleurs jeux de société pour les geeks

Joueurs : 2 à 5
Mode de jeu :
Semi-coopératif
Thème :
Post-apocalyptique / Zombies
Type de jeu :
Gestion / Combat
Complexité :
Moyenne
Durée :
45 à 210 minutes
Extensions :
La Nuit la plus Longue / Warring Colonies

Dead of Winter vous plonge dans l’hiver glacial d’un monde post-apocalyptique où tous luttent pour leur survie face à la zombification récente de la population. Tous les survivants ont été affectés différemment par ce nouveau monde et certains ne seront pas prêts à mettre le bien collectif devant leurs propres aspirations. En plus des innombrables menaces extérieures, les conflits internes pourraient venir délier la colonie.

Les joueurs incarnent tous des chefs de groupe dans la colonie. Ils dirigent des survivants. Tous ont un objectif commun en début de partie, mais aussi un objectif secret qui peut tout aussi bien être lambda ou un objectif de traître. Pour remporter la partie, il faut remplir l’un de ses objectifs, en allant visiter les bâtiments alentour afin de récupérer du matériel tout en prenant garde aux zombies et au moral des troupes.

Descent : Voyages dans les Ténèbres

Image 12 : Les meilleurs jeux de société pour les geeks

Joueurs : 2 à 5 (en solo avec l’application Descent Road to Legend)
Mode de jeu :
Coopératif + maître du donjon
Thème :
Médiéval-fantastique
Type de jeu :
Exploration de donjons
Complexité :
Moyenne
Durée :
120 minutes
Extensions : L’Antre du Wyrm / Le Labyrinthe des Ruines / Le Marais du Troll / L’Ombre de Nerekhall / Le Manoir aux Corbeaux

Depuis les plus sombres profondeurs de Terrinoth, le Seigneur du Mal rassemble ses sbires pour conquérir le monde. Seul un petit groupe de héros sera à même de sauver le royaume de sa domination. L’heure est venue de s’engouffrer dans l’obscurité afin de déjouer les plans des forces démoniaques avant qu’il ne soit trop tard.

Descent s’inscrit dans la plus pure tradition du dungeon crawler. À la manière d’un Warhammer Quest, il s’organise autour de tuiles à placer les unes à la suite des autres pour former un donjon qui sera exploré peu à peu par le groupe d’aventuriers (les joueurs). Face à eux, un autre joueur joue le rôle du maître des ténèbres et place les unités ennemies qui doivent leur barrer la route.

Tout au long de la campagne proposée, les joueurs s’aventurent dans des grottes périlleuses, d’anciennes ruines, de sombres donjons ou des forêts maudites. Ils vont aussi pouvoir monter leurs niveaux et s’équiper de meilleures armes et artefacts afin de combattre des ennemis toujours plus nombreux et plus résistants.

Passer après Descent 1 n’est pas une mince affaire, tant ce jeu à marquer l’univers ludique de son empreinte. Pourtant, force est de constater que Descent Seconde Edition amène un vent de fraîcheur avec des règles encore plus faciles à comprendre, des parties qui peuvent être plus courtes, mais aussi les actions des joueurs qui peuvent influencer le cours de la campagne. Enfin, FFG propose une application mobile permettant de gérer virtuellement le maître du donjon et donc s’adonner à Descent en mode solo.

Dungeon Saga : La quête du roi Nain

Image 13 : Les meilleurs jeux de société pour les geeks

Joueurs : 2 à 5 (en solo avec extension)
Mode de jeu :
Coopératif + maître du donjon
Thème :
Médiéval-fantastique
Type de jeu :
Exploration de donjons
Complexité :
Plutôt facile
Durée :
30 à 120 minutes
Extensions :
Le Compagnon de l’Aventurier / Les Cryptes Infernales / Le Seigneur de Galahir / Le Tyran de Halpi / Le Retour de Valandor

Il y a plus d’un millénaire, Valandor, le plus grand héros de tous les temps, est tombé au combat. Son immense héritage profite aux peuples du continent tout entier. Mais le sorcier déchu Mortibris convoite les secrets du pouvoir de Valandor. Décidé à les obtenir à tout prix, il pille et profane des sites sacrés à la tête de ses répugnants serviteurs. Seuls les héros les plus intrépides oseront s’opposer à lui dans les profondeurs de Mantica.

Dungeon Saga prend le joueur par la main et met à sa disposition un manuel de règles à découvrir au fil du jeu. À l’instar d’un Heroquest, on a droit à une mécanique basique : porte, monstre, trésor. Pourtant, elle fonctionne toujours à merveille, d’autant plus que grâce à l’extension « Le Compagnon de l’Aventurier » Dungeon Saga peut se parcourir en solo. Une aubaine pour les joueurs esseulés.

Dungeons & Dragons : The Legend of Drizzt

Image 14 : Les meilleurs jeux de société pour les geeks

Uniquement disponible en anglais

>>> Traduction complète disponible ici

Joueurs : 1 à 5
Mode de jeu :
Coopératif
Thème :
Médiéval-fantastique
Type de jeu :
Exploration de donjons
Complexité :
Moyenne
Durée :
60 minutes

Se déroulant dans l’univers de Donjons et Dragons, The Legend of Drizzt s’attarde sur les aventures de l’elfe noir Drizzt Do’Urden et de ses compagnons. Il s’inscrit en plein dans la série de romans de R. A. Salvatore. Entièrement coopératif, le jeu utilise une intelligence artificielle pour gérer les monstres des environnements explorés. Aussi, est-il jouable entièrement en solo pour peu que l’on dirige plusieurs aventuriers dans certaines quêtes. Le système de jeu utilise du placement de tuiles, deux actions par tour (déplacement, combat, compétence spéciale) et par joueur et une main de cartes pour les combats. Un deck de monstres et un deck de rencontre viennent empoisonner la partie en piégeant le parcours des aventuriers.

Il s’agit du troisième jeu de plateau Donjons & Dragons à utiliser ces règles. L’avantage est que son matériel peut être combiné avec celui de ses prédécesseurs (Castle Ravenloft, Wrath of Ashardalon) et de son successeur (Temple of Elemental Evil) pour donner lieu à des parties personnalisées épiques.

Fallout

Image 15 : Les meilleurs jeux de société pour les geeks

Joueurs : 1 à 4
Mode de jeu :Semi-coopératif
Thème : Post-apocalyptique
Type de jeu : Land Crawler
Complexité : Moyen
Durée : 120 à 180 minutes

Fallout brille par son thème issu de la licence initiée sur PC par Interplay à la fin des années 90 et reprise depuis par Bethesda Softworks. Un monde post-apocalyptique dans lequel émerge du chaos une nouvelle civilisation faite de guildes, de communautés et de mercenaires.

Chaque joueur doit survivre sur le plateau de jeu, faisant attention aux ennemis, mais aussi aux radiations. Les alliances avec des factions en place sont possibles pour améliorer son influence et, pour coller au jeu vidéo, la collecte d’équipements et l’amélioration des caractéristiques (S.P.E.C.I.A.L.) sont aussi de mise.

Tout au long d’une partie, les joueurs sont mis face à des choix par l’intermédiaire des cartes de rencontre et de quête : plus de caps (monnaie du jeu) ou plus d’alliés, par exemple. Les décisions sont irrévocables et bousculent durablement la partie. Libérez des Super Mutants et quelques-uns de ces super soldats croiseront forcément votre route plus tard.

Galaxy Trucker

Image 16 : Les meilleurs jeux de société pour les geeks

Joueurs : 2 à 4
Mode de jeu :
Versus
Thème :
Science-fiction
Type de jeu :
Gestion
Complexité :
Plutôt facile
Durée :
60 minutes
Extensions : La Grosse Extension / Encore une Grosse Extension / Nos tout derniers modèles / Missions

Dans Galaxy Trucker, les joueurs pilotent des camions de l’Espace qui parcourt l’univers à la recherche de ressources pour les ramener à bon port et récupérer un maximum de crédits. Mais avant tout, il faut construire son vaisseau en piochant des tuiles au hasard. Faire attention à l’optimisation des quartiers de son embarcation est alors primordial. S’il est mal conçu, le vaisseau ne verra pas le bout de la partie ou ne pourra pas transporter suffisamment de cargaison pour remporter la victoire. Et ce n’est pas parce qu’un vaisseau est bien assemblé qu’il ira loin. Des cartes évènements viennent ainsi mettre des bâtons dans les réacteurs des joueurs : avarie, contrebandiers, évènements spatiaux, nombreuses sont les embuches. Enfin, une fois la première phase terminée, une seconde puis une troisième interviennent avec des camions encore plus gros à assembler. De quoi relancer l’intérêt du jeu plusieurs fois avant d’en voir le bout.

Gloomhaven

Image 17 : Les meilleurs jeux de société pour les geeks


Uniquement disponible en anglais

>>> Traduction complète disponible ici

Joueurs : 1 à 4
Mode de jeu :
Coopératif
Thème :
Médiéval-fantastique
Type de jeu :
Aventure / Exploration de donjons
Complexité :
Plutôt difficile
Durée :
90 à 150 minutes

Gloomhaven fait partie de ces jeux qui ont gravi avec une facilité insolente les échelons du classement des meilleurs jeux de tous les temps du site BoardGameGeek. C’est aussi l’un des jeux à avoir reçu le plus de participation et de fonds lors de ses campagnes sur Kickstarter. Un véritable raz-de-marée aussi bien provoqué par son univers que par ses mécaniques.

Tous ceux qui cherchaient le Dungeon Crawler (exploration de donjons) ultime ont pu crier au génie. Ceux qui voulaient s’approcher des sensations d’un Baldur’s Gates sur plateau ou d’une partie de jeu de rôle, ont fait de même. Gloomhaven, c’est avant tout un jeu de combat tactique mêlé de roleplay dans un monde persistant. En solo ou à plusieurs, chaque joueur incarne un aventurier avec son objectif propre. Le but est de remplir celui-ci en se servant des 97 scenarii de la campagne et des scenarii aléatoires proposés par un système propre à Gloomhaven. Après de nombreuses heures de jeu (comptez 1h30 à 2h par scénario), si l’objectif est accompli, le joueur met son héros à la retraite et en reprend un autre pour poursuivre l’aventure. Autant dire que la durée de vie du jeu d’Isaac Childres est tout simplement immense.

Et c’est peut-être un reproche qu’on peut lui faire puisque tous les joueurs ne pourront pas s’adonner à Gloomhaven à cause de cela. Il faut avoir du temps devant soi, beaucoup de temps libre. Comptez 2h30 pour une partie (avec un insert pour une installation rapide). Idem pour la place occupée. Une table dédiée est presque obligatoire pour installer  la carte de campagne, les donjons, les decks de cartes et les piles de jetons en tout genre.

Enfin, poussé grâce à Kickstarter, Gloomhaven n’est distribué qu’en langue anglaise. Heureusement pour les francophone, la communauté du jeu est prolixe et un groupe de traducteurs (Havrenuit) a déjà traduit dans la langue de Molière l’essentiel du jeu : ses règles, l’entièreté des scenarii et bientôt toutes les cartes. Le fruit de leur labeur est à télécharger gratuitement sur leur Google Drive

A noter qu’ils pourraient rapidement remettre le couvert puisque le créateur du jeu a dores et déjà annoncé l’arrivée d’une première extension pour début 2019. Une autre est aussi prévue pour un peu plus tard. Elle est censée être aussi imposante que la boîte de base ! Un monstre, en somme.

Horreur à Arkham – LCG

Image 18 : Les meilleurs jeux de société pour les geeks

Joueurs : 1 à 2 (jusqu’à 4 avec une seconde boîte de base)
Mode de jeu :
Coopératif
Thème :
Horreur
Type de jeu :
Enquête
Complexité :
Moyenne
Durée :
60 à 120 minutes
Extensions : 
4 cycles (L’Héritage de Dunwich / La Route de Carcosa / La Civilisation Oubliée / Renouveau – La Nuit de la Zélatrice) / Les Labyrinthes de la Folie / La Malédiction du Rougarou / Le Carnaval des Horreurs

Dans la ville assoupie d’Arkham, Massachusetts, un petit groupe d’intrépides investigateurs mène l’enquête afin de découvrir la véritable nature d’une terrible menace qui met en danger toute l’humanité. Ce faisant, ils doivent prendre garde au royaume des arcanes qui recèle bien des horreurs.

Cette version d’Horreur à Arkham se présente sous la forme d’un jeu de cartes évolutif. À partir de la boîte de base, les joueurs vont pouvoir acquérir des packs de cartes supplémentaires afin d’améliorer leurs decks ou vivre de nouvelles aventures.

Horreur à Arkham JCE place le ou les joueurs dans la peau d’enquêteurs dont la mission est d’élucider des conspirations et des mystères ésotériques dans l’univers de H.P. Lovecraft. Des missions qu’ils devront mener en cherchant chacun à vaincre leurs démons.

Au cours du jeu, les enquêteurs doivent explorer des lieux menaçants afin d’y trouver des indices qui leur permettront de faire progresser l’histoire. Sur leur chemin, ils devront éviter ou terrasser les terribles forces du Mythe et résister à la folie.

Le grand quiz du gaming

Image 19 : Les meilleurs jeux de société pour les geeks

Joueurs : 2 à X
Mode de jeu : Semi-coopératif
Thème : Jeux vidéo
Type de jeu : Quiz
Complexité : NC
Durée : NC

Pas de règles compliquées ici, il s’agit d’un jeu de questions. Il est composé de 90 cartes comprenant 270 questions sur tout l’univers du jeu vidéo. Un challenge pour tester vos connaissances sur diverses catégories : héros, gaming 2.0, les sagas, soirée pizza, WTF et consoles.

Le Seigneur des Anneaux – LCG

Image 20 : Les meilleurs jeux de société pour les geeks

Joueurs : 1 à 2(jusqu’à 4 avec une seconde boîte de base)
Mode de jeu :
Coopératif
Thème :
Médiéval-fantastique
Type de jeu :
Aventure
Complexité :
Moyenne
Durée :
60 minutes
Extensions :
8 cycles (Ombres de la Forêt Noire / Royaume de Cavenain / Face à l’Ombre / Le Créateur d’Anneaux / Le Réveil d’Angmar / Chasse-Rêve / Les Haradrim / Ered Mithrin) + extensions additionnelles

Un mal ancien s’agite dans les terres sombres du Mordor. Les peuples de la Terre du Milieu parlent d’une terrible malédiction qui vient de l’Est. Le Seigneur des Ténèbres Sauron y rassemble ses forces en attendant de pouvoir atteindre la puissance qui lui permettra de plonger le monde dans les ténèbres éternelles. Le dernier espoir est placé dans un petit groupe de héros qui devront mettre leurs talents en commun afin d’endiguer la montée du mal.

Le Seigneur des Anneaux JCE est un jeu de cartes évolutif. La boîte de base permet de jouer trois scénarii. Six cycles suivent en extensions. Ils se composent chacun d’une boîte Deluxe accompagnée de plusieurs paquets de cartes aventures. Tous ces éléments apportent de nouveaux héros, quêtes, monstres, environnements, équipements, etc. Au total, ce sont plus de 1000 cartes qui peuvent être réunies pour construire une aventure sans nul autre pareil, les joueurs pouvant combiner les cartes de différents paquets pour parfaire leurs decks de héros. À ce jour, celui qu’on appelle SDA JCE fait partie des jeux de cartes évolutifs les plus fournis, avec Pathinder, notamment.


Le Trône de Fer – Le Jeu de Plateau (Seconde Édition)

Image 21 : Les meilleurs jeux de société pour les geeks

Joueurs : 3 à 6
Mode de jeu :
Versus
Thème :
Médiéval-fantastique
Type de jeu :
Stratégie
Complexité :
Plutôt difficile
Durée :
120 à 240 minutes
Extensions :
Une danse avec les dragons / Un festin pour les corbeaux

Le Roi Robert Baratheon est mort et les terres de Westeros se préparent à une guerre de succession. Les joueurs prennent le contrôle de l’une des six grandes familles de l’univers de Georges R.R. Martin afin de mener une lutte sans merci à leurs adversaires et s’emparer du Trône de Fer. Influence, bluff, diplomatie et conquête de territoire sont les fondements de ce jeu qui utilise une mécanique de programmation. À chaque tour de jeu, les belligérants doivent donner leurs ordres en secret. Toutes les actions sont ensuite révélées et résolues au grand jour.

Les joueurs parviendront à leurs fins en recrutant des armées, en formant des alliances et en contrôlant le plus de forteresses et de châteaux possible afin de pouvoir se dresser sur le trône. Une telle épopée à un coût, celui du temps. Comptez entre 2 et 4 heures de jeu pour une partie, règles assimilées.